Europe Israel – analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient https://www.europe-israel.org toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient Fri, 22 Nov 2019 17:02:46 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=5.0.7 Israël: L’impasse politique retarderait de plusieurs mois l’éventuelle inculpation de Netanyahu qui peut lancer une procédure d’immunité https://www.europe-israel.org/2019/11/israel-limpasse-politique-retarderait-de-plusieurs-mois-leventuelle-inculpation-de-netanyahu-qui-peut-lancer-une-procedure-dimmunite/ https://www.europe-israel.org/2019/11/israel-limpasse-politique-retarderait-de-plusieurs-mois-leventuelle-inculpation-de-netanyahu-qui-peut-lancer-une-procedure-dimmunite/#comments Fri, 22 Nov 2019 16:56:20 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204612

Le procureur-général a annoncé, jeudi, sa décision finale de mettre en examen le Premier ministre Benjamin Netanyahu pour trois chefs d’accusation de corruption mais, en raison de l’impasse politique dans laquelle le pays est actuellement plongé, il faudra peut-être plusieurs mois avant qu’il ne soit en mesure d’officialiser cette inculpation devant le tribunal.

Dans l’éventualité – probable – où aucun membre de la Knesset ne rassemblerait le soutien de 60 collègues au cours des prochaines semaines – ce qui permettrait à la personnalité désignée par ses pairs de tenter de former un gouvernement, renvoyant le pays vers un nouveau cycle électoral en cas d’échec – le début du procès de Netanyahu pourrait être retardé jusqu’à la fin avril, voire jusqu’à la fin mai.

Selon la loi israélienne, Netanyahu pourra continuer probablement, au niveau légal, à servir comme Premier ministre jusqu’à son remplacement par les urnes ou jusqu’à sa condamnation. Aucun Premier ministre en exercice n’a jamais été mis en examen et la réaction de la Haute Cour de justice aux nombreux appels exigeant la démission de Netanyahu qui seront assurément présentés reste donc une inconnue.

Toutefois, selon des experts du droit, il pourrait être contraint d’abandonner immédiatement les quatre portefeuilles ministériels qu’il détient actuellement.

Aujourd’hui, Netanyahu détient les portefeuilles de l’Agriculture, de la Santé, des Affaires sociales et des Affaires de la diaspora. Selon un précédent établi, un ministre ne peut continuer à assumer ses fonctions s’il est mis en examen.

Et que va-t-il arriver d’autre maintenant ?

A partir du moment où Mandelblit informera le président de la Knesset, Yuli Edelstein, de sa décision d’inculper le Premier ministre – ce qui devrait avoir lieu dans les prochains jours – Netanyahu disposera de 30 jours pour décider s’il veut demander une immunité parlementaire à la Knesset.

Le procureur général Avichai Mandelblit lors d’une conférence à Jérusalem le 5 février 2018. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Mandelblit « ne peut pas déposer les accusations. Il doit présenter l’acte d’inculpation au président, puis attendre que Netanyahu prenne la décision de réclamer une immunité parlementaire ou non », explique la spécialiste en droit constitutionnel
Suzie Navot.

« Si cette immunité n’est pas accordée, alors le procureur de l’Etat portera officiellement plainte devant la cour de district de Jérusalem. Selon le droit israélien, une mise en examen d’un Premier ministre doit être déposée devant la cour de district de Jérusalem où trois magistrats statueront dessus. »

Jusqu’en 2005, les députés bénéficiaient d’une immunité automatique mais la loi a changé. Un parlementaire sur le point d’être inculpé doit aujourd’hui convaincre ses pairs qu’il – ou elle – mérite de profiter d’une immunité procédurale.

Contrairement à l’immunité fonctionnelle, qui protège les députés face aux poursuites pour des infractions commises dans le cadre du travail parlementaire, l’immunité procédurale – également appelée inviolabilité – concerne des crimes sans lien avec la fonction, comme le meurtre, le viol ou la corruption.

Si Netanyahu décide qu’il veut une immunité procédurale, la Commission de la Knesset – et plus tard l’assemblée générale toute entière – débattront des requêtes avant un vote décidant d’y donner suite – ou non. Toutefois, en raison de l’impasse politique actuelle et en l’absence d’une coalition de gouvernement fonctionnelle, il n’y a actuellement aucune Commission de la Knesset- ce qui implique que l’immunité de Netanyahu ne pourra pas être abordée ni débattue.

La professeure en droit constitutionnel israélien Suzie Navot. (Autorisation)

« Il a seulement à dire qu’il veut une immunité et là – seulement lorsqu’un gouvernement sera formé et que la commission de la Knesset commencera son travail – ces demandes seront examinées… dans plusieurs mois », ajoute Navot, qui enseigne le droit constitutionnel à la faculté Stricks de Rishon Lezion.

Un troisième scrutin pourrait probablement avoir lieu à la mi-mars 2020 et il faut habituellement deux mois pour qu’un nouveau gouvernement prête serment. Si le premier candidat qui tentera de rassembler une coalition échoue, et qu’un deuxième soit amené à tenter sa chance, cela pourrait prendre jusqu’à trois mois. Ce qui signifie qu’une Commission de la Knesset fonctionnelle ne pourrait être formée qu’au mois d’avril ou au mois de mai.

La commission des Arrangements du parlement, qui est chargée de la constitution des commissions permanentes du parlement, est actuellement sous le contrôle de la faction d’opposition de Kakhol lavan. Mais, selon Navot, la Commission de la Knesset – contrairement à celles des Affaires étrangères ou de la Défense -ne peut être convoquée sur une base temporaire mais seulement après la division formelle du parlement israélien entre coalition et opposition.

Néanmoins, selon Amir Fuchs,à la tête du Programme de défense des valeurs démocratiques à l’Institut israélien de la démocratie, Mandelblit pourrait estimer qu’en l’absence d’une commission de la Knesset, il sera en mesure de déposer les accusations sans débat préalable sur l’immunité.

« C’est possible. Un gouvernement transitoire qui se présente à une élection après une autre élection – c’est une situation sans précédent », a commenté Fuchs auprès du Times of Israel jeudi.

« Selon moi, on peut interpréter la loi comme disant que le procureur-général dispose de l’autorité nécessaire pour officiellement porter plainte dans un cas où la Knesset n’utilise pas son droit à créer une commission pour débattre de l’immunité. Après tout, par défaut, un député ne bénéficie pas d’une l’immunité ».

Le député de la commission de la Knesset, Miki Zohar, dirige les débats sur un vote de dissolution du parlement israélien, le 28 mai 2019 (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

D’un autre côté, Netanyahu peut clamer que tout le monde a le droit de voir une requête d’immunité prise en compte par la Knesset, dit Fuchs. Que Mandelblit ait, pour sa part, le droit de renoncer à ce privilège au vu de la situation politique actuelle reste indéterminé.

Navot, qui a consacré sa thèse de doctorat à l’immunité parlementaire en 1997, est convaincue de l’incapacité du procureur-général à passer outre le droit de Netanyahu à demander l’immunité.

La Knesset accordera-t-elle l’immunité à Netanyahu ?

Et une fois une commission établie, quelles sont les probabilités que cette dernière octroie l’immunité à Netanyahu ? Dans le cas d’un troisième scrutin, cela dépendra, bien entendu, de la constitution de la 23ème Knesset, et ceci en dépit du fait que les législateurs qui débattront de la requête devront baser leur décision non pas sur des sensibilités personnelles ou sur une discipline de coalition, mais bien sur des arguments juridiques.

Selon la loi de 2015 sur l’immunité, il y a quatre « motifs » que les députés peuvent invoquer dans leurs tentatives d’obtenir une protection face à des poursuites judiciaires. Ainsi, un parlementaire peut demander l’immunité si :

a) le crime a été commis pendant qu’il ou elle remplissait ses devoirs parlementaires ;

b) la mise en examen a été « de mauvaise foi » ;

c) Les actes répréhensibles présumés ont été commis dans le bâtiment de la Knesset et ils ont fait l’objet d’un débat au sein du parlement israélien ;

d) les poursuites seraient susceptibles d’entraîner « de réelles nuisances pour le fonctionnement de la Knesset ou de ses commissions, ou à la représentation de l’électorat et que l’incapacité à mener les procédures – en tenant compte de la gravité de l’offense, de sa nature ou des circonstances dans lesquelles elle a été commise – n’entraînerait pas de nuisance significative pour l’intérêt public ».

Ces clauses semblent grandes ouvertes à toutes les sortes d’interprétation. Mandelblit a-t-il livré une mise en examen « de mauvaise foi » ? Un procès de Netanyahu entraînerait-il de « réelles nuisances » à son électorat ? Quel est le niveau de « gravité » des crimes dont il est accusé ?

Et si Netanyahu obtient l’immunité ?

Depuis que la loi a changé, il y a 14 ans, la Knesset n’a jamais accordé une immunité parlementaire à un suspect criminel, selon Fuchs. Si Netanyahu doit devenir le premier d’entre eux, ses adversaires politiques pourront déposer un appel contre la décision prise par la Knesset devant la Haute-cour de justice.

Et si le tribunal se prononce en faveur de Netanyahu, ou s’il choisit de ne pas intervenir, cela deviendrait impossible de l’inculper tant qu’il restera membre de la Knesset. Il ne pourra l’être qu’à l’instant même où il ne sera plus législateur, explique Fuchs.

« C’est, en fait, un ajournement », note-t-il.

En d’autres mots, si Netanyahu obtient l’immunité et qu’il reste à la Knesset encore de nombreuses années, il pourra encore être poursuivi dès le lendemain de la fin de son mandat de député.

Mais il risque d’y avoir de nombreuses manœuvres et disputes politiques et juridiques avant qu’une telle éventualité se profile.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/israel-limpasse-politique-retarderait-de-plusieurs-mois-leventuelle-inculpation-de-netanyahu-qui-peut-lancer-une-procedure-dimmunite/feed/ 3
Destitution de Trump: l’audition du principal témoin, Sondland, disculpe le président Trump. Cela n’empêche pas les médias français d’affirmer le contraire. La preuve… https://www.europe-israel.org/2019/11/destitution-de-trump-laudition-du-principal-temoin-sondland-disculpe-le-president-trump-cela-nempeche-pas-les-medias-francais-daffirmer-le-contraire-la-preuve/ https://www.europe-israel.org/2019/11/destitution-de-trump-laudition-du-principal-temoin-sondland-disculpe-le-president-trump-cela-nempeche-pas-les-medias-francais-daffirmer-le-contraire-la-preuve/#comments Fri, 22 Nov 2019 16:40:43 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204608

Avant que vous lisiez ci-dessous le compte rendu de l’audition du principal témoin, l’ambassadeur Sondland, qui disculpe totalement le président Trump, il est important de souligner qu’une fois de plus, les médias français de gauche, Le Monde et France Info en tête, affirment au contraire que ce témoignage aggrave le procédure contre Trump.

Les journalistes français, presque tous de gauche, sont massivement des fainéants décérébrés : au lieu de lire le compte rendu de l’audition, ils préfèrent reprendre les articles de CNN où un démocrate affirme que ce témoignage est accablant pour Trump. Or ce démocrate ment car c’est tout l’inverse… Ainsi les médias français se livrent à leur sport favori, en dehors de haïr Israël, le « Trump bashing ».

En voici la preuve :

Le moment crucial, le moment de vérité, l’audition du témoin clé vient de se terminer. L’ambassadeur Sondland, la seule personne qui a réellement eu des échanges avec le président Trump, et a reçu de lui ses instructions sur l’aide à l’Ukraine, était entendu par la Commission d’enquête de la Chambre des représentants en vue d’annuler les élections de 2016 et destituer le président pour « crimes et délits graves ».

Cette audition était de la plus haute importance parce que Gordon Sondland est l’ambassadeur des Etats-Unis auprès de l’Union européenne. Et il a discuté de l’Ukraine avec le président.

L’audition de Sondland est donc le point d’orgue de la commission d’enquête.

C’est lui qui doit apporter la preuve que le président Trump a illégalement retenu l’aide à l’Ukraine en échange d’une enquête sur le vice-président d’Obama, Joe Biden, donc qu’il s’est servi de l’argent de l’Etat pour faire pression sur un pays étranger afin d’obtenir des avantages personnels : des informations dommageables sur son concurrent à la présidentielle de 2020.

Trump a en effet dit au président ukrainien Zelensky, lors d’un appel téléphonique, qu’il veut comprendre, d’une part, ce que des Ukrainiens ont fait pour tenter de compromettre le processus des élections américaines de 2016, et d’autre part, qu’il aimerait en savoir plus sur la façon dont le fils de Joe Biden a pu obtenir un poste au Conseil d’administration d’une compagnie pétrolière totalement corrompue, Burisma, et avoir été rémunéré 86 000 dollars par mois, précisément au moment où son père était en charge du dossier corruption de l’Ukraine.

Ce qui était en jeu

La question en suspens est de savoir si Trump a fait du chantage ou s’il a, comme la transcription de la communication téléphonique le montre, seulement évoqué le sujet. S’il a ou pas retenu l’argent tant qu’une enquête ne serait pas déclenchée par Zelensky. S’il a ou pas refusé de rencontrer son homologue Ukrainien tant qu’il ne ferait pas de déclaration publique qui entacherait la réputation de Biden. S’il a ou pas chargé ses ambassadeurs de faire pression sur l’Ukraine en ce sens.

CNN : « des accusations lourdes »

Sur CNN, un des membres Démocrate de la commission a fait la déclaration suivante, qui a peut-être été reprise dans vos médias :

Nous avons entendu aujourd’hui des preuves très convaincantes dans l’échange entre le président Schiff et l’ambassadeur Sondland, des preuves de crimes et délits graves qui comprennent l’abus de pouvoir, l’obstruction au Congrès, ainsi que l’extorsion, et aussi des preuves de corruption.

Jusqu’à présent, nous n’avons reçu aucun contredit aux témoignages que nous avons entendus à ce sujet.

Et voici ce qui a été vraiment dit durant l’audition

Question d’un membre de la commission d’enquête à l’ambassadeur Sondland :

— Le Président vous a-t-il parlé personnellement de conditions préalables à quoi que ce soit ?

Gordon Sondland : Non.

– OK. Le Président ne vous a donc jamais parlé de conditions préalables au déblocage de l’aide [à l’Ukraine] ?

Non.

— Le président ne vous a jamais parlé de conditions préalables à une réunion [avec Zelensky] à la Maison-Blanche ?

Personnellement, jamais.

Vous vous demandez sans doute, « comment un membre du Congrès américain, qui a participé à l’audition, qui a entendu les propos que je transcris ci-dessus, peut inventer des faits et déclarer ce qu’il a déclaré à CNN ? » La réponse est que la gauche vit en dehors du monde des faits et de la réalité. Ce n’est pas tant qu’ils mentent, mais qu’ils n’ont plus aucun rapport avec la vérité.

Ce n’est pas tout…

Echange explosif et captivant

Mike Turner – Ambassadeur Sondland

Rappel : la destitution de Trump doit reposer sur des « crimes et délits graves », pas sur des opinions, pas sur des suppositions ou des ouï-dires sans qu’aucune activité criminelle ne soit démontrée, et sans qu’aucune infraction passible d’une mise en accusation ne soit exposée. Et rien de ce qui a été dit lors des témoignages d’hier n’a changé cela.

Le membre du Congrès Mike Turner, lors de ses questions à Sondland :

Après votre témoignage, le président Schiff a donné une conférence de presse et a dit qu’il pouvait destituer le président des États-Unis à cause de votre témoignage, et si vous regardez CNN aujourd’hui, ils disent que Sondland a lié Trump à la rétention d’aide [à l’Ukraine].

C’est votre témoignage aujourd’hui, M. l’ambassadeur Sondland ?

Sondland : J’ai dit à plusieurs reprises, monsieur le Député, que j’ai supposé que Donald Trump liait cette aide à l’enquête.

Est-il exact que personne sur cette planète ne vous a dit que Donald Trump liait cette aide à l’enquête ? Si votre réponse est ‘non [personne ne me l’a dit]’, alors Schiff a tort et le gros titre de CNN est faux.

Personne sur cette planète ne vous a dit que Donald Trump liait cette aide à l’enquête. Oui ou non ?

Non, personne ne me l’a dit.

Vous n’avez donc pas témoigné aujourd’hui que le président Trump avait un plan visant à retenir l’aide de l’Ukraine en échange des enquêtes ?

Non. Rien D’autre que ma propre supposition.

Ce qui n’est rien !

Brad Wenstrup

Brad Wenstrup, un autre membre du Congrès, a ainsi résumé les propos de Sondland :

Vous voyez, en mathématiques, 2 plus 2 égal 4. Mais dans la réalité, deux suppositions plus deux suppositions, ça n’est pas égale à un seul fait.

Voici encore un échange intéressant :

Un membre du Congrès questionne Sondland :

Avez-vous des informations concernant l’acceptation de pots-de-vin par le président des États-Unis ?

Non.

Avez-vous des informations concernant des activités criminelles auxquelles le président des États-Unis a participé ?

Non

Les mots du principal témoin à charge

L’ambassadeur Sondland évoque pour la première fois sa conversation avec le président :

«M. le Président, que voulez-vous de l’Ukraine ? J’entends sans cesse toutes ces idées et théories différentes et ceci et cela. Qu’est-ce que vous voulez ?

C’était une très courte conversation, abrupte. Il n’était pas de bonne humeur et il a juste dit «je ne veux rien. Je ne veux rien du tout. Je ne veux pas de chantage, dis-le à Zelensky. Qu’il fasse ce qu’il faut à cet effet.»

Donc, plutôt que de poser au président neuf questions différentes, est-ce que c’est ceci ou cela, j’ai dit : «que voulez-vous de l’Ukraine ?» J’ai peut-être même utilisé un mot de quatre lettres [NDLR fuck].

Et il a dit « je ne veux rien. Je ne veux pas de chantage, il suffit de demander à Zelensky de faire ce qui s’impose, de faire ce qu’il doit, ce qu’il a dit qu’il ferait lors de sa campagne » [NDLR Lutter contre la corruption].

Le Président Trump ne m’a jamais dit que l’aide était conditionnée à des réunions. Mon témoignage est que je n’ai jamais entendu le président Trump dire que l’aide était conditionnée par une annonce de sa part pour les élections.

Le président est-il en panique ?

Pam Bondi, conseillère du président dans le dossier de destitution

Pam Bondi, ex-ministre de la Justice de Floride, est la nouvelle conseillère du président Trump dans le nouveau dossier d’impeachment. Elle témoigne de l’état d’esprit du président, suite aux dernières auditions :

Nous sommes totalement disculpés ! Trump est dans une humeur formidable ! Nous avons été disculpés. Ce que je vous dis, ce n’est pas une pirouette politique. Je veux dire, vous avez vu le témoignage aujourd’hui ? C’est incroyable ! Le président n’a rien fait de mal.

Tous les jours pendant deux semaines, Adam Schiff a fait comparaître des témoins à la barre, et regardez, ils ont complètement disculpé le président Trump, ce que nous savions depuis le début. Ils ont juste besoin de mettre fin à cette imposture.

Hypocrisie et mensonge

Adam Schiff a reçu 3 Pinocchio

Lors des auditions, les Démocrates ont plusieurs fois déclaré que le président Trump avait mis la sécurité nationale américaine en danger en retardant l’aide financière à l’Ukraine, aide qui était destinée à armer le pays pour lutter contre l’agression russe dans la région.

Dois-je employer le mot hypocrisie, pour rappeler que le président Obama a refusé– et pas retardé– d’apporter toute aide militaire à l’Ukraine, que lorsque l’Ukraine a supplié Obama de les aider, il leur a envoyé des sacs de couchage, et qu’alors, aucun Démocrate, aucun média, aucun expert, n’a reproché à Obama de mettre la sécurité nationale en danger ?

Dois-je citer le Washington Post, quotidien le plus à gauche avec le New York Times, qui aujourd’hui a délivré trois Pinocchio au président de la Commission d’enquête d’impeachment, le Démocrate Adam Schiff, ce menteur en série qui a pendant trois ans annoncé avoir toutes les preuves de la collusion de Trump avec la Russie, puis maintenant que l’affaire était réglée et que toutes les preuves étaient réunies pour destituer Trump ?

Dois-je évoquer cet article du 3 septembre dernier paru sur Politico (1)– le média de gauche le plus honnête à mes yeux, donc jamais cité par les Démocrates– qui explique que l’aide à l’Ukraine a été finalement versée par la Maison-Blanche suite aux pressions exercées par un groupe de Démocrates et Républicains qui s’inquiétaient du délai imposé par Trump ? L’évoquer, c’est détruire l’argument de Schiff que le président a libéré l’argent parce qu’il a été pris la main dans le sac par le « lanceur d’alerte » qui a alerté les autorités.

Non, je ne dois pas parler d’hypocrites et de menteurs : la cause de la gauche est si noble, qu’il est hautement moral de mentir, de tricher, et d’être hypocrite pour la faire aboutir.

En résumé…

Aucune condition au déblocage de l’aide financière n’a jamais été exigée par le président Trump.

Le témoignage majeur du seul témoin à ce jour qui ait été en contact direct avec le président, l’ambassadeur Sondland, l’innocente totalement.

Tous les autres témoins qui ont été entendus jusqu’à maintenant n’avaient que des ouï-dire, des conjectures, et des opinions personnelles.

Il n’y avait donc aucun vrai témoin jusqu’à aujourd’hui.

Et les médias et commentateurs agissent comme si le témoignage de Sondland n’a jamais eu lieu.

Conclusion

Les Démocrates ont promis depuis le jour de l’élection de Trump, qu’il serait destitué. Ils ont promis l’impeachment lors de la publication de son premier examen de santé, où les journalistes se sont acharnés sur son docteur pour lui faire dire que le président était atteint de maladies.

Ils ont promis l’impeachment sur la base du 25e amendement (incapacité du président), puis sur la clause d’émoluments. Puis sur la porn star qui a été payée pour taire sa relation avec Trump. Puis sur l’obstruction à la justice lorsque Trump à congédié le directeur corrompu du FBI James Comey. Puis sur le dossier russe– pendant trois ans. Maintenant sur l’Ukraine.

Ils ont lancé une enquête contre Trump parce qu’il aurait retenu l’argent de l’Ukraine jusqu’à ce que Zelensky lance une enquête de corruption. Sauf que l’argent a été envoyé, et il n’y a pas eu d’enquête de corruption.

Tout cela se résume ainsi : les Démocrates ont pris la décision que Trump est une personne horrible, un nazi ambulant, qu’il ne devrait pas être président, et que le pays a besoin d’un Démocrate à la Maison-Blanche, « point à la ligne », aucune discussion n’est permise ou bien vous êtes vous-même une sorte de nazi.

Se voir retirer le pouvoir en 2016 a été la tragédie majeure de leur vie. Ils ne s’en sont jamais remis. Le crime central de la présidence de Donald Trump, c’est qu’il a eu l’audace de battre Hillary Clinton quand elle était censée être élue.

Et ils ont dit qu’ils allaient le destituer le premier jour où il a été inauguré.

Je dis en titre que la situation est grave. Grave pour les Démocrates : Trump va être réélu.

Une terrible nouvelle vient de tomber : alors que les Américains voient l’affaire d’impeachment– qu’ils n’aiment déjà pas du tout– tomber en déliquescence sous leurs yeux, Donald Trump est passé devant tous les candidats Démocrates (2) dans l’Etat oscillant du Wisconsin, un des Etats clefs de l’élection présidentielle.

Une autre nouvelle vient d’être publiée : malgré l’affaire d’impeachment, malgré l’acharnement des médias– 96 % des programmes TV sur la destitution du président sont négatifs (3) – 57 % des Américains approuvent (4) la façon dont le président Trump dirige l’économie du pays– première préoccupation des citoyens.

Je me demande comment les Démocrates vont vivre ça, la réélection de Trump. La situation est grave.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.politico.com/story/2019/09/03/trump-ukraine-russia-bipartisan-letter-1479880
  2. https://www.desmoinesregister.com/story/news/politics/elections/2019/11/20/marquette-poll-impeachment-donald-trump-democratic-race/4253386002/
  3. https://www.newsbusters.org/blogs/nb/rich-noyes/2019/11/12/impeachment-frenzy-nets-aim-destroy-trump-96-negative-news
  4. http://www.rightnation.us/forums/index.php?showtopic=224707
]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/destitution-de-trump-laudition-du-principal-temoin-sondland-disculpe-le-president-trump-cela-nempeche-pas-les-medias-francais-daffirmer-le-contraire-la-preuve/feed/ 1
La mère d’un terroriste palestinien : « Chaque mère palestinienne devrait encourager ses enfants au djihad » (Vidéo) https://www.europe-israel.org/2019/11/la-mere-dun-terroriste-palestinien-chaque-mere-palestinienne-devrait-encourager-ses-enfants-au-djihad-video/ https://www.europe-israel.org/2019/11/la-mere-dun-terroriste-palestinien-chaque-mere-palestinienne-devrait-encourager-ses-enfants-au-djihad-video/#comments Fri, 22 Nov 2019 16:09:01 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204605

Umm Iyad Al-Ashqar, mère et tante de deux « martyrs » palestiniens, a déclaré dans une interview diffusée le 28 octobre 2019 sur la chaîne palestinienne Al-Qods Al-Youm (affiliée au Djihad islamique) que si chaque mère palestinienne refusait égoïstement de sacrifier ses enfants pour le djihad et pour Allah, il n’y aurait plus personne pour accomplir le devoir de défendre Jérusalem. Elle a déclaré que toutes les mères palestiniennes devaient exhorter leurs fils à mener le djihad, ajoutant : « La mort est inévitable, alors pourquoi ne pas mourir en martyrs ? Je salue chaque mère de martyr ayant exhorté ses enfants à mener le djihad [et] ayant dit adieu à son fils avec des youyous. »

Extraits :

Journaliste : Umm Iyad, quel est votre message à chaque mère palestinienne – chaque mère d’un martyr – dont le cœur a été brûlé par les flammes de la perte ? Même si de nombreuses années se sont écoulées depuis que leurs fils sont morts en martyrs, il est impossible de les oublier. […]

Umm Iyad Al-Ashqar : Si chaque mère palestinienne se montrait égoïste, s’agissant de défendre Jérusalem, qui la défendrait ? Défendre Jérusalem est notre devoir. Mon message à chaque mère palestinienne est qu’elle devrait exhorter ses fils à mener le djihad. Le djihad pour Allah est notre plus ardent désir… N’est-ce pas du djihad ? N’est-ce pas [un acte de] martyre ? La mort est inévitable, alors pourquoi ne pas mourir en martyrs ? Je salue chaque mère de martyr ayant exhorté ses enfants à mener le djihad. Je salue chaque mère de martyr ayant dit adieu à son fils avec des youyous.

MEMRI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/la-mere-dun-terroriste-palestinien-chaque-mere-palestinienne-devrait-encourager-ses-enfants-au-djihad-video/feed/ 1
Italie : Berlusconi souhaite la création d’une armée européenne pour protéger le continent d’une « invasion massive d’Africains » https://www.europe-israel.org/2019/11/italie-berlusconi-souhaite-la-creation-dune-armee-europeenne-pour-proteger-le-continent-dune-invasion-massive-dafricains/ https://www.europe-israel.org/2019/11/italie-berlusconi-souhaite-la-creation-dune-armee-europeenne-pour-proteger-le-continent-dune-invasion-massive-dafricains/#respond Fri, 22 Nov 2019 15:57:51 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204602

L’ancien Premier ministre italien et député européen Silvio Berlusconi a déclaré jeudi que l’Europe doit devenir une puissance militaire mondiale « pour avoir un siège à la table où les décisions sont prises » avec les États-Unis et la Chine. « Nous avons également besoin d’une capacité militaire pour nous défendre en cas d’invasion massive », a ajouté M. Berlusconi.

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/italie-berlusconi-souhaite-la-creation-dune-armee-europeenne-pour-proteger-le-continent-dune-invasion-massive-dafricains/feed/ 0
Saint-Gall : un migrant somalien agresse la conductrice d’un bus et tente de voler le véhicule rempli de passagers https://www.europe-israel.org/2019/11/saint-gall-un-migrant-somalien-agresse-la-conductrice-dun-bus-et-tente-de-voler-le-vehicule-rempli-de-passagers/ https://www.europe-israel.org/2019/11/saint-gall-un-migrant-somalien-agresse-la-conductrice-dun-bus-et-tente-de-voler-le-vehicule-rempli-de-passagers/#comments Fri, 22 Nov 2019 15:43:05 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204599

Samedi matin, peu après 9 heures, un Somalien âgé 29 ans se disputait avec un autre homme à un arrêt de bus. Lorsque le bus est arrivé, les deux individus sont montés à bord, mais la querelle s’est poursuivie.

La conductrice du bus a tenté de calmer les deux protagonistes. C’est alors qu’elle a été prise pour cible par l’individu de 29 ans. Il a violemment attaqué la femme, l’a légèrement blessée. Ivre, il a également tenté de s’enfuir avec le bus et ses passagers !

La conductrice de bus a pu intervenir et l’empêcher de commettre son acte. Elle a enlevé les clés au Somalien. Pendant ce temps, les passagers ont pu quitter le véhicule et la conductrice a rapidement enfermé le forcené dans le bus.

Frappée au visage et mordue

Le responsable de la société de transport est fier de sa collaboratrice. « Elle a très bien géré cela. Elle a pu livrer l’agresseur à la police sur un plateau d’argent. »

Ralf Eigenmann déplore toutefois que son employée ait été blessée lors de l’incident. « Le passager ivre l’a frappée au visage et l’a mordue – probablement au moment où elle a essayé de lui enlever la clé. »

[…]

Blick.ch

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/saint-gall-un-migrant-somalien-agresse-la-conductrice-dun-bus-et-tente-de-voler-le-vehicule-rempli-de-passagers/feed/ 1
Eric Zemmour Vs Yves Michaud : « On laisse faire les « Black blocs », on éborgne les gilets jaunes et les émeutiers des banlieues bénéficient d’une espèce de liberté totale » (Vidéo) https://www.europe-israel.org/2019/11/eric-zemmour-vs-yves-michaud-on-laisse-faire-les-black-blocs-on-eborgne-les-gilets-jaunes-et-les-emeutiers-des-banlieues-beneficient-dune-espece-de-liberte-totale-video/ https://www.europe-israel.org/2019/11/eric-zemmour-vs-yves-michaud-on-laisse-faire-les-black-blocs-on-eborgne-les-gilets-jaunes-et-les-emeutiers-des-banlieues-beneficient-dune-espece-de-liberte-totale-video/#comments Fri, 22 Nov 2019 15:32:16 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204596

Eric Zemmour Vs Yves Michaud : « On laisse faire les « Black blocs », on éborgne les gilets jaunes et les émeutiers des banlieues bénéficient d’une espèce de liberté totale ».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/eric-zemmour-vs-yves-michaud-on-laisse-faire-les-black-blocs-on-eborgne-les-gilets-jaunes-et-les-emeutiers-des-banlieues-beneficient-dune-espece-de-liberte-totale-video/feed/ 1
Canada : un migrant soudanais tue son ex-petite amie et mutile son cadavre https://www.europe-israel.org/2019/11/canada-migrant-soudanais-tue-son-ex-petite-amie-et-mutile-son-cadavre/ https://www.europe-israel.org/2019/11/canada-migrant-soudanais-tue-son-ex-petite-amie-et-mutile-son-cadavre/#comments Fri, 22 Nov 2019 13:26:15 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204592

Le père de la victime, Harvey Skow, est satisfait de la sentence et estime que justice a été rendue. Il explique cependant que les circonstances de la mort de sa fille laissent une trace douloureuse

[…]

En août 2015, l’Edmontonien a poignardé la femme de 38 ans plus de 100 fois à son domicile, puis a mutilé son corps.

La scène du crime était d’une telle violence que l’un des premiers policiers arrivés sur les lieux a dû prendre un congé pour cause de stress. Silva Koshwal a été reconnu coupable en août 2019.

[…]

Si sa libération conditionnelle est acceptée, Silva Koshwal fera l’objet d’une mesure d’expulsion vers le Soudan du Sud, son pays d’origine.

Radio Canada

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/canada-migrant-soudanais-tue-son-ex-petite-amie-et-mutile-son-cadavre/feed/ 4
Dershowitz, professeur d’Harvard parle « d’un coup d’Etat judiciaire à des fins politiques » en parlant de l’inculpation de Netanyahu https://www.europe-israel.org/2019/11/dershowitz-professeur-dharvard-parle-dun-coup-detat-judiciaire-a-des-fins-politiques-en-parlant-de-linculpation-de-netanyahu/ https://www.europe-israel.org/2019/11/dershowitz-professeur-dharvard-parle-dun-coup-detat-judiciaire-a-des-fins-politiques-en-parlant-de-linculpation-de-netanyahu/#comments Fri, 22 Nov 2019 08:29:52 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204585

Dershowitz appelle Mandelblit à « faire ce qui est juste » et à abandonner les poursuites contre Netanyahu

« Je pense que nous assistons à la militarisation de la justice pénale à des fins politiques », a déclaré l’avocat américain Alan Dershowitz à JNS. « En Israël, le procureur général est censé être en dehors de la politique. »

Alors qu’Israël approche de sa troisième élection en moins d’un an, de nombreux observateurs israéliens et internationaux s’interrogent sur la durabilité du système parlementaire du pays. Pourtant, au cœur de l’impasse politique actuelle d’Israël se trouve non seulement son système de gouvernement, mais également son système judicaire.

Le procureur général Avichai Mandelblit devrait décider dans les prochaines semaines s’il convient ou non de lancer des actes d’accusation dans trois affaires distinctes contre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. Dans l’affaire 1000, Netanyahu est accusé d’avoir reçu des cadeaux d’amis d’une valeur supérieure à 200 000 dollars sur une longue période (l’essentiel des cadeaux, antérieurement à son élection en tant que premier ministre), tandis que les affaires 2000 et 4000 impliquent des tentatives présumées de Netanyahu d’obtenir une couverture médiatique positive en échange de faveurs politiques.

Le fait que Netanyahu n’ait pas encore été contraint de démissionner par ses collègues de la Knesset (la loi n’exige pas sa démission même s’il est officiellement inculpé) et qu’il reste le politicien le plus fort du système politique israélien comme en témoigne ses 13 années au pouvoir transformant Israël, pays en développement dépourvu de ressources, devenu un exportateur de technologie et d’énergie et une superpuissance militaire régionale.

Cependant, cela témoigne également du manque de confiance des Israéliens envers les institutions qui œuvrent pour que Netanyahu soit effectivement démis de ses fonctions: la police, la justice et les médias. La semaine dernière, une enquête a révélé que le public israélien était peu convaincu que la police ou la justice poursuivaient servaient les intérêts du peuple.

Selon Alan Dershowitz, professeur émérite à la Harvard School of Law et l’un des avocats de la défense pénale les plus en vue des États-Unis, les affaires Netanyahu affaiblissent encore cette confiance.

Dershowitz est l’un des membres d’une équipe juridique de haut niveau qui a soumis à Mandelblit un dossier juridique complet selon lequel le fait de permettre à une couverture médiatique favorable d’être considéré comme une corruption constitue une «menace dangereuse» qui «entravera la liberté de la presse, supprimera la liberté d’atteindre les objectifs politiques démocratiques. « 

Les autres auteurs du mémoire – Nathan Lewin, qui a jugé de nombreuses affaires devant la Cour suprême des États-Unis; Richard Heideman; Joseph Tipograph; et Avi Bell — affirment qu ‘«il n’y a jamais eu un seul cas dans le monde démocratique dans lequel une personnalité publique a été poursuivie, et encore moins condamnée, du« crime »de recevoir un« pot-de-vin »demandé de publicité favorable». Les auteurs du mémoire «exigent de manière convaincante le rejet de toutes les accusations de« corruption »sous quelque forme que ce soit».

Le professeur Alan Dershowitz prend la parole lors d’une conférence à Tel Aviv le 11 décembre 2016. Photo de Miriam Alster .

« Regardez, chaque politicien veut une bonne presse, chaque politicien veut éviter la mauvaise presse, et de nombreux politiciens sont prêts à se plier pour obtenir une bonne presse et éviter la mauvaise presse », a déclaré Dershowitz. « Permettre aux procureurs de sonder les motivations des médias et des politiciens est une voie extrêmement dangereuse. »

Dans l‘affaire 4000, considérée comme la plus sérieuse des trois, Netanyahu est accusée d’avoir accéléré un changement réglementaire permettant la fusion des deux plus grandes entreprises de télécommunications israéliennes, Bezeq et YES, en échange d’une couverture positive dans Walla, propriété de Shaul Elovitch.

Elovitch était l’actionnaire majoritaire de Bezeq à l’époque et détenait également une participation majoritaire dans YES. Cependant, la fusion avait déjà été approuvée par la commission antitrust israélienne. Le chef d’accusation indique qu’en plus de bénéficier d’une couverture médiatique positive dans le cadre de sa relation avec Elovitch, les agissements de Netanyahu s’inscrivaient parfaitement dans le cadre de son rôle de ministre des Communications.

L’affaire 2000 est encore plus ténue, car les accusations indiquent clairement que Netanyahu n’a jamais rendu les faveurs prétendument discutées entre lui et le propriétaire de Yediot Achronot , et qu’il n’y a jamais eu d’amélioration de la couverture médiatique du premier ministre. En d’autres termes, l’accusation reconnaît facilement que l’échange pour lequel Netanyahu est accusé d’abus de confiance n’a jamais eu lieu.

«Si quelqu’un devait présenter un projet de loi déclarant qu’il était illégal pour un politicien d’obtenir une bonne couverture, il n’y aurait pas un seul projet de loi à la Knesset», a déclaré Dershowitz à JNS. « Et c’est la meilleure preuve qu’il ne devrait pas être poursuivi comme un crime en vertu de la loi d’aujourd’hui. »

Pourtant, malgré les motifs douteux sur lesquels au moins deux des affaires ont été rassemblées, elles ont eu un impact profond sur le système parlementaire déjà complexe d’Israël. Les politiciens qui espèrent depuis des années renverser Netanyahu refusent maintenant catégoriquement de siéger dans un gouvernement avec lui pendant qu’il est sous enquête.

Une grande partie des médias israéliens ont également soutenu les accusations contre Netanyahu et tenté de ternir la perception qu’a le public sur la conduite du premier ministre. De nombreux détails de l’enquête et des éléments de preuve recueillis ont été divulgués illégalement à la presse. Cela aussi, selon Dershowitz, était dangereux.

«Je pense que la » mise en culpabilité par la fuite « est un phénomène extrêmement dangereux en Israël, comme aux États-Unis », a déclaré Dershowitz, ajoutant que les institutions d’où émanent les preuves illégalement divulguées sont les mêmes qui sont en accointances avec la justice.

«Qui rend justice face à la justice? Qui enquête sur les fuites, émises par la police et les procureurs? », A déclaré Dershowitz. « Je pense que c’est un problème très grave en Israël. »

« Maintenir l’état de droit d’Israël »

En dépit de la haine de longue date contre Netanyahu dans la plupart des médias israéliens, le soutien des médias à la poursuite est irrationnel. Dans les deux affaires 2000 et 4000, ce sont les propriétaires de médias qui sont accusés de corruption de Netanyahu. En outre, si Netanyahu ou les magnats des médias sont reconnus coupables, cela pourrait fondamentalement changer le mode de fonctionnement de la presse israélienne. À la suite d’une condamnation, toute couverture politique pourrait devenir la base de poursuites rétroactives s’il pouvait être prouvé qu’un journaliste ou un propriétaire de média avait reçu des avantages en échange.

Selon Dershowitz, «beaucoup de gens – je ne dis pas que cela à propose de Mandelblit – veulent juste obtenir la tête de Netanyahu, avec tout ce que cela comprend, même si cela implique de compromettre des principes juridiques importants. Le maintien de l’état de droit par Israël est plus important que tout résultat politicien. « 

Selon Dershowitz, le procureur général peut commencer à rétablir la confiance dans le système juridique israélien en abandonnant les accusations, en dépit de l’impact que les enquêtes ont déjà eu sur la situation politique israélienne.

«J’ai connu Mandelblit en tant qu’avocat et j’ai une énorme admiration pour lui», a-t-il déclaré. «Je demande à Mandelblit de faire le bon choix. Et je pense que faire le bon choix consisterait à ne pas incupler Netanyahu sur les cas 2000 et 4000. ».

Source: jns.org

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/dershowitz-professeur-dharvard-parle-dun-coup-detat-judiciaire-a-des-fins-politiques-en-parlant-de-linculpation-de-netanyahu/feed/ 7
Netanyahu le dit: « C’est une tentative de coup d’Etat » par l’association politique des médias et de la Justice https://www.europe-israel.org/2019/11/netanyahu-le-dit-cest-une-tentative-de-coup-detat-par-lassociation-politique-des-medias-et-de-la-justice/ https://www.europe-israel.org/2019/11/netanyahu-le-dit-cest-une-tentative-de-coup-detat-par-lassociation-politique-des-medias-et-de-la-justice/#comments Thu, 21 Nov 2019 19:40:39 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204580

Dans une déclaration très claire jeudi soir, Netanyahu a déclaré que l’acte d’inculpation découlait de « fausses accusations » et d’une « enquête systématiquement biaisée ».

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a rejeté son inculpation pour diverses accusations de corruption, affirmant que le pays assistait à une «tentative de coup d’État»Dans une déclaration jeudi, Netanyahu a déclaré que l’acte d’accusation découlait de « fausses accusations » et d’une « enquête systématiquement biaisée ».

« Enquêter sur les enquêteurs », a-t-il déclaré, attaquant en particulier le procureur général Shai Nitzan et Liat Ben-Ari, l’un des principaux procureurs à l’origine des poursuites engagées contre lui.

Il a déclaré au procureur général Avichai Mandelblit qu’il n’était pas en mesure de résister à la pression de Nitzan et d’autres personnes au sein du bureau du procureur général.

Netanyahu a donné une longue liste d’incidents dans lesquels les procureurs ont bloqué des nominations politiques avec lesquelles ils n’étaient pas d’accord, appelant cela une « méthode ».

Il a appelé non seulement ses partisans, mais aussi ses rivaux – ceux qui étaient « équitables » – à résister à la « pollution » ou à la « contamination » du système.

Il a pris la parole après que le procureur général a annoncé son inculpation pour corruption, fraude et abus de confiance dans trois affaires de corruption de longue date.

Netanyahu n’a pas été en mesure de former un gouvernement après des élections sans précédent qui se sont déroulées cette année, en partie à cause de ses déboires juridiques, et un troisième vote pourrait avoir lieu dans quelques mois.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/netanyahu-le-dit-cest-une-tentative-de-coup-detat-par-lassociation-politique-des-medias-et-de-la-justice/feed/ 7
Gantz jette l’éponge, le président Rivlin charge la Knesset de former le gouvernement https://www.europe-israel.org/2019/11/gantz-jette-leponge-le-president-rivlin-charge-la-knesset-de-former-le-gouvernement/ https://www.europe-israel.org/2019/11/gantz-jette-leponge-le-president-rivlin-charge-la-knesset-de-former-le-gouvernement/#comments Thu, 21 Nov 2019 17:13:25 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204572

Le président israélien Reuven Rivlin donne à la Knesset le mandat de former un gouvernement après les tentatives infructueuses de Benny Gantz et du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

JERUSALEM (JTA) – Le président israélien Reuven Rivlin a confié pour la première fois le mandat de former une coalition gouvernementale à la Knesset.

Rivlin a rencontré jeudi le président de la Knesset, Yuli Edelstein, pour lui remettre la mise en demeure, un jour après que le président du parti bleu et blanc, Benny Gantz, eut annoncé qu’il était incapable de former un gouvernement après 28 jours de tentatives. La tentative de Gantz a eu lieu après la tentative infructueuse du Premier ministre Benjamin Netanyahu de former un gouvernement à la suite des élections nationales de septembre et avril.

«C’est la première fois dans l’histoire de l’État d’Israël que nous arrivons à ce point», a déclaré Rivlin, la qualifiant de «situation politique misérable».

La Knesset dispose maintenant de 21 jours pour choisir un législateur qui dirigera un gouvernement majoritaire ou se rende à une troisième élection en moins d’un an.

«J’aimerais donc m’adresser à chacun des membres de la Knesset. C’est l’un des moments les plus importants que l’État d’Israël ait connu pour son état de conscience », a-t-il déclaré.

«Au cours de ces 21 prochains jours, ne soyez pas des blocs ou des partis. Chacun de vous devrait regarder sa conscience et répondre à une question: Quel est mon devoir envers l’État d’Israël? Bonne chance », a déclaré Rivlin.

Edelstein a appelé le public à faire pression sur les législateurs pour qu’ils ne permettent pas la tenue d’une troisième élection. Il a affirmé que les résultats d’une élection supplémentaire ne seraient pas substantiellement différents.

Netanyahu accusé dans la foulée par le pouvoir judiciaire

Le procureur général Avichai Mandelblit a accusé Netanyahu de fraude, d’abus de confiance et d’acceptation de pots-de-vin dans trois affaires différentes, les cas n° 1000, 2000 et 4000. C’est la première fois qu’un Premier ministre israélien en exercice est accusé d’un crime. Mandelblit devait faire une déclaration officielle plus tard jeudi.

Les allégations contre Netanyahu incluent des allégations selon lesquelles il aurait accepté des centaines de milliers de dollars de champagne et de cigares d’amis milliardaires, aurait offert des faveurs à un éditeur de journal et aurait utilisé son influence pour aider un riche magnat des télécommunications en échange d’une couverture favorable sur un site d’informations populaire.

L’acte d’accusation n’impose pas à Netanyahu de démissionner mais devrait faire pression sur lui pour qu’il démissionne.

Netanyahu a qualifié les allégations de partie de chasse aux sorcières, en s’attaquant aux médias, à la police, aux procureurs et au système judiciaire.

Netanyahu devait faire une déclaration jeudi plus tard.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/gantz-jette-leponge-le-president-rivlin-charge-la-knesset-de-former-le-gouvernement/feed/ 2
Le menteur et manipulateur « bien pensant » Yann Barthès, furax d’être dévoilé, tente de se venger de Valeurs Actuelles https://www.europe-israel.org/2019/11/le-menteur-et-manipulateur-bien-pensant-yann-barthes-furax-detre-devoile-tente-de-se-venger-de-valeurs-actuelles/ https://www.europe-israel.org/2019/11/le-menteur-et-manipulateur-bien-pensant-yann-barthes-furax-detre-devoile-tente-de-se-venger-de-valeurs-actuelles/#comments Thu, 21 Nov 2019 16:40:24 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204569

Entre l’émission Quotidien et Valeurs actuelles, c’est la guerre! La vedette de télévision n’apprécie pas du tout la dernière Une de l’hebdomadaire. Et même s’il est connu pour son humour, quand l’animateur invite les téléspectateurs à « voler » le journal irrévérencieux sur Twitter ou dans les kiosques, il ne blague qu’à moitié…

L’hebdomadaire Valeurs Actuelles publie ce jour une enquête très critique à l’endroit des méthodes de l’animateur de télévision Yann Barthès.

Hier soir, pour tenter de désamorcer cette situation de “crise”, ce dernier avait décidé de se faire applaudir par le public et sa petite troupe de chroniqueurs, tout en s’exclamant: “Enfin, je suis en une d’un journal d’extrême droite!” Simultanément, il a dévoilé, hilare, sous les applaudissements, une reproduction en grand format du journal avec sa binette, sans que l’on sache s’il trouvait cela vraiment drôle, s’il était furax ou s’il surjouait la vexation. Laquelle serait somme toute compréhensible.

Le journal est allé jusqu’à révéler la taille de l’animateur vedette. 1m68! Il est vrai que ce n’est pas très grand. Mais au-delà de ces vacheries, en dénonçant une “tyrannie des bien-pensants” et en y plaçant à la tête Barthès, Valeurs actuelles s’attaque bien à un véritable pouvoir et appuie là où ça fait mal. Habituellement, Barthès a le droit de critiquer tous les confrères, mais personne ne critique l’effronté en retour. En tout cas, c’est la règle implicite.

Un pouvoir médiatique contesté

Yann Barthès estime sûrement que de bonnes audiences peuvent excuser la lente dérive de sa trajectoire et justifient un pouvoir dont bien du monde estime qu’il abuse. À la tête de toute une équipe de redresseurs de torts, loin de la sympathique pastille du “Petit Journal” du Canal+ d’autrefois, Barthès et sa patrouille s’emploient jour après jour à “décrypter” la société contemporaine. Tous les moyens sont bons: montages, harcèlement détestable d’élus poursuivis par ses caméras, ricanement permanent, chasse au dérapage et au pet de travers… Pourquoi pas.

Le problème, c’est que si cette bande est intraitable avec nos responsables politiques, elle est complaisante avec les people et les grands groupes, pour peu qu’ils ne s’éloignent pas du chemin tout tracé du « progressisme ». Est-ce parce que ces derniers sont les seuls à détenir un pouvoir susceptible de concurrencer cette médiacratie de poseurs?

Autre hic, à Quotidien, tous pensent à peu près la même chose! Et sur à peu près tous les sujets. Dans ce petit royaume du sourire en coin et des œillades énamourées avec les comiques france interiens, c’est simple: les gentils lisent Edwy Plenel et les méchants lisent Elisabeth Lévy. Alors, imaginez ce que tous ces adeptes de la bonne pensée peuvent penser de Valeurs actuelles!

Qu’est-ce qui est petit, rouge et blanc, se balade un peu partout et agace tout le monde ? Et qu’est-ce qui est petit, en costume-cravate, ne se balade nulle part mais distille tous les soirs du lundi au vendredi pendant près de deux heures et devant 1,2 million de téléspectateurs, ce que, de nos jours, le politiquement correct produit de plus chimiquement pur ? Valeurs actuelles, le 21 novembre

Reconnaissons que l’hebdomadaire de Geoffroy Lejeune ne fait pas dans la dentelle avec ses Unes tapageuses. Pas plus tard que la semaine dernière, le journal dénonçait par exemple les “islamo-collabos” de la bande à Mélenchon. À Quotidien, forcément, tout le monde estime que cela sent très mauvais. Peut-être, mais Quotidien voit de son côté une menace brune un peu partout. Casse-toi, tu pues… Et quand elle se décide à envoyer une équipe couvrir – au hasard – la marche contre “l’islamophobie”, la fine équipe de TF1/TMC se garde d’être trop sentencieuse à l’égard de ces gentils militants scandant Allahu Akbar en plein Paris et s’empresse d’interroger des militantes communautaristes voilées se déclarant stigmatisées et persécutées…

En fin de compte, et certains de ses amis l’avaient mis en garde, en passant de Canal+ au groupe TF1, la pastille autrefois amusante du « Petit Journal de Yann Barthès » s’est transformée en une indigeste émission de deux heures à l’irrévérence factice.

Un procès à l’américaine ?

Hier, réalisant que les révélations de Valeurs actuelles allaient écorner son image, l’homme de télé a dégainé le premier.

Convaincu que des années de lutte contre l’hydre fasciste confèrent l’immunité, il a publié un lien sur les réseaux sociaux permettant de télécharger gratuitement l’ensemble de l’enquête du journal. Un procédé de voyou? Oui. Barthès n’est plus à ça près. Dans la contre-attaque, toutes les fourberies sont acceptées.

De son côté, Valeurs actuelles indique que la guerre est déclarée. Un bon coup de pub, aussi. Il est évident que le journal est lésé commercialement et est légitime à pester contre la méthode employée: “Se croyant au-dessus des lois, ils se sont permis de partager le contenu de notre dossier gratuitement sur les réseaux sociaux. En plus d’être déloyal, c’est parfaitement illégal!” Que risque juridiquement l’équipe de Yann Barthès ? Sûrement une amende. Cela dit, comme il règne en maître tel le requin des bas fonds médiatiques, il y a fort à parier que Barthès n’en ait cure. Il est en haut de la chaîne alimentaire. Bien à l’abri dans son petit magistère, le mage de la bonne pensée est un peu déconnecté des réalités… Préservé du chaos du pays, peut-être rendu fou par la télé (un phénomène courant), obsédé par les punchlines plus que par tout discours raisonné, sûrement inquiet pour son image, Barthès a bien le droit de ne pas aimer Valeurs actuelles.

Mais pas de nuire au travail d’autrui, quand bien même autrui dit des choses déplaisantes à son endroit!

Le vent tourne

Et attention. L’hebdo « d’extrème droite » qu’il fait mine de haïr est à la bonne: il a reçu les faveurs récentes de notre Président. Cet autre adepte de la disruption tant vantée a eu l’honneur d’une couverture flatteuse de son côté, ayant accepté un entretien avec le canard. Barthès appelle à « voler » la gazette chez les marchands de journaux, en le dissimulant sous un autre journal. Bien sûr, c’est pour la blague qu’il dit ça.

Toujours hier soir, Yann Barthès demandait aux journalistes de France Culture qu’il avait conviés sur son plateau pourquoi ils ne participaient pas au boycott d’Alain Finkielkraut comme tout le monde, ce “voisin de bureau gênant” (sic). Il cherchait par là même, aussi, à s’assurer qu’il demeurerait bien toujours, maître des élégances médiatiques! Il n’a pas obtenu gain de cause, et en sembla chagriné. Mais il enchaîna sans faiblir, et continua de faire voguer sa petite galère, en proposant un sujet avec un modeux branché au look d’attardé, puis un autre sur une rappeuse à la mode – Cardi B – qui se plaint qu’on ne lui parle que de ses implants sur les fesses, avant de hurler “I wanna suck your dick” à la face de son compagnon, affalé sur un canapé. Finalement, l’émission se terminait peu après.

Pour conclure cet article, et bien sûr Causeur ne vous demandera pas cela tout le temps… mais acheter Valeurs actuelles cette semaine est recommandé, pour tenter de contrer les manœuvres d’un roitelet médiatique!

Causeur

Le présentateur Yann Barthès a diffusé sur les réseaux sociaux le contenu intégral de notre nouveau dossier consacré à l’émission de TMC.

Visiblement, Valeurs actuelles a touché là où ça fait mal. Alors même que notre nouveau numéro, intitulé « La tyrannie des bien-pensants », consacré à l’émission Quotidien et illustré en couverture par une photo de son présentateur Yann Barthès n’était pas encore révélé, l’intéressé a décidé d’en pirater la parution en diffusant son contenu intégral sur les réseaux sociaux, ce mercredi, soit la veille de sa publication.

Yann Barthès a ainsi diffusé dans les stories du compte Instagram officiel de son émission la une de notre magazine ainsi que les douze pages de notre dossier. Un message « Téléchargez (gratuitement) l’article », agrémenté d’un emoji, renvoie même vers une page WeTransfer, permettant aux 769 000 abonnés de télécharger le numéro. Enfin, sur chaque page figure @0yann0, le pseudo de Yann Barthès sur le réseau social.

(…) Valeurs.fr

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/le-menteur-et-manipulateur-bien-pensant-yann-barthes-furax-detre-devoile-tente-de-se-venger-de-valeurs-actuelles/feed/ 4
Le Pape, de plus en plus gauchiste, critique la Chanson de Roland dans laquelle les chrétiens contraignent les musulmans à se convertir : « Chaque religion a ses intégristes » https://www.europe-israel.org/2019/11/le-pape-de-plus-en-plus-gauchiste-critique-la-chanson-de-roland-dans-laquelle-les-chretiens-contraignent-les-musulmans-a-se-convertir-chaque-religion-a-ses-integristes/ https://www.europe-israel.org/2019/11/le-pape-de-plus-en-plus-gauchiste-critique-la-chanson-de-roland-dans-laquelle-les-chretiens-contraignent-les-musulmans-a-se-convertir-chaque-religion-a-ses-integristes/#comments Thu, 21 Nov 2019 16:25:48 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204567

Le Pape a reçu ce lundi matin les participants à une rencontre promue par l’Institut pour le dialogue interreligieux d’Argentine sur le document sur la fraternité humaine signé à Abu Dhabi le 4 février.

(…) François fait là encore référence à l’histoire et à la Chanson de Roland dans laquelle les chrétiens contraignent les musulmans vaincus à choisir entre le baptême et l’épée. «C’est une mentalité qu’aujourd’hui nous ne pouvons pas accepter ni comprendre et qui ne peut plus fonctionner. Faisons attention à nos groupes intégristes ; chacun a les siens» reconnait-il. «L’intégrisme est un fléau et toutes les religions ont quelque frère intègriste qui se regroupe» met-il en garde. D’où l’espoir que le document sur la Fraternité soit accueilli par la communauté internationale pour le bien de toute la famille humaine.

Vatican News


Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/le-pape-de-plus-en-plus-gauchiste-critique-la-chanson-de-roland-dans-laquelle-les-chretiens-contraignent-les-musulmans-a-se-convertir-chaque-religion-a-ses-integristes/feed/ 6
Tarbes : L’église Saint-Jean vandalisée, bibles dégradées, présence d’excréments, porte fracturée https://www.europe-israel.org/2019/11/tarbes-leglise-saint-jean-vandalisee-bibles-degradees-presence-dexcrements-porte-fracturee/ https://www.europe-israel.org/2019/11/tarbes-leglise-saint-jean-vandalisee-bibles-degradees-presence-dexcrements-porte-fracturee/#comments Thu, 21 Nov 2019 16:15:08 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204564

Bâtiment religieux majeur du centre-ville de Tarbes, l’église Saint-Jean a été dégradée par plusieurs personnes mercredi, révèle ce jeudi la préfecture des Hautes-Pyrénées. Celle-ci annonce une conférence de presse en début d’après-midi, organisée dans l’édifice du XVe siècle, pour détailler les dommages.

La Nouvelle République des Pyrénées évoque des bibles dégradées, une porte fracturée et la présence d’excréments. Une enquête de police a été ouverte.

Des églises et cathédrales déjà visées

Cet événement s’inscrit dans une longue liste de méfaits contre des monuments catholiques comme, pour s’en tenir au Sud-Ouest, l’attaque de la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie début novembre, suivie quelques jours plus tard par un incendie dans la cathédrale d’Eauze.

A Tarbes, l’affaire est prise au sérieux : les médias présents ce jeudi après-midi se retrouveront face au préfet Brice Blondel, au maire Gérard Trémège, au directeur départemental de la sécurité publique Laurent Sindic et à l’évêque Mgr Nicolas Brouwet.

Source 20 minutes

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/tarbes-leglise-saint-jean-vandalisee-bibles-degradees-presence-dexcrements-porte-fracturee/feed/ 7
Seine-Saint-Denis : 59 millions d’euros pour 1 429 migrants mineurs soit 41 287 € par individu dépensés pour 2019 https://www.europe-israel.org/2019/11/seine-saint-denis-59-millions-deuros-pour-1-429-migrants-mineurs-soit-41-287-e-par-individu-depenses-pour-2019/ https://www.europe-israel.org/2019/11/seine-saint-denis-59-millions-deuros-pour-1-429-migrants-mineurs-soit-41-287-e-par-individu-depenses-pour-2019/#comments Thu, 21 Nov 2019 13:46:19 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204559

La Seine-Saint-Denis saisit l’ONU sur les mineurs étrangers non accompagnés

En ne contribuant pas suffisamment au budget du département consacré à ces mineurs, l’Etat « méconnaît » les obligations de la convention de l’ONU sur les droits de l’enfant, selon la Seine-Saint-Denis.

La Seine-Saint-Denis va intenter auprès de l’ONU une action juridique contre l’Etat français, accusé de mal « protéger » les mineurs étrangers non accompagnés (MNA), très nombreux dans le département, a annoncé la collectivité mardi 19 novembre à l’AFP. En ne contribuant pas suffisamment au budget du département consacré à ces mineurs, l’Etat « méconnaît » les obligations de la convention de l’ONU sur les droits de l’enfant, que la France a pourtant signée, estime la collectivité dans sa saisine.

L’annonce du recours intervient à la veille de la célébration du 30e anniversaire de la convention, ratifiée par la quasi-totalité des pays du globe. « Au moment de célébrer cet anniversaire, je refuse que la situation des MNA soit mise sous le tapis », explique à l’AFP le président PS du conseil départemental, Stéphane Troussel. « Ce sont des enfants à protéger comme les autres, l’Etat ne peut pas s’en dédouaner. »

La Seine-Saint-Denis en première ligne

La Seine-Saint-Denis est, avec Paris, en première ligne dans l’accueil des MNA. En juin, ils étaient 1 429 dans le département. Un nombre « en constante augmentation » : en 2015, ils étaient « trois fois moins nombreux », assure la collectivité. Elle dit avoir mobilisé en 2019 « près de 59 millions d’euros », soit « 17 millions de plus qu’en 2018 » et créé « 900 places dédiées » pour permettre leur prise en charge. Or, l’Etat ne participe qu’à hauteur de « 8% » des dépenses engagées, selon le département.

La saisine, déposée « dans les prochains jours » devant le comité des droits de l’enfant de l’ONU, doit déboucher sur une enquête sur les atteintes présumées au traité. Le comité est ensuite censé faire des recommandations à l’Etat visé. La Seine-Saint-Denis dit notamment attendre de l’ONU qu’elle recommande à la France de « consentir des fonds supplémentaires au profit du département » pour la prise en charge des MNA et de « réformer en profondeur le système d’accueil, de prise en charge, de mise à l’abri et d’hébergement » de ces mineurs.

Source France Info

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/seine-saint-denis-59-millions-deuros-pour-1-429-migrants-mineurs-soit-41-287-e-par-individu-depenses-pour-2019/feed/ 6
Des affiches “anti-police” dans le métro provoquent un tollé https://www.europe-israel.org/2019/11/des-affiches-anti-police-dans-le-metro-provoquent-un-tolle/ https://www.europe-israel.org/2019/11/des-affiches-anti-police-dans-le-metro-provoquent-un-tolle/#comments Thu, 21 Nov 2019 13:37:44 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204556

Le syndicat des commissaires a demandé le retrait de ces affiches, alors que la RATP dénonce un “affichage sauvage”.

« Frappée par la police »« tuée par la police » … des affiches font polémique depuis mercredi 20 novembre dans le métro de Paris, révèle Le Figaro. Dessus, des slogans hostiles à la police. Très vite, le syndicat de commissaires s’est emparé du sujet en publiant des photos des affiches aperçues dans plusieurs couloirs du métro parisien. Les affiches incriminées sont qualifiées de « diffamantes ». Car, en effet, sur plusieurs d’entre elles, la police est accusée d’avoir tué ou usé de violence sur plusieurs personnes : « Benoit, 19 ans, frappé par la police le 21 septembre, fracture du genou droit, 8 semaines de béquilles » peut-on lire. Ou encore : « Zyneb, 80 ans, chez elle sur son balcon alors qu’elle fermait les volets. Tuée par la police ». Une référence à Zineb Redouane décédée après avoir été touchée par une grande lacrymogène le 2 décembre 2018 à Marseille.

Christophe Castaner saisi

Dans un communiqué, le SCPN (Syndicat des commissaires de la police nationale) « condamne vivement » la campagne d’affiches. Il s’étonne aussi que la RATP « ne réagisse pas et laisse placarder de tels messages immondes contre des agents de l’État ». Le syndicat indique en fin de communiqué qu’il va saisir le ministre de l’Intérieur afin « qu’il dépose plainte pour diffamation et demande le retrait immédiat de ces affiches ».

Pour désamorcer la polémique, la RATP a affirmé que la campagne d’affichage n’était pas une campagne de l’entreprise, mais bien une « campagne sauvage »« Nous condamnons ces actes et nous allons porter plainte », a indiqué un porte-parole de la régie de transports. La RATP a également précisé que des agents avaient été dépêchés pour retirer les affiches.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/des-affiches-anti-police-dans-le-metro-provoquent-un-tolle/feed/ 3
Le président de la Fondation de l’islam de France « Il faut en finir avec les balivernes débitées par des imams incultes. Le voile est une atteinte à la dignité humaine dans sa composante féminine » https://www.europe-israel.org/2019/11/le-president-de-la-fondation-de-lislam-de-france-il-faut-en-finir-avec-les-balivernes-debitees-par-des-imams-incultes-le-voile-est-une-atteinte-a-la-dignite-humaine-dans-sa-composante/ https://www.europe-israel.org/2019/11/le-president-de-la-fondation-de-lislam-de-france-il-faut-en-finir-avec-les-balivernes-debitees-par-des-imams-incultes-le-voile-est-une-atteinte-a-la-dignite-humaine-dans-sa-composante/#comments Thu, 21 Nov 2019 13:23:18 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204554

Le président de la Fondation de l’islam de France Ghaleb Bencheikh, condamne le port du voile. Adepte d’une lecture moderniste du Coran, cet adversaire du salafo-wahhabisme appelle à une mobilisation générale contre l’obscurantisme.


Causeur. Vous considérez le voile comme une « atteinte à la dignité humaine dans sa composante féminine » et, trente ans après l’affaire de Creil, vous estimez que « la République a manqué d’autorité ». Reconnaissez-vous également une responsabilité aux musulmans français ?
Ghaleb Bencheikh. J’ai toujours parlé d’un double manquement. Les hiérarques musulmans n’ont pas su ou voulu trancher et dire « stop ». À supposer qu’il faille s’enchaîner à la référence scripturaire dans sa littéralité – chose qu’il ne faut surtout pas faire –, on constate que les injonctions coraniques quant à l’acquisition du savoir sont beaucoup plus impérieuses et nombreuses que les passages sur le voile, d’ailleurs moins clairs et explicites qu’on ne le fait savoir. D’un point de vue islamique, il vaut mieux que les fillettes aillent s’instruire et acquérir le savoir plutôt que de les emmitoufler.
D’un autre côté, la République a sa part de responsabilité. En 1989, le ministre de l’Éducation nationale s’est défaussé sur le Conseil d’État. Et ce dernier a tergiversé, en faisant du droit là où il fallait faire de la politique.

La République doit-elle sortir de l’ambiguïté et légiférer afin d’interdire le port du voile chez les accompagnatrices scolaires ?
Il revient d’abord aux imams, théologiens et oulémas de régler le problème canoniquement. Malheureusement, ils tardent à le faire. Il reste au politique à prendre ses responsabilités pour faire évoluer le droit. Mais humilier une femme devant son fils, comme l’a fait un élu RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, n’est surtout pas la bonne façon de faire. Dans l’état actuel du droit, elle pouvait être présente.

Contrairement à ce qui se dit, il ne l’a pas insultée, mais passons. Il y a trente ans, vous pensiez que le port du voile islamique appartenait au passé…
Oui, entre 1923 et 1979, la question avait été définitivement réglée par des fatwas et par le cours naturel des choses. Dans le sillage des travaux de Qasim Amin et Mansour Fahmy, des femmes musulmanes avaient participé, en 1923, au Congrès féministe de Rome. De retour à Port-Saïd, la fille de Muhammad Sultan Pacha, Huda Sharawi avait enlevé son voile en descendant du train à la gare centrale du Caire. Son geste théâtral et historique a été imité par les filles qui l’accompagnaient puis, en l’espace de trois ans, le voile a disparu du Caire et d’un peu partout. Cela a été corroboré sur le plan théologique et entériné sur le plan canonique par l’œuvre de Tahar Haddad, Notre femme dans la charia et la société.

Lire la suite sur Causeur

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/le-president-de-la-fondation-de-lislam-de-france-il-faut-en-finir-avec-les-balivernes-debitees-par-des-imams-incultes-le-voile-est-une-atteinte-a-la-dignite-humaine-dans-sa-composante/feed/ 2
Au moins 11 « combattants » iraniens morts dans les frappes de représailles israéliennes sur la Syrie https://www.europe-israel.org/2019/11/au-moins-11-combattants-iraniens-morts-dans-les-frappes-de-represailles-israeliennes-sur-la-syrie/ https://www.europe-israel.org/2019/11/au-moins-11-combattants-iraniens-morts-dans-les-frappes-de-represailles-israeliennes-sur-la-syrie/#respond Thu, 21 Nov 2019 13:15:23 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204552

Au moins 11 « combattants » iraniens ont été tués dans des frappes aériennes menées par Israël sur la Syrie avant l’aube mercredi, d’après l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

L’aviation militaire israélienne a frappé des cibles iraniennes et syriennes autour de Damas et du plateau du Golan syrien en riposte à un tir de roquettes mardi matin.

L’armée a indiqué avoir pris pour cible des dizaines de sites liés aux forces al-Quds de la République islamique, dont un situé près de l’aéroport international de Damas, qui servait à coordonner l’acheminement d’équipements militaires de l’Iran vers la Syrie, puis d’autres pays de la région.

« Nous avons frappé un bâtiment occupé par des Iraniens à l’aéroport de Damas. Nous estimons que des Iraniens ont été tués et blessés », a ainsi déclaré un cadre de la défense s’exprimant sous couvert d’anonymat.

Il a ajouté qu’Israël avait détruit six batteries de défense aérienne syrienne, et aussi de nombreux bâtiments sur des bases militaires syriennes qui sont contrôlés par la force al-Quds des Gardiens de la Révolution islamique iranienne.

© Moshé Anielewicz – Europe Israël News

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/au-moins-11-combattants-iraniens-morts-dans-les-frappes-de-represailles-israeliennes-sur-la-syrie/feed/ 0
Antisémitisme: Un Juif américain poignardé à plusieurs reprises devant une synagogue au nord de l’État de New York https://www.europe-israel.org/2019/11/antisemitisme-un-juif-americain-poignarde-a-plusieurs-reprises-devant-une-synagogue-au-nord-de-letat-de-new-york/ https://www.europe-israel.org/2019/11/antisemitisme-un-juif-americain-poignarde-a-plusieurs-reprises-devant-une-synagogue-au-nord-de-letat-de-new-york/#comments Thu, 21 Nov 2019 13:04:50 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204549

Un juif orthodoxe a été poignardé à plusieurs reprises mercredi matin à Monsey, dans l’Etat de New York, alors qu’il se rendait à pied aux prières du matin dans une synagogue, selon des informations locales.

La police recherchait l’agresseur ou les agresseurs, qui ont apparemment fui les lieux en voiture.

L’attaque, à quelque 70 mètres de la synagogue et du centre religieux, a été signalée dans un premier temps avant 6 heures du matin comme un accident de voiture.

« À notre arrivée, nous avons rapidement déterminé que la personne avait été poignardée et tailladée avec une arme inconnue et qu’elle n’avait pas été heurtée par un véhicule », selon un communiqué du service de police de la ville de Ramapo. « L’enquête confirme que la victime qui se rendait à la synagogue a été poignardée plus d’une fois par au moins un individu dans la rue. »

L’agresseur s’est enfui avant l’arrivée de la police et des premiers intervenants, selon Aaron Hershkowitz, un assistant du rabbin de la synagogue. L’incident s’est produit vers 5h45.

Ockland Hatzolah, un service médical d’urgence, a rejoint la victime et a commencé à le soigner. Il subit actuellement une intervention chirurgicale et se trouve dans un état critique, a dit M. Hershkowitz.

 

Un membre du service d’urgence local, Chaveirim, a déclaré à The Journal News que des images des caméras de sécurité avaient filmé l’attaque. Il a dit que la victime a été « agressée, battue et poignardée à plusieurs reprises ».

Monsey abrite une importante communauté juive orthodoxe.

© Sandra Wildenstein – Europe Israël News

Source The Journal News

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/antisemitisme-un-juif-americain-poignarde-a-plusieurs-reprises-devant-une-synagogue-au-nord-de-letat-de-new-york/feed/ 1
La Hongrie bloque le texte de l’UE condamnant la décision américaine de juger légales les implantations israéliennes https://www.europe-israel.org/2019/11/la-hongrie-bloque-le-texte-de-lue-condamnant-la-decision-americaine-de-juger-legales-les-implantations-israeliennes/ https://www.europe-israel.org/2019/11/la-hongrie-bloque-le-texte-de-lue-condamnant-la-decision-americaine-de-juger-legales-les-implantations-israeliennes/#comments Thu, 21 Nov 2019 12:54:11 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204546

Le ministre des affaires étrangères hongrois a demandé à ses diplomates de bloquer tout texte sur le statut juridique des implantations. La France, l’Allemagne et l’Espagne ont publié leurs déclarations condamnant la décision américaine.

Selon une source diplomatique ayant une connaissance directe de la question, la Hongrie s’efforce de faire en sorte que les 28 États membres de l’Union européenne ne publient pas une déclaration commune condamnant la décision des États-Unis de ne plus considérer les implantations israéliennes comme illégales, ce qui est bloqué par la Hongrie.

Aucun texte n’a encore été distribué aux Etats membres, car le ministre hongrois des Affaires étrangères Péter Szijjártó a clairement indiqué que son pays s’opposerait à toute déclaration sur la légalité des implantations, a ajouté la source, parlant au Times of Israel sous le sceau de l’anonymat.

Lundi, le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré que l’administration actuelle modifiait sa position sur la légalité des implantations israéliennes. « La création d’implantations de peuplement civiles israéliennes en Cisjordanie n’est pas en soi incompatible avec le droit international », a-t-il expliqué.

À peine quelques heures plus tard, Federica Mogherini, responsable de la politique étrangère de l’UE, a publié un communiqué qui ne faisait pas directement référence à la déclaration de Pompeo mais réitérait que la position de l’UE « reste la même : toute activité de colonisation est illégale en droit international et compromet la viabilité de la solution prévoyant deux Etats et les chances d’une paix durable ».

Le communiqué de Mogherini ajoute que l’Union « appelle Israël à mettre fin à toute activité de colonisation, conformément à ses obligations en tant que puissance occupante ». Bruxelles continuera à soutenir « la reprise d’un processus constructif vers une solution négociée à deux États, seul moyen réaliste et viable de réaliser les aspirations légitimes des deux parties », conclue-t-elle dans son communiqué.

M. Szijjártó a demandé à ses diplomates de s’opposer à toute déclaration sur la légalité des implantations, même si elle était formulée en termes généraux et évitait toute critique directe du changement politique de Washington, a dit la source.

Budapest a été en désaccord avec Bruxelles sur le processus de paix au Moyen Orient à plusieurs reprises au cours des derniers mois. Par exemple, le gouvernement du Premier ministre Viktor Orban a également bloqué une déclaration commune de l’UE condamnant la reconnaissance par l’administration américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les déclarations communes faites au nom des États membres de l’UE requièrent l’unanimité.

En mars, la Hongrie est devenue le premier État membre de l’UE à ouvrir une mission diplomatique à Jérusalem, au grand dam de Bruxelles et d’autres États membres qui s’accrochent à la position selon laquelle le droit international interdit l’ouverture de telles missions dans la ville en l’absence d’un accord de paix global.

En 2015, Szijjártó a également dénigré publiquement la politique de l’UE d’exiger que les produits israéliens des implantations soient étiquetés en tant que tels.

Étant donné qu’une déclaration commune de tous les États membres de l’UE s’est avérée impossible, plusieurs gouvernements ont publié leurs propres déclarations, annonçant que leur position sur les implantations n’avait en rien changé.

L’Allemagne, par exemple, a réitéré qu’elle considère la construction d’implantations de peuplement comme « illégale au regard du droit international et faisant obstacle à la possibilité d’un processus de paix ».

Le ministère français des Affaires étrangères a fait une déclaration similaire, ajoutant que Paris « regrette toute décision susceptible d’encourager la poursuite de la construction de colonies ».

L’Espagne a également publié une déclaration à cet effet.

Source Times of israel

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/la-hongrie-bloque-le-texte-de-lue-condamnant-la-decision-americaine-de-juger-legales-les-implantations-israeliennes/feed/ 3
Vidéo choc : Comment l’ONG « Médecins du Monde » maquille de faux blessés à Gaza pour obtenir des dons et diaboliser Israël… Partagez ! https://www.europe-israel.org/2019/11/video-choc-comment-long-medecins-du-monde-maquille-de-faux-blesses-a-gaza-pour-obtenir-des-dons-et-diaboliser-israel-partagez/ https://www.europe-israel.org/2019/11/video-choc-comment-long-medecins-du-monde-maquille-de-faux-blesses-a-gaza-pour-obtenir-des-dons-et-diaboliser-israel-partagez/#comments Thu, 21 Nov 2019 12:39:35 +0000 http://www.europe-israel.org/?p=204543

Pallywood : dans les coulisses de Médecins du Monde à Gaza…

Les médecins palestiniens de l’ONG Médecins du Monde fabriquent de fausses blessures avec du maquillage afin de choquer le monde sur des prétendues victimes palestiniennes à Gaza, de recevoir des dons et de montrer à quel point Israël est mauvais.

La prochaine fois que vous verrez des blessures de « victimes » de Gaza pensez y à nouveau… partagez la vérité.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir

]]>
https://www.europe-israel.org/2019/11/video-choc-comment-long-medecins-du-monde-maquille-de-faux-blesses-a-gaza-pour-obtenir-des-dons-et-diaboliser-israel-partagez/feed/ 5