toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Résultats des élections en Israël : Bloc de droite de Netanyahu 65 sièges, bloc de gauche de Lapid 50 sièges. Premières leçons à tirer, c’est la victoire de la droite patriote, du sionisme et du Judaïsme


Résultats des élections en Israël : Bloc de droite de Netanyahu 65 sièges, bloc de gauche de Lapid 50 sièges. Premières leçons à tirer, c’est la victoire de la droite patriote, du sionisme et du Judaïsme

Le bloc de Netanyahou est toujours en route vers la victoire.

Benny Gantz, et la presse, soutient que Benyamin Netanyahou met Israël en danger en s’alliant avec l’extrémiste de droite Ben Gvir. Les Israéliens ne l’ont pas cru.

Résultats à 11h35, 97 % du total comptabilisé : 4.101.766 de votes ont été comptés, dont 24.306 invalidées

  • Bloc Netanyahou : 65 sièges
  • Lapid + la gauche : 50 sièges
  • Arabes (Hadash-Ta’al) : 5 sièges
  • L’extrême gauche (Meretz) est éjectée du gouvernement.

Dans le détail :

  • Likoud – (31 sièges)
  • Yesh Atid – (24 sièges)
  • Le parti sioniste religieux – (14 sièges)
  • Parti de l’unité nationale – (12 sièges)
  • Shas – (12 sièges)
  • Judaïsme unifié de la Torah – (8 sièges)
  • Liste arabe unie (Ra’am) – (5 sièges)
  • Yisrael Beytenu – (5 sièges)
  • Hadash-Ta’al – 3,92% (5 sièges)
  • Havoda – (4 sièges)

On parle du « bloc de droite » – c’est un raccourci, et ce n’est pas exact. Il serait plus juste de parler des partis de droite qui se rallient autour de Bibi, puisqu’en réalité, d’autres partis se situent politiquement à droite, mais ils sont devenus « tout sauf Bibi », et donc, font bloc avec la gauche. Exemple : le parti Yisrael Beitenou d’Avigdor Lieberman, un parti résolument de droite, mais laïc extrémiste.

Restons donc avec la notion de « bloc de droite » pour remarquer que les faibles résultats de Gantz – il a admis ce matin sa déception – et les très bons résultats de Ben Gvir/Smotrich vont forcer Netanyahou à former un gouvernement plus à droite que ce qu’il voudrait. Bibi a été décrit comme « de droite », voire « d’extrême droite », par la presse depuis si longtemps, qu’à force de répéter ce mensonge, il est devenu vérité pour la plupart des gens. Ce n’est pas vrai. Bibi est de centre droit, et il a formé ses coalitions avec des nuances de gauche modérée. Cette fois, il ne pourra pas.

Ce matin, les perdants sont mauvais perdants : Lapid, Meretz, Gantz, Havoda, disent tous vouloir attendre les vrais résultats avant de s’avouer vaincu. Ne nous mentons pas : si Netanyahou était à leur place, il dirait la même chose : la politique fait partie de notre vie, mais c’est sale.

Les premières conclusions à tirer de ces élections, avec un taux de participation historique qui s’est confirmé tout au long de la journée sont les suivantes :

  • Le gouvernement de coalition a été un échec aux yeux des Israéliens. Des sondages nous dirons rapidement ce que les Israéliens ont le moins apprécié dans le gouvernement Lapid, et sans me servir d’une boule de cristal, je peux supposer que l’économie, la sécurité, les ronds de jambe au camp arabe, la façon dont les accords avec le Liban ont été exclus du processus démocratique seront hauts dans les causes du mécontentement.
  • Malgré le travail de diabolisation intense effectué par les médias contre Ben Gvir, qui ont opéré comme des militants de gauche et non comme des journalistes, les Israéliens ne se sont pas laissé berner, et ils ont accordé une victoire solide au leader d’Otzma Yehudit.
  • Seuls les sondages de la chaîne 14 – une chaîne accusée d’être bibiste – qui donnait 62 sièges au bloc de Netanyahou – ont annoncé le gagnant, et ils étaient encore en dessous de la réalité. Tous les autres se sont trompé – ou nous ont trompé, c’est vous qui décidez.
  • Il n’y a pas de place en Israël pour les idées socialistes (de nombreux Français qui ont fait leur Alyah seront déçus), les idées progressives et d’extrême gauche, représentées par le Meretz et Havoda, et contrairement aux pays occidentaux, et surtout aux Etats-Unis, où ils poussent constamment la société vers plus d’extrémisme, la gauche israélienne est de plus en plus marginalisée – alors qu’elle tient les médias, l’académie, l’Education, les universités, le monde des Arts, la littérature, la direction de Tsahal et des organisme chargés de la sécurité, et cerise sur le schtrudel, la Haute cour de justice et les organes chargés de choisir les hauts fonctionnaires.

Les grands gagnants de cette élection : le judaïsme traditionnel.

© Jean-Patrick Grumberg pour Israël 24/7.org

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Résultats des élections en Israël : Bloc de droite de Netanyahu 65 sièges, bloc de gauche de Lapid 50 sièges. Premières leçons à tirer, c’est la victoire de la droite patriote, du sionisme et du Judaïsme

    1. c.i.a.

      Juste le fait de laisser des musulmans se présenter aux élection,et toucher aux pouvoirs, en Israel en plus est un non sens, cela s` appel un suicide.

      À croire que certains juifs ne voient pas la menace musulmane, qui plane pourtant, depuis toujours au dessus de leur tête!!???
      Mais heureusement,Israel ne se laisse pas émouvoir par l`hypocrisie de l`Islam et se ressaisie très vite.

    2. LeClairvoyant

      Bravo Bibi! Les islamo-gauchistes semblent sonnés débout et sans voie; après la déculotté infligée aux gauchistes, etc par le plus grand politicien des 40 dernières années.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    69 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap