toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Blanchiment d’argent, corruption, fraudes, évasion fiscale : La Chambre des représentants ouvre une enquête de corruption sur Joe Biden et son fils Hunter suite à un rapport accablant


Blanchiment d’argent, corruption, fraudes, évasion fiscale : La Chambre des représentants ouvre une enquête de corruption sur Joe Biden et son fils Hunter suite à un rapport accablant

James Comer : « Nous voulons savoir ce que l’administration Biden essaie de cacher au peuple américain. Nous devons faire toute la lumière sur les agissements de la famille Biden. »

Les Républicains de la Chambre des représentants accusent Biden d’être directement impliqué dans les affaires illégales de son fils Hunter Biden. James Comer et Jim Jordan ont affirmé lors d’une conférence de presse jeudi que le président Biden était activement impliqué dans des transactions commerciales à l’étranger avec son fils Hunter.

James Comer, nouveau président de la commission de surveillance de la Chambre des représentants, a déclaré :

« Je veux être clair. Il s’agit d’une enquête sur Joe Biden »

Comer, citant des lanceurs d’alerte, a affirmé que la famille Biden « a prospéré et est devenue millionnaire en offrant simplement un accès à la famille ».

« Joe Biden était-il directement impliqué dans les transactions commerciales de Hunter Biden, et est-il compromis ? C’est notre enquête », a déclaré M. Comer.

Comer est le président entrant de la commission de surveillance de la Chambre et Jordan devrait bientôt présider la commission judiciaire.

Ils ont allégué que Hunter Biden et Joe Biden ont participé à des « gaspillages, fraudes et abus » dans des transactions commerciales internationales.

Ils ont publié jeudi un rapport accablant détaillant leurs conclusions et les fraudes dont la famille Biden est accusée :

Dans ce rapport, ils disent avoir découvert des preuves de conspiration visant à frauder les États-Unis, des fraudes électroniques, des violations de la loi sur l’enregistrement des agents étrangers, des affaires de blanchiment d’argent, d’évasion fiscale et d’autres crimes.

Comer veut assurément changer l’image du comité de surveillance de la Chambre, qui s’est embourbé pendant des années dans une chasse aux sorcières contre Donald Trump, et qui n’a rien découvert parce qu’il n’agissait pas sur des suspicions ou des fuites, mais sur l’impression qu’il pourrait découvrir des malversations à force de fouiller. Lors de la conférence de presse, M. Comer a déclaré qu’il pensait que le comité de surveillance avait perdu beaucoup de sa crédibilité ces dernières années, ce qu’il a imputé au représentant californien Adam Schiff.

La Résolution 1243 de la Chambre exige du président Biden qu’il remette tous les documents relatifs aux affaires internationales et au trafic d’influence de la famille Biden, et garantit que la commission de surveillance recevra les informations importantes nécessaires pour surveiller les transactions commerciales internationales de la famille Biden avant, pendant et après le mandat du président Joe Biden.

Les médias, vent debout pour protéger Biden

La presse a immédiatement réagi à l’unisson, comme un toutou bien dressé. Elle est au service du parti démocrate, et se conduit en toutes occasions pour protéger le président Biden. Elle a déjà décidé que la commission d’enquête n’avait aucune preuve (bien que le contenu de l’ordinateur de Hunter Biden soit explicite), qu’elle est « à la recherche d’un problème – une chasse aux preuves de flagrant délit » qui établirait un lien direct, toujours non prouvé, entre les décisions de Joe Biden en tant que vice-président ou président et les affaires de son fils.

Politico, par exemple, qui est le moins pire des médias de gauche, affirme que le fait d’avoir « demandé à une multitude d’agences de lui fournir des informations » démontre « l’absence de preuves impliquant le président ».

Trump innocenté

Et dans le même temps, l’ancien président Donald Trump et ses deux fils aînés ont été innocentés par le directeur financier de la Trump Organization, qui a reconnu devant les juges avoir fraudé sur ses impôts personnels, mais que ni Trump ni ses fils ne savaient que les chèques qu’ils signaient étaient destinés à une fraude, a témoigné l’ex-CFO jeudi.

Allen Weisselberg, 75 ans, a témoigné au deuxième jour dans le procès pénal de l’entreprise familiale de Trump à New York que la seule autre personne dans l’entreprise qui était au courant de sa fraude fiscale était son contrôleur, Jeffrey McConney. Une chasse aux sorcières de plus qui tombe à l’eau.

Tout comme l’affaire « fracassante » des documents secrets saisis par le FBI à Mar-o-Lago, et qui devaient envoyer Trump derrière les barreaux : le Washington Post lui-même vient de reconnaitre que le FBI n’a rien trouvé de compromettant parmi les documents de la Maison-Blanche emportés par Trump.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Entrepreneur et essayiste, Stanislas Berton analyse dans ce « Debriefing » le rapport choc publié par le think tank américain Marco Polo « qui documente les crimes du clan Biden ». Un document de plus de 600 pages dont le contenu accablant est « invisibilisé » par la presse mainstream alors qu’il recense des « crimes qui vont de la corruption à des crimes sexuels en passant par des crimes liés à la drogue », explique M. Berton, qui souligne que tous les éléments de ce rapport sont issus de l’ordinateur de Hunter Biden, le fils du président des États-Unis. L’occasion pour l’essayiste de revenir sur le contrôle de l’information pratiqué par les médias grand public et ses conséquences sur le processus électoral. Des mécanismes frauduleux qui permettent aux démocrates américains de pratiquer l’inversion accusatoire en prêtant à leurs adversaires des actions dont ils sont souvent eux-mêmes coupables, affirme l’entrepreneur : « Les démocrates et les mondialistes projettent leurs propres turpitudes sur leurs adversaires ».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Blanchiment d’argent, corruption, fraudes, évasion fiscale : La Chambre des représentants ouvre une enquête de corruption sur Joe Biden et son fils Hunter suite à un rapport accablant

    1. Cyrano

      Tiens, tiens, comme c’est curieux il me semble qu’une telle histoire semblable d’étouffement de magouilles — aurait pu exister — en France; peut-être que j’ai beaucoup d’imagination. Je dis bien PEUT ETRE enfin on ne peut pas l’imaginer chez nous il n’y a pas de rapport Marco POLO et puis la presse est tellement impartiale n’est-ce pas…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    123 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap