toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Quand Macron affirmait « Un ministre mis en examen doit quitter le gouvernement » : Kohler, bras droit de Macron, mis en examen, ne démissionnera pas. Dupont-Moretti, mis en examen, reste au gouvernement…


Quand Macron affirmait « Un ministre mis en examen doit quitter le gouvernement » : Kohler, bras droit de Macron, mis en examen, ne démissionnera pas. Dupont-Moretti, mis en examen, reste au gouvernement…

Quand Macron affirmait « Un ministre mis en examen doit quitter le gouvernement » : Kohler, bras droit de Macron, mis en examen, ne démissionnera pas. Dupont-Moretti, mis en examen, reste au gouvernement…


Selon une information de franceinfo ce lundi, le secrétaire général de l’Elysée Alexis Kohler a été mis en examen la semaine dernière pour “prise illégale d’intérêt”. Il a par ailleurs été placé sous le statut de témoin assisté pour “trafic d’influence”.

Le secrétaire général de l’Elysée, Alexis Kohler, a été mis en examen la semaine dernière pour “prise illégale d’interêts”, a appris ce lundi franceinfo auprès du parquet national financier. Alexis Kohler a par ailleurs été placé sous le statut de témoin assisté pour “trafic d’influence”.

Une information judiciaire avait été ouverte le 23 juin 2020 pour “prise illégale d’intérêts”, “trafic d’influence” et défaut de déclaration à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), après une plainte de l’association Anticor, en lien avec l’armateur italien MSC.

“Aucune mesure de contrôle judiciaire n’a été prise à son encontre“, précise toutefois le parquet national financier à franceinfo. L’association Anticor avait déposé le 8 août 2018 une plainte pour “prise illégale d’intérêt” contre Alexis Kohler. Le secrétaire général de l’Elysée a approuvé en 2010 et 2011 des contrats concernant l’armateur italo-suisse MSC, fondé et dirigé par des cousins de sa mère. Alexis Kohler était alors membre du conseil de surveillance et n’avait pas signalé ces liens familiaux avec MSC.

France Bleu

Mises en cause d’Eric Dupond-Moretti et d’Alexis Kohler : Emmanuel Macron parie sur la banalisation des affaires

Le chef de l’Etat n’a pas réagi au renvoi du garde des sceaux devant la Cour de justice de la République ni à la mise en examen du secrétaire général de l’Elysée, lundi.

Comme si de rien n’était. Sur la route de Berlin, où il était attendu pour dîner avec le chancelier allemand, Olaf Scholz, lundi 3 octobre, Emmanuel Macron a laissé couler les révélations touchant son bras droit, Alexis Kohler. Le tout-puissant secrétaire général de l’Elysée a été mis en examen, le 23 septembre, pour « prise illégale d’intérêts » dans l’enquête sur ses liens avec l’armateur MSC, a indiqué, lundi, le procureur national financier, Jean-François Bohnert, confirmant une information de Franceinfo.

Cette annonce est intervenue quelques heures après le renvoi du garde des sceaux, Eric Dupond-Moretti, devant la Cour de justice de la République (CJR), pour « prises illégales d’intérêts » dans des enquêtes administratives diligentées contre des magistrats.

Sans un mot, l’Elysée s’est contenté de diffuser le communiqué des avocats d’Alexis Kohler, comme pour dissocier de la présidence les déboires du haut fonctionnaire. « Il conteste avec force avoir commis tout délit », écrivent-ils en soulignant que les faits en cause peuvent « remonter à plus de dix ans ». Le numéro deux de l’Elysée a en outre été placé sous le statut de témoin assisté pour trafic d’influence dans ce dossier, qui vise ses liens familiaux avec l’armateur dirigé par les cousins de sa mère.

Au Palais, on fait comme si ce qu’on nomme pudiquement des « rebondissements de procédure » ne changeait rien. « Une journée normale », dépeignait, lundi, le secrétaire général adjoint de l’Elysée, Pierre-André Imbert.

Le Monde

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Quand Macron affirmait « Un ministre mis en examen doit quitter le gouvernement » : Kohler, bras droit de Macron, mis en examen, ne démissionnera pas. Dupont-Moretti, mis en examen, reste au gouvernement…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    487 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap