toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron va détruire les logements locatifs : La moitié des logements ne pourra plus être louée à partir de 2023 car ceux-ci seraient « trop énergivores »…


Macron va détruire les logements locatifs : La moitié des logements ne pourra plus être louée à partir de 2023 car ceux-ci seraient « trop énergivores »…

45% des résidences principales d’Ile-de-France entraient, en 2018, dans l’une des trois classes énergétiques G, F ou E. Un chiffre qui monte à 55% pour les logements locatifs privés.

Environ la moitié des logements d’Ile-de-France sont menacés par la future interdiction de louer des biens énergivores, révèle une étude de l’Insee et de l’Institut Paris Région parue jeudi. En vertu de la loi Climat et résilience, les logements les plus énergivores, sous le seuil de l’indécence énergétique, ne pourront plus être loués à partir du 1er janvier 2023. Suivront, en métropole, l’ensemble des logements de classe énergétique G en 2025, puis les F en 2028 et les E en 2034.

Selon l’étude, 45% des résidences principales d’Ile-de-France entraient, en 2018, dans l’une de ces trois classes énergétiques. Un chiffre qui monte à 55% pour les logements locatifs privés, et à 48% pour les logements occupés par leur propriétaire. Les logements sociaux, gérés de façon plus centralisée, sont les meilleurs élèves avec seulement 29% d’étiquettes E, F ou G.

(…)

BFM

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Macron va détruire les logements locatifs : La moitié des logements ne pourra plus être louée à partir de 2023 car ceux-ci seraient « trop énergivores »…

    1. limone

      faut quand pas tout prendre au pied
      de la lettre tout ce que le gouvernement
      jette en pâture de fake news en fake news
      c’est pour balader le troupeau de droite
      à gauche c’est surtout pour éviter que
      lumière soit faite sur le fiasco de l’histoire
      du covid et de ce qui se passe en ukraine
      réellement et j’en passe faut relativiser
      la france c’est un gouvernent et un système
      médiatique de propagande … la france et
      l’allemagne ne sont pas appeler cousin germain pour rien

    2. Filouthai

      C’est pas grave de dormir dehors ! Il y a plein d’assoces qui ont des tentes à donner à ceux qui veulent …..
      En même temps, il n’y aura pas de chauffage cet hiver en raison de la crise énergétique. Alors la tente est une bonne solution, et puis cela évite les impôts locaux ..

    3. alauda

      Rien ne sera détruit, sauf là où il sera plus rentable de densifier le paysage urbain en faisant tourner la bétonnière. Les logements « énergivores », que les petits bailleurs sans grands moyens ne pourront restaurer, seront rachetés à moindre coût par des promoteurs disposant des ressources et des équipes suffisantes pour effectuer la mise aux normes vers « la sobriété »…

      On se souvient de « l’isolation pour 1 euro des combles ou des planchers » avec de la laine de verre qui gratte la peau. Maintenant, la pub se tourne vers l’isolation par l’extérieur. Pour les façades moches en béton, c’est jouable. Sur de la pierre, c’est un cauchemar inesthétique.

      L’isolation intérieure, si elle est mal faite, avec des placos notamment, peut conduire à des déconvenues, comme un plafond qui moisit… J’ai refait tous mes enduits et dégagé des pierres moi-même, là où j’avais envie d’en voir, ce n’est pas pour doubler mes murs de 50 avec un cm de placo moche.

      Après, on subit aussi le harcèlement téléphonique destiné à vous persuader de remplacer la chaudière à gaz qui fonctionne bien par je ne sais quoi récupérant la chaleur : enquête d’éligibilité, insistance sur les droits à profiter de l’aubaine etc etc.

      Moi, j’aimerais récupérer la chaleur du grenier, en faisant remonter le toit d’un mètre pour ne plus me cogner la tête contre les deux doubles mauvais bastings de 19O7. Quelques rouleaux à bulles, seulement agrafés, servent de coupe-vent depuis 20 ans sous les ardoises à changer… Mais pour ça, il va me falloir un architecte, un permis de construire et surtout vider le capharnaüm…

      Je suis certaine que sous le nouveau toit que je rêve bien isolé -tant de la chaleur excessive en été que du froid de l’hiver- avec un matériau sain comme le chanvre, je n’aurai pas besoin de chauffer. Et là, tour de magie, j’y installe mon atelier et ma bibliothèque, avec un tout petit peu plus d’espace, Si je dispose de 36m2 d’atelier lumineux sans risque de traumatisme crânien, pour ma retraite sans téléphone ni ordinateur, suis-je dans les clous de la sobriété ?

      L’expression « indécence énergétique » vaut son pesant de cacahouètes… Avant de faire refaire l’électricité, d’installer le chauffage central et un minimum syndical de sanitaire, il n’y avait qu’une prise d’eau froide, des toilettes cassées dans le jardin, il restait des fils de 1930 et même une conduite de gaz pour éclairer le plafond ! Quand je serai sortie de l’indécence tout court, je me pencherai sur le volet énergétique.

      Quant aux aides de l’état en matière de logement, je n’en ai profité que trois mois sous forme d’APL en tout et pour tout sur une vie. Pour s’y retrouver dans le dédale des normes administratives qui changent tout le temps, il faut être du métier ou évoluer dans un environnement qui connait les arcanes de l’ENA.

    4. LeClairvoyant

      Si ce gouvernement continu à délirer avec les diagnostiques dingues pour louer, ni les locataires ni les propriétaires seront bien d’accord et trop de gens seront sous les tentes cet hiver!

    5. limone

      on va à l’élysée et on le met dehors ….
      venez me chercher c’est lui qui l’a proposer
      si un jour il devait arriver quelque chose comme ça
      il serait évacuer d’urgence par hélicoptère
      il n’y a pas grand chose à faire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    268 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap