toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Covid-19, révélations choc d’Agnès Buzyn qui accuse Emmanuel Macron et Edouard Philippe : « Non seulement j’avais vu mais prévenu… Tout le monde s’en foutait » (Vidéo)


Covid-19, révélations choc d’Agnès Buzyn qui accuse Emmanuel Macron et Edouard Philippe : « Non seulement j’avais vu mais prévenu… Tout le monde s’en foutait » (Vidéo)

Covid-19 : « Tout le monde s’en foutait », les révélations choc d’Agnès Buzyn

La ministre de Santé de l’époque affirme avoir, à plusieurs reprises, alerté le chef de l’Etat et le Premier ministre d’une possible arrivée du Covid-19 en Europe, mais dit ne pas avoir été écoutée.

Mise en examen pour sa gestion des premières semaines de l’épidémie de Covid-19, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn affirme qu’elle a alerté dès janvier 2020 Emmanuel Macron et Edouard Philippe, mais qu’elle n’avait « pas l’impression d’être entendue », selon des éléments parus mardi 25 octobre dans Le Monde. « Non seulement j’avais vu mais prévenu. J’ai été, de très loin en Europe, la ministre la plus alerte. Mais tout le monde s’en foutait », selon des propos rapportés par Le Monde qui dit avoir eu accès à un journal rédigé par l’ex-ministre pendant la pandémie.

Dans un article publié mardi, le quotidien fait état de nombreux textos adressés au chef de l’Etat et à son ancien Premier ministre, le premier le 11 janvier 2020 à propos de l’épidémie apparue en Chine, qui n’apparaît alors « pas encore dans les médias » mais qui « peut monter », écrit-elle. Malgré ces éléments – qui constituent désormais une pièce de l’enquête instruite par la Cour de justice de la République (CJR) -, « je n’avais pas l’impression d’être entendue », ajoute Mme Buzyn, qui « n’arrivai(t) pas à avoir de rendez-vous » avec le président de la République, jusqu’à un entretien téléphonique le 8 février.

Soit une semaine avant son départ du ministère pour remplacer au pied levé Benjamin Griveaux dans la course à la mairie de Paris. « Je n’aurais jamais dû partir », estime-t-elle, ajoutant qu »on (la) poussait au mauvais endroit au mauvais moment ». Jusqu’à sa défaite cuisante au second tour, elle a continué à alerter l’exécutif. Ainsi ce message le 29 février à M. Macron: « On perd du temps sur l’épidémie (…) Le pays n’est pas prêt! ». Ou encore celui-ci, le 10 mars à M. Philippe, à qui elle enjoint « de tout arrêter, comme en Italie, le plus vite possible », prédisant que « ça va être la bérézina dans les hôpitaux ». « J’ai senti que je ne pesais plus rien et que je parlais dans le vide. Je n’étais plus aux affaires et on me le faisait sentir », ajoute-t-elle aujourd’hui dans des propos au Monde.

Alexis Poulin – « COVID19 : Agnès Buzyn règle ses comptes avec Édouard Philippe et le gouvernement »

Par  CAPITAL

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Covid-19, révélations choc d’Agnès Buzyn qui accuse Emmanuel Macron et Edouard Philippe : « Non seulement j’avais vu mais prévenu… Tout le monde s’en foutait » (Vidéo)

    1. gb

      Et l’interdiction de l’hydroxychloroquine en accès libre puis son interdiction tout court à la prescription médicale, ça n’était pas pour aider les laboratoires à vendre leur saletés de soit-disant vaccins ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    129 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap