toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Si en France l’extrême gauche soutient le voile, en Iran les femmes manifestent partout après la mort d’une femme de 22 ans, arrêtée par la police des mœurs : des Iraniennes se coupent les cheveux et brûlent leur voile pour protester


Si en France l’extrême gauche soutient le voile, en Iran les femmes manifestent partout après la mort d’une femme de 22 ans, arrêtée par la police des mœurs : des Iraniennes se coupent les cheveux et brûlent leur voile pour protester

Des Iraniennes se coupent les cheveux et brûlent leur voile pour protester contre le décès de Mahsa Amini :

5 morts en Iran alors que les troubles liés à la mort d’une femme atteignent la capitale.

Les manifestants exigent une enquête sur la mort de Mahsa Amini et le démantèlement de la soi-disant « police de la moralité » iranienne, qui l’avait arrêtée après avoir trouvé à redire à son hijab.

Cinq personnes ont été tuées en Iran dimanche alors que des manifestants descendaient dans les rues de la capitale après la mort d’une jeune femme qui avait été arrêtée pour avoir soi-disant enfreint le code vestimentaire du pays. L’agence de presse semi-officielle Fars a déclaré que les étudiants de nombreuses universités de Téhéran se sont rassemblés pour protester, exigeant une enquête sur la mort de Mahsa Amini et le démantèlement de la police des mœurs, qui la détenait lorsqu’elle est décédée.

Des témoins ont déclaré que des manifestants ont envahi le boulevard Keshavarz, une artère centrale, scandant « Mort au dictateur ». Ils ont également scandé la police et endommagé un véhicule de police. Les témoins ont parlé sous couvert d’anonymat pour des raisons de sécurité. Tard lundi, les journalistes de l’ Associated Press ont vu des poubelles incendiées et des pierres éparpillées à certaines intersections du centre-ville alors que l’odeur de gaz lacrymogène flottait dans l’air. La police a fermé les routes menant à la place centrale Vali-e Asr. Des forces de sécurité en civil et des groupes de policiers anti-émeutes étaient visibles dans toute la région, et le service Internet mobile était en panne dans le centre de Téhéran. Des dizaines de manifestants à moto sont brièvement apparus à quelques carrefours, où ils ont renversé des poubelles et scandé contre les autorités avant de s’enfuir.

Entre-temps, des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montraient une troisième journée de manifestations dans des villes kurdes de l’ouest de l’Iran ainsi que dans la ville de Rasht, dans le nord, et dans une université de la ville centrale d’Ispahan. L’ Associated Press n’a pas pu vérifier de manière indépendante l’authenticité des images. La police des mœurs a arrêté mardi dernier Amini, 22 ans, pour ne pas avoir couvert ses cheveux avec le foulard islamique, connu sous le nom de hijab, qui est obligatoire pour les femmes iraniennes. La police affirme qu’elle est décédée d’une crise cardiaque et nie avoir été maltraitée. Ils ont publié la semaine dernière des séquences vidéo en circuit fermé montrant prétendument le moment où elle s’est effondrée. Sa famille dit qu’elle n’avait pas d’antécédents cardiaques.

Amini, qui était kurde, a été enterrée samedi dans sa ville natale de Saqez, dans l’ouest de l’Iran. Des manifestations y ont éclaté après ses funérailles et la police a tiré des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants samedi et dimanche. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

Le président iranien Ebrahim Raisi, parti lundi pour New York pour s’adresser à l’Assemblée générale des Nations Unies, a ordonné une enquête et s’est engagé à poursuivre l’affaire lors d’un appel téléphonique avec la famille d’Amini. La justice a lancé une enquête et une commission parlementaire se penche également sur l’incident.

Le hijab est obligatoire pour les femmes en Iran depuis la révolution islamique de 1979 et la police des mœurs est chargée de faire respecter cela et d’autres restrictions. La force a été critiquée ces dernières années, en particulier pour son traitement des jeunes femmes. Des dizaines de femmes ont retiré leur foulard en signe de protestation en 2017. Les Iraniennes sont également descendues dans la rue ces dernières années en réponse à une crise économique exacerbée par les sanctions occidentales liées au programme nucléaire iranien.

source : israelhayom.com

Jforum

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Si en France l’extrême gauche soutient le voile, en Iran les femmes manifestent partout après la mort d’une femme de 22 ans, arrêtée par la police des mœurs : des Iraniennes se coupent les cheveux et brûlent leur voile pour protester

    1. Shalom, l'internaute pacifique

      Toute révolution commence avec les femmes.
      Exemple:aux Etats unis,il y avait Rosa PARKS qui avait refusé de céder sa place à une personne blanche.C’était pendant la ségrégation raciale.
      Je pense comme elles que les autorités iraniennes se sont montrées très sévères à l’endroit de cette femme puisque les droits de chaque personne doivent être protégés.Je vois souvent des non musulmanes porter le voile comme elles veulent lorsqu’elles se rendent dans un pays islamique,surtout s’il s’agit d’une femme d’Etat ou d’une première dame.Seules les citoyennes lamda (ordinaires) sont surveillées ou sanctionnées si elles dérogent aux régles.Où est la justice?.on ne juge pas la personne d’après son apparence.

      La preuve en est que beaucoup de femmes iraniennes se dévoilent dès qu’elles arrivent sur un autre territoire.On les voit rarement se voiler à l’étranger.Cette loi s’applique chez elles et non ailleurs.C’est de l’hypocrisie.J’ai même vu une iranienne faire de la chirurgie esthétique pour ressembler à Angélina Jolie.Quelle paradoxe!En Arabie saudite également, il y a des musulmans qui s’adonnent au Rap(music).Je l’ai su en regardant un documentaire.

      Toutefois, j’aurais bien aimé que les femmes juives portent le voile.Comme cà, toutes les religions seront bien représentées dans le monde, particulièrement en France et en Israel.Il se pose seulement un problème de tolérance.

    2. alauda

      Ceux qui ont soutenu les turbans en 1979 portent une lourde responsabilité, dont un certain Jean-Sol Parthe. La condition féminine iranienne s’est réduite du jour au lendemain au suaire. La Shahbanou n’aurait jamais accepté cela. Elle avait le tempérament pour faire bouger les femmes de son pays.

      L’empire islamiste qui a succédé sous les oripeaux d’une pseudo-république propage depuis cette époque sa calamité mondiale.

      Il est bien suffisant de porter le suaire dans sa tombe, sans avoir à s’en affubler toute sa vie durant. Basta !:

    3. Gigi

      Soutien total à ces femmes courageuses les hommes aussi d’ailleurs prennent des risques quel exemple pour nous tous ici en France nos féministes devraient avoir honte devant ce courage exemplaire 🙌

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    937 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap