toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La France sous contrôle : Le ministère de l’Économie a réclamé l’accès à toutes les transactions bancaires des Français, révèle BFMTV


La France sous contrôle :  Le ministère de l’Économie a réclamé l’accès à toutes les transactions bancaires des Français, révèle BFMTV

Bercy souhaitait mettre la main sur l’ensemble des opérations répertoriées par les banques, avant de recevoir un avis défavorable de la direction interministérielle du numérique.

C’est une demande aussi large que surprenante qui a été faite en septembre 2021 par le ministère de l’Économie et des Finances, relève le site spécialisé Next INpact. Dans une lettre accessible publiquement mais dont aucune promotion n’avait été faite, la direction interministérielle du numérique retoque la volonté de Bercy de collecter, en temps réel, l’ensemble des opérations bancaires des Français.

Le document évoque une demande faite le 15 septembre 2021 dans le cadre de la modernisation du fichier des comptes bancaires (Ficoba). Créé en 1971, il liste les noms associés à tous les comptes bancaires hébergés par des banques françaises, mais également, depuis 2020, les noms associés aux coffres-forts. Ce fichier, accessible à l’administration fiscale, à la sécurité sociale, ou encore à la justice, vise notamment à lutter contre la fraude et l’ensemble des activités illégales.

Montagne de données

Mais pour Bercy, les noms des détenteurs de comptes ne suffisent plus. Le ministère a en effet souhaité intégrer l’ensemble « des opérations effectuées sur les comptes bancaires », pour les particuliers comme pour les entreprises. Un simple achat en magasin ou un virement pourrait, dans ce cadre, venir alimenter la base de données, qui gonflerait alors de façon exponentielle.

Pour la direction interministérielle du numérique, une telle évolution constitue un changement aussi massif que périlleux. Nadi Bou Hanna, alors à la tête de la direction, a émis un avis défavorable, retoquant la tentative de Bercy en mentionnant des finalités trop floues.

« Les cas d’usage de ces soldes et de ces opérations ne sont pas détaillés et leur conformité avec le cadre juridique actuel ne me paraissent pas suffisamment solides » juge Nadi Bou Hanna dans son courrier.

D’autres arguments défavorables sont avancés, à commencer par l’inexistence de tout débat parlementaire à ce sujet ou de toute consultation de la CNIL au sujet du traitement de cette montagne de données sensibles. Des informations pourtant largement accessibles: en cumulant l’ensemble des requêtes des services pouvant accéder au Ficoba, Next INpact rappelle qu’il a été consulté à 40 millions de reprises en 2020.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “La France sous contrôle : Le ministère de l’Économie a réclamé l’accès à toutes les transactions bancaires des Français, révèle BFMTV

    1. alauda

      Il lui faut les menus aussi ? Savoir qui mange vegan, macrobiote, bio etc ?
      Ok ! Donc aujourd’hui, dans les 20 € chez le boucher et 1,80 € en face chez le boulanger. La cuisine pour demain midi est prête avec la moitié du veau dans le frigo.

      J’ai un escalier à refaire et un toit aussi, plus tout le reste en rade depuis
      25 ans. Si je trouve un système D pour échafauder une plateforme dans le quart tournant, sans m’y casser la figure, je peux faire moi-même. J’ai commencé à gratter le demi-centimètre des vieilles peintures au ciseau à bois, en faisant fondre je ne sais quelles matières au décapeur thermique. D’ailleurs, cet outillage a bien augmenté… Mais pour le toit, pas sûr qu’il tienne un hiver percé.

      L’informatique, je n’en parle pas tellement cela m’énerve. La Poste m’a planté mon compte. On est captif de machines obsolètes en 5 ans.

      Mes prochains gros investissements : m’acheter du papier de chiffon. J’écrirai dessus à l’encre de chine. La durée de vie est garantie pour plusieurs siècles.

    2. midom

      Depuis fin 2021, tous les comptes bancaires belges sont à la disposition du gouvernement; et fin de l’année, les banques seront tenues de fournir le solde de chaque compte!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    256 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap