toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Après Ahmadinejad, Rohani, voici le nouveau président Raissi, tout aussi négationiste que les deux autres


Après Ahmadinejad, Rohani, voici le nouveau président Raissi, tout aussi négationiste que les deux autres

Le président iranien a émis des doutes sur la Shoah et qualifie Israël de « faux régime »

Le président iranien veut une enquête sur l’existence de la Shoah. Selon lui, il y a « certains signes » qui prouvent l’existence de la Shoah. Invité de l’émission américaine 60 minutes pour sa première interview à un média occidental, le président iranien Ebrahim Raïssi veut faire parler de lui et remet en cause la Shoah.
S’adressant à la célèbre journaliste américaine Lesley Stahl dans le cadre de l’émission « 60 Minutes » de CBS, Raissi a également déclaré qu’il ne pouvait pas faire confiance aux États-Unis dans les actuelles négociations nucléaires et a qualifié les sanctions de Washington de « tyranniques », alors qu’il était attendu à New York pour participer à l’Assemblée générale des Nations unies.

Ce n’est pas la première fois que les iraniens tentent d’être sulfureux afin de se présenter comme les représentants de l’Islam « résistant » contre l’Occident tout en rageant contre les sanctions économiques.

Au sujet des discussions bloquées sur la signature potentielle d’un nouvel accord nucléaire après que Trump en 2018 s’est retiré de l’accord initial de 2015, Raissi a déclaré que « les Américains n’ont pas tenu leurs promesses. Ils l’ont fait de manière unilatérale. Ils ont dit : ‘Je me retire de l’accord’. Faire des promesses n’a, maintenant, plus de sens ».

« Nous ne pouvons pas faire confiance aux Américains en raison de leur comportement passé. C’est pourquoi s’il n’y a pas de garantie, il ne pourra y avoir de confiance. » « Il doit durer. Il faut des garanties », a-t-il déclaré.

Interrogé sur la différence entre les administrations Biden et Trump, Raissi a déclaré que « la nouvelle administration aux États-Unis prétend être différente de l’administration Trump. Ils nous l’ont dit dans les messages qu’ils nous ont adressés. Mais, dans les faits, nous n’avons été témoins d’aucun changement ».

C’était une référence à Biden refusant de lever les sanctions de plus en plus sévères, que Trump avait imposées à la République islamique alors qu’elle s’apprêtait à violer ses propres promesses dans le cadre de l’accord nucléaire, enrichissant de l’uranium à des niveaux supérieurs à ceux fixés par l’accord.

L’Iran est une dictature téocratique dont la réputation vient à nouveau d’être ternie après qu’une jeune femme, portant « mal le voile » ait été emprisonné puis assassiné.

Mahsa Amini, 22 ans, a été arrêtée mardi à Téhéran par une police chargée de faire respecter le port du foulard en public.

Hospitalisée peu après, elle est décédée trois jours plus tard.

Manifestants et militants des droits de l’homme accusent la police de l’avoir tuée.





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Après Ahmadinejad, Rohani, voici le nouveau président Raissi, tout aussi négationiste que les deux autres

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    107 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap