toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Michel Onfray dénonce la résolution antisémite de la NUPES « Comment peut-on être antisioniste sans être antisémite ? Si on ne veut pas de l’État d’Israël, que fait-on des Juifs qui sont dans l’État d’Israël ? » (Vidéo)


Michel Onfray dénonce la résolution antisémite de la NUPES « Comment peut-on être antisioniste sans être antisémite ? Si on ne veut pas de l’État d’Israël, que fait-on des Juifs qui sont dans l’État d’Israël ? » (Vidéo)

Michel Onfray hier sur Cnews : « Comment peut-on être antisioniste sans être antisémite ? Si on ne veut pas de l’État d’Israël, que fait-on des Juifs qui sont dans l’État d’Israël ? ».

Dans une tribune publiée dans le Journal du Dimanche, le philosophe Michel Onfray pointe du doigt le rôle d’une frange de la gauche dans la résurgence de l’antisémitisme en France.

«La synagogue brûle, mais nous regardons ailleurs». En reprenant le célèbre discours de Jacques Chirac en 2002, l’essayiste Michel Onfray alerte l’opinion publique, dans le JDD ce dimanche, sur la montée en puissance de l’antisémitisme en France. Une résurgence causée par une partie de l’extrême gauche selon lui, prenant notamment pour exemple le rôle néfaste du PCF à travers l’Histoire.

«Dans les années noires, nombre de socialistes ou de communistes ayant connu la Première Guerre mondiale soutiennent Pétain, sinon la collaboration, par pacifisme. Les premiers gaullistes qui partent à Londres après l’Appel du 18 juin 1940 ne sont pas communistes puisqu’à cette époque le PCF soutient le pacte germano-soviétique qui, jusqu’au 22 juin 1941, invite à collaborer avec l’occupant nazi sous prétexte que marxistes-léninistes et nationaux-socialistes ont les mêmes ennemis : la City, les gaullistes, la ploutocratie, les Etats-Unis, le capitalisme et… les Juifs. Le PCF collabore donc», détaille le philosophe dans sa tribune.

UNE PROPOSITION DE RÉSOLUTION DE LA GAUCHE QUI FAIT DÉBAT

Michel Onfray commente ensuite la «proposition de résolution condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien» récemment signée par 38 parlementaires issus des quatre groupes de gauche.

«Voici venu le temps de sa formule antisioniste qui permet à la gauche des barbelés d’inviter à la haine du peuple d’Israël depuis 1948 en invoquant colonialisme, crimes contre l’humanité et régime d’apartheid. Cet antisionisme procède d’un islamo-gauchisme dont ses partisans nient qu’il existe», analyse Michel Onfray dans sa tribune.

Dans son écrit, Michel Onfray a également égratigné Emmanuel Macron pour la mollesse de son discours commémoratif pour la rafle du Vel d’Hiv le 17 juillet dernier, initialement voulu «très offensif» mais comparé ici par le philosophe à de la «bouillie pour les chats».


Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Michel Onfray dénonce la résolution antisémite de la NUPES « Comment peut-on être antisioniste sans être antisémite ? Si on ne veut pas de l’État d’Israël, que fait-on des Juifs qui sont dans l’État d’Israël ? » (Vidéo)

    1. HervéB

      Comme dirait le Hamas et les antifas français : from jordan to the sea.
      A coup de bisous et de câlins, certainement.
      Si Israël avait eu la bonne idée d’être un état islamiste, on n’en parlerait même pas. Ce n’est donc pas l’état d’Israël en lui-même qui dérange.
      Mais quel peut être le point clivant ? Je vous aide : ça commence par ju et finit par ifs.

    2. m

      l’afrique du sud ,inde ,ectera ont reussi a se liberer des anglais ,des francais ,des portuguais ,israel n’arrive pas a se liberer des arabes

    3. Hamec Deschamps

      Que fera-t-on des juifs demande Michel Onfray. Les islamistes répondront qu’on les renvoient des pays d’où ils sont venus. Outre qu’il y a toujours eu des juifs sur la terre d’Israèl, et que la majorité des Israéliens sont nés en Israèl, l’argument est intéressant car il peut être retourné contre ses auteurs. Ceux qui se prétendent arabes n’ont qu’à retourner en Arabie !!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    271 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap