toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Urgences fermées, départs en cascade, fatigue du covid, médecins trop rares, l’hôpital français implose : comment Macron et Véran ont continué à détruire l’hôpital


Urgences fermées, départs en cascade, fatigue du covid, médecins trop rares, l’hôpital français implose : comment Macron et Véran ont continué à détruire l’hôpital

Un cercle vicieux.

La dégradation du cadre de travail conduit des soignants à partir, ce qui fait peser plus de charges sur ceux qui restent, et les fragilise un peu plus. « Dans les discussions de couloir ou pendant les pauses, c’est une question qu’on entend souvent : Tu restes, toi ? »
Clément Rozelle, 35 ans, médecin urgentiste, fait partie de ces soignants pour lesquels la réponse n’est plus évidente. « J’adore mon métier. Dans la réalité, soit je passe mon temps à chercher des lits, soit je gère des conflits. C’est un crève-cœur, pour moi qui viens d’une famille d’hospitaliers, mais j’ai le projet de partir d’ici à un an pour travailler en ville. »
Plusieurs services vitaux de l’hôpital d’Orléans ont subi des départs massifs. Ou ne parviennent plus à recruter, sauf des intérimaires ou des médecins étrangers, venus notamment des pays du Maghreb.

(…)

Des dominos qui se font tomber

L’effondrement de la gériatrie a eu des conséquences sur les autres services. Beaucoup de patients qui arrivent aux urgences sont des personnes âgées. La logique médicale est de leur proposer une prise en charge gériatrique de courte durée. Mais, faute de lits disponibles, elles sont envoyées dans d’autres services.
L’effet est désastreux. D’abord sur les patients qui ne sont pas hospitalisés là où il faudrait. Ensuite pour les soignants de ces services, contraints, en urgence, de s’occuper de pathologies éloignées de leur spécialité. « Une partie du découragement vient de l’obligation de prendre en charge ces personnes âgées, alors que ça n’est pas leur mission première », reconnaît le directeur de l’hôpital, Olivier Boyer. « Le courage serait de dire à tout le monde qu’il faut remettre les choses à plat sur tout, avec la part des plus de 65 ans qui augmente dans la population », ajoute Willy-Serge Mfam, le chef du service de réanimation.
« Tout s’est étiolé. Aujourd’hui, on a le sentiment que le bateau coule, que la brèche a été ouverte » Bénédicte Colson, cheffe du service de gériatrie à l’hôpital d’Orléans.

Le Monde

L’hopital se meurt … guéri

(…)

Normes de rationalisation comptable

Les dotations budgétaires furent remplacées par une tarification à l’activité (dite « T2A »), établie selon une analyse statistique du coût moyen des pathologies traitées. L’équilibre des dépenses par les recettes exigeait des choix de services rentables. Cette semi-privatisation encouragea le regroupement des établissements pour atteindre la taille critique. Dans cette logique, la fonction de directeur d’hôpital fut créée et la parité instaurée entre les médecins et les gestionnaires dans les instances de gouvernance. Renforcée par la loi de 2009, cette réforme a introduit la distinction qui est classique en entreprise entre l’encadrement administratif et les métiers opérationnels, en l’occurrence les soignants dont le travail fut régulé par les normes de rationalisation comptable dont les gestionnaires sont les garants.

La « modernisation » avait pour principe de limiter l’excès d’offre de services en examinant à la fois leur efficacité thérapeutique et leur soutenabilité économique, l’une et l’autre étant évaluées par des indicateurs. Pour contenir aussi l’excès diagnostiqué de demande de soins, le nombre d’étudiants en médecine fut limité (numerus clausus) à 7 500 par an entre 2010 et 2019. Parallèlement, les lois bioéthiques débattues entre 2004 et 2020 valorisèrent une médecine « moderne » basée sur le résultat clinique, plutôt que sur le soin inconditionnel au patient. L’exigence de performance prouvée in fine par la réalisation d’objectifs économiques atteint son but : le déficit de l’Assurance-maladie est repassé de 10 à 1 milliard d’euros entre 2010 et 2019.

Effets secondaires

Mais la thérapie eut pour contrepartie d’importants effets secondaires que connaissent bien les entreprises soumises à pareil régime : la normalisation et le contrôle des procédures alourdissent la bureaucratie et les systèmes d’information. En même temps, la demande de soins restant croissante, elle congestionne les services les plus sensibles, notamment les urgences : pour maintenir le rythme, le travail s’intensifie, burn-out et démissions se multiplient. Enfin, les organisations amaigries par une cure d’austérité sont moins résistantes en temps de crise : lorsque la crise due au Covid-19 éclate, l’hôpital suffoque et la pandémie réveille les plaies et les fractures créées et masquées par le succès de la « modernisation » : le financement de la santé a été sauvé, mais l’hôpital se meurt.

Le Monde

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Urgences fermées, départs en cascade, fatigue du covid, médecins trop rares, l’hôpital français implose : comment Macron et Véran ont continué à détruire l’hôpital

    1. limone

      c’est le nouveau monde des mondialistes écolo
      pour simplifier les formalités désormais
      en cas d’attaque cérébrale ou crise
      cardiaque faudra prendre rdv sur doctolib

    2. robert davis

      macron détruit tout sur son passage, il n’a pas besoin d’un cheval comme timour lenk son passage pedestre suffit, l’herbe ne repousse plus sous ses pieds sales! Il dépense sans compter pour les falechtiniens (falech envahisseur en hebreu) les maghrébins qui le terrorisent etc. mais pour es français il n’a pas d’argent. Ceux qui l’ont élu sont à tuer!

    3. la blanchère

      une consequence de la monétisation de tout au sein de ce systeme mortifere – – le macaron n’est qu’un produit comme meme le forum economique de davos et son grand maitre de ceremonie macabre – le klaus swabb comme tous les illuministes menant a un derivé de babel …la vanité ultime de l’ombre pretendant sefaire passer par la lumiere – la guerison par l’assassinat selon l’eugenisme et la regression /et le genocide/sacrice propiatoire /espiatoire aux travers de victimes designées comme rituel

      qui ne revele pas son nom

      comme la purée d’embryon et ca CHOQUE PERSONNE d’etre des MANGEURS DE CHAIR HUMAINE et meme beurré de cette purée pour des elegantes voulant vendre leur cul a l’aspect de ces peaux de bébé avant qu’ils naissent ?

      la monstruosité n’est pas que masculine mais toujours liée a la depravation comme des affaires infernales .

      toutes les pretendues institutions desormais devoyées – corrolaire qu’on retrouve comme par hasard ?

      la charité -l’hopital publique – doit desormais continuer le programme de cet eugenisme comme les fabriquants de mal-bouffe qui sont tous reliés a la premiere fabrique de zyclon B des camps de la mort , de l’agent orange ou de tous les poisons repandus partout maintenant a vrai dire c’est fabriqué dans les pays emergents ppur pas montrer COMBIEN CA TUE !

      mais avec les memes recettes et les memes organisateurs …

      le NWO ne sera plus US /europe kaput ?
      mais ailleurs sous d’autres etiquettages c’est aussi ca le mondiablisme

      faire produire la mort en fiole mais distribué la ou on est sensé sauver ses vieilles peaux pauvre d’abord puis friquées aussi bien

      pusique un cancer premiere mouture rapporte au moins 100 000 euros ou deux cent ou meme trois cent TANT QUE CA RAPPORTE la on fait durer …

      pas pour le patient mais pour durer cette provende du DIABLE

      et puis achever le tout avec un hypnotique NON NON ils ne souffrent pas

      avez vous la fin de PRES ?

      le mieux pour en parler c’est d’etre passé …presque la porte ultime par la maladie et ‘l’infirmité

      la faim , la misere et comme cerise le regard de ces faux humanitaire de medecin et soignant

      SELON LEUR EVALUATION DE CE QUE VOUS VALEz pour le systeme a leurs yeux

      et selon ce qui est marqué sur la carte vitale

      qui indique presqte TOUT desormais meme les origines souvent

      avez vous une chance passé 60 voire un peu plus ?

      AUCUNE DESORMAIS ! en plus avec certains signes bah

      on a fait une bonne amelioration en matiere d EUGENISME depuis le DR MENGELE !!!!

      le plan A (ukraine ) de nazis meme modifié a echoué- deja on sent une
      inflexion tuer le plus possible d’occidentaux qui vont se faire soigner de la plus grave maladie de la terre selon les eugenistes

      la maladie de LEUR EXISTENCE ! l’ordre est que ca doit sembler naturel

      la propagande dit que desormais le jardinage peut tuer ou un moustique

      alors que c’est la medecine et surtout l’hosto

      et pour faire mieux crier pour revenir a un systeme qui va repartir de plus belle sans doute ?

      l’hosto c’est IDEAL on court croyant se sauver POUR CREVER pas plus vite mais surtout pour UN MAX DE PROFIT

      tout ca –
      pour REDUIRE LA DUREE DE LA VIE ET LA RENDRE PAYANTE

      et la haine ( deguisée ) et mieux encore par le biais d’emigrés qui ne font qu’exprimer ce que les agents d’influence leur ont sussuré …
      et designer des faux coupables

      les designés feront MIEUX encore car ils accuseront ces emigrés au lieu de conclure que TOUT CECI EST PLANIFIE et pour ne pas chercher LES VRAIS COUPABLES bien disséminés sans rien pour les caracteriser

      puisque c’est la seule maladie indetectable comme une VIDE d’ame …

      et comme la fabrication du zyclon B …et toutes les horreurs de ce monde par des cliques de malades mentaux qui parlent

      de progres _ rentabilité retour sur investissement

      et meme durée de vie confort securité …pour eux seuls

      et eux aussi SUCCOMBERONT car la science ils l’ont demoli faussé sans cesse aussi pusiqu’ils deteste l’TETHIQUE qui est harmonie et durée

      la faute a qui ?

      alors que c’est rien que ces sociopathes qu’on a nommé de tous les noms depuis babylone et audela…

      mais SURTOUT CEUX qui les laissent faire !

    4. robert davis

      Je ne vois pas ce qu’est la « taille critique » pour un hopital où on ne vend pas des fruits et légumes comme chez l’épicier! S i cette « taille critique » tue tous le monde, médecins, infirmières, patients etc. la critique n’est pas dans la taille…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    144 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap