toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron rapatrie des femmes djihadistes mais refuse toujours de réintégrer 12 000 soignants suspendus alors que l’hôpital manque de personnel et qu’on ferme des urgences ! Et cela ne choc personne…


Macron rapatrie des femmes djihadistes mais refuse toujours de réintégrer 12 000 soignants suspendus alors que l’hôpital manque de personnel et qu’on ferme des urgences ! Et cela ne choc personne…

Macron rapatrie des femmes djihadistes mais refuse toujours de réintégrer 12 000 soignants suspendus alors que l’hôpital manque de personnel et qu’on ferme des urgences ! Et cela ne choc personne…

La réintégration des soignants non vaccinés n’est toujours « pas d’actualité », déclare le nouveau ministre de la Santé, François Braun

François Braun a précisé que seuls 0,53% des agents étaient suspendus, soit moins de 12 000 personnes toutes professions confondues.


La réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid « n’est pas d’actualité », a affirmé le nouveau ministre de la Santé, François Braun, mardi 5 juillet. Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, il a souligné le faible nombre d’agents hospitaliers suspendus pour cette raison.

« La dernière enquête conduite auprès des ARS (agences régionales de santé), des établissements sanitaires et médico-sociaux fait apparaître une proportion très faible d’agents suspendus, de 0,53% », a-t-il souligné à l’occasion d’une discussion sur le projet de loi « de veille et de sécurité sanitaire ». Cela représente « un peu moins de 12 000 [personnes] toutes professions confondues, avec les personnels techniques et administratifs », a-t-il précisé par la suite, en réponse à une question.

Le texte gouvernemental acte la fin de la plupart des mesures d’urgence sanitaire contre l’épidémie de Covid-19 après le 31 juillet. La réintégration de ces soignants a fait l’objet d’une série de questions de la part de plusieurs groupes d’opposition. Le député Ugo Bernalicis (LFI), notamment, avait auparavant demandé au ministre s’il était « prévu de réintégrer les soignants » après cette échéance et Philippe Gosselin (LR) avait estimé « qu’il serait temps de faire une espèce d’amnistie ».

« Ce n’est pas d’actualité et ce n’est pas l’objet de ce texte », a répondu François Braun. « Je préfère souligner la responsabilité et l’engagement de l’immense majorité des professionnels qui se sont fait vacciner », a ajouté cet urgentiste de profession, expliquant que « ne pas se vacciner, c’est plus de malades [donc] une surcharge supplémentaire de notre système de santé ». Néanmoins « la suspension de cette obligation reste possible par décret, après avis des autorités scientifiques bien sûr, et si la situation épidémique le permet ».
Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Macron rapatrie des femmes djihadistes mais refuse toujours de réintégrer 12 000 soignants suspendus alors que l’hôpital manque de personnel et qu’on ferme des urgences ! Et cela ne choc personne…

    1. robert davis

      C’est assez cohérent me semble-t-il: pendant que les masses mus continuent d’affluer en France avec l’aide de macron, le peuple français se meurt!

    2. Casterman

      Ce qui me CHOQUE, c’est que le verbe choquer s’écrive ici « CHOC ». Mais je suis d’accord avec tout le reste, qui est parfaitement choquant !!

    3. la blanchère

      12 000 ? en realité plus de 40 000 dans les faits

      sans compter des sapeurs pompiers qui interviennent en amont ..;et sont dans le meme cas .

      Et dans la suite le refus de la 4 eme dose va en entrainer d’autres

      quand dans l’autre sens premiere le tribunal administratif de Dijon vient de conclure a l’anticonstitutionalité de ces suspensions et pires contraires aux principe inscrits a la declaration des droits

      esperont que cela fasse jurisprudence d’URGENCE contre les agissement de ce GVT MORTIFERE Et complice de l’avenement DU 4 EME REICH NAZISLAMIQUE !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    99 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap