toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Chez Ben & Jerry’s, la haine d’Israël ne s’arrête jamais : « Tout nouvel employé devra visionner des vidéos antisionistes »


Chez Ben & Jerry’s, la haine d’Israël ne s’arrête jamais : « Tout nouvel employé devra visionner des vidéos antisionistes »

Les employés de Ben & Jerry’s doivent désormais assister à des conférences anti-israéliennes.

Ben & Jerry’s a demandé à tous ses nouveaux employés de regarder quatre vidéos sur le conflit israélo-palestinien, toutes ont un parti pris contre l’État juif, rapporte le Jewish Insider.

Dans l’une des vidéos figure l’activiste antisémite anti-israélien Omar Shakir, directeur de Human Rights Watch (HRW) pour Israël et la Palestine. Shakir, un promoteur de l’organisation BDS, reconnue comme antisémite en Allemagne et dans de nombreux Etats américains, plaide pour une solution à un seul État au conflit qui inclue la fin de l’État juif.

« Les antécédents et l’histoire d’Omar Shakir en matière d’activités anti-israéliennes, ainsi que son utilisation répétée de fausses affirmations et de propagande hyperbolique, mettent en évidence l’hostilité idéologique de HRW envers Israël et son recul par rapport aux principes universels des droits de l’homme », selon NGO Monitor.

Dans la vidéo, Shakir allègue :

« Si vous regardez la récente escalade qui a eu lieu en mai 2021, elle a commencé à propos des efforts discriminatoires pour forcer les Palestiniens à quitter leurs maisons à Jérusalem-Est occupée dans le cadre de cette politique plus large.

Cette politique s’étend également à la bande de Gaza. Bien que le gouvernement israélien ait retiré sa population de pionniers et ses forces terrestres en 2005, il continue d’exercer un contrôle sur Gaza », affirme-t-il.

Shakir a conseillé le conseil d’administration de Ben & Jerry’s avant sa décision de cesser de vendre ses produits dans ce qu’il appelle le « territoire palestinien occupé », a noté Jewish Insider.

  • En avril 2019, un tribunal israélien a confirmé un ordre d’expulsion contre Shakir, lui donnant deux semaines pour quitter le pays.
  • Le ministre israélien de l’Intérieur a ordonné l’expulsion de Shakir en mai 2018, le qualifiant de « militant du boycott. »
  • Israël a promulgué une loi en 2017 interdisant l’entrée à tout étranger qui « lance sciemment un appel public au boycott d’Israël. »

Le tribunal avait déclaré :

« Shakir poursuit ses actions publiquement pour faire avancer le boycott contre Israël, mais ce n’est pas sur les scènes des conférences ou dans les panels universitaires, plutôt en diffusant ses appels à faire avancer le boycott principalement par le biais de son compte Twitter et par d’autres moyens. »

La Cour citait en exemple le soutien de Shakir sur Twitter à la décision d’Airbnb de supprimer les annonces d’Israéliens vivant en Judée et Samarie. Airbnb a ensuite fait marche arrière sur cette décision. Pas Shakir.

Source : Israel247

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Chez Ben & Jerry’s, la haine d’Israël ne s’arrête jamais : « Tout nouvel employé devra visionner des vidéos antisionistes »

    1. robert davis

      C’est bizarre ces juifs plus antisémites/antisionistes que les pires antisémites! Je pense qu’ils sont tellement avides d’argent ou de pouvoir qu’ils veulent prouver à leurs clients qu’ils sont…crédibles!

    2. robert davis

      Je ne sais si un boycott de ces glaces peut ruiner ces escrocs mais il faut les boycotter que cela ait ou non un effet.

    3. robert davis

      ben and jerry, tom & jerry quelle saloperie ces glaces lourdes et indigestes! Si je pouvais je leur mettrais leurs têtes dedans jusqu’à ce qu’ils étouffent!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    161 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap