toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Alain Finkielkraut: “La France insoumise, c’est le nom que se donne la France soumise à l’islamisme”


Alain Finkielkraut: “La France insoumise, c’est le nom que se donne la France soumise à l’islamisme”

GRAND ENTRETIEN – L’académicien s’inquiète de l’union de la gauche autour de Jean-Luc Mélenchon et de La France insoumise. Le philosophe voit dans cette alliance la trahison de tous les principes fondamentaux de la social-démocratie.

Au-delà de la traditionnelle radicalité anticapitaliste de l’extrême gauche, Alain Finkielkraut pointe le danger d’une dérive communautariste flirtant avec l’islamisme et l’antisémitisme. D’autant plus que la majorité gouvernementale apparaît également, selon lui, ambiguë sur les sujets sociétaux. En témoigne, argumente l’intellectuel, la nomination au ministère de l’Éducation nationale de Pap Ndiaye, dont les travaux et les engagements indiquent une proximité avec les courants idéologiques wokistes et multiculturalistes. En mémoire de Laurent Bouvet, décédé il y a quelques mois, qui avait consacré une grande partie de son œuvre à critiquer l’importation depuis les États-Unis des notions identitaires, Alain Finkielkraut appelle le chef de l’État à adopter une ligne ferme sur la question de la laïcité et à restaurer une école fondée sur le mérite.

LE FIGARO. – Après avoir réussi une percée au premier tour de la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a conclu un accord d’union des gauches écologiste, socialiste et communiste… Le succès de La France insoumise signifie-t-il un retour aux fondamentaux pour la gauche après des années de «social-libéralisme» ou est-ce une trahison?

Alain FINKIELKRAUT. – À votre question, Jean-Luc Mélenchon a répondu sans ambages. C’était en 2019, lors d’un meeting dans la ville devenue «sensible» d’Épinay: «Je n’ai pas peur de le dire, ceux que vous voyez dans ces quartiers, c’est la nouvelle France. Celle sur laquelle nous nous appuierons pour construire et faire tout ce qu’il y a à faire dans ce pays demain, tout changer.» Sans lésiner sur la démagogie, le leader de La France insoumise a donc repris à son compte les aspirations, les aversions et les obsessions de cette «nouvelle France».

En juin 2021, il a annoncé sur France Inter que, dans les dernières semaines de la campagne présidentielle, on verrait, «comme par hasard», un grave incident ou un meurtre, à l’image de ce qui s’est passé en 2012 avec les attentats commis par Mohammed Merah à Montauban ou à Toulouse: «Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau, nous aurons l’événement qui va une fois de plus permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. Voilà.»

Plus récemment, Jean-Luc Mélenchon s’en est pris à la «meute raciste» qui protestait contre la candidature de Taha Bouhafs aux élections législatives et il n’a pas changé d’avis après les accusations de viol qui ont contraint ce jeune et ambitieux journaliste issu des quartiers à jeter l’éponge. Or à Benoît Hamon, qui, tout en maintenant ses critiques à mon endroit, s’était ému de l’attaque antisémite que j’avais subie de la part de certains «gilets jaunes», Taha Bouhafs avait répondu en ces termes: «Benoît, c’est bientôt le dîner du Crif et t’as pas envie d’être privé de petits fours. Je te comprends.» La France insoumise, c’est, à l’ère de la mystification généralisée du vocabulaire, le nom que se donne la France soumise à l’islamisme, judéophobie incluse.

Par conviction? Non, et c’est peut-être pire: par clientélisme. En s’alliant avec ce parti et en se pliant à ses conditions, les autres gauches ne sont pas revenues à leurs principes fondamentaux. Elles les ont reniés. Il reste à espérer que c’est un mauvais calcul et qu’elles le paieront dans les urnes.

Que vous inspire l’affaire du burkini à Grenoble? Que révèle-t-elle sur les écologistes?

Les écologistes se veulent féministes, ils associent la justice climatique et ce qu’ils appellent «la justice de genre». Pour protester contre l’invisibilisation des femmes dans la langue française, ils pratiquent l’écriture inclusive et, en même temps, ils prennent parti pour «la burka de bain», qui invisibilise le corps «obscène» des femmes. Au nom de l’antiracisme et de la lutte contre les discriminations, ces implacables déconstructeurs de l’homme blanc se plient aux injonctions de l’islam rigoriste et férocement patriarcal. Estimant que la mairie de Grenoble avait violé le principe de neutralité des services publics, le tribunal administratif a suspendu la décision d’autoriser le burkini. La justice fait donc de la résistance. Mais jusqu’à quand? La preuve est faite, en tout cas, que l’écologie estampillée se soucie comme d’une guigne de l’écologie, c’est-à-dire de la sauvegarde de la terre et de la beauté du monde.

La nouvelle radicalité de la gauche est-elle avant tout sociétale?

La Nouvelle Union populaire, écologique et sociale est une alliance sans précédent. Pour la première fois, la gauche radicale impose sa loi à la gauche modérée. La radicalité d’hier, en outre, était exclusivement anticapitaliste et voyait dans le suffrage universel un instrument pour désarmer, en l’atomisant, la classe ouvrière. «Élections, pièges à cons», disait-elle. La radicalité mélenchonienne est d’abord communautariste et électoraliste. Elle table sur le changement démographique que connaît la France pour accéder au pouvoir.

«Le programme de Jean-Luc Mélenchon, c’est trois sorties: la sortie de l’Europe, la sortie de l’Otan et la sortie de l’OMC, qui transformerait la France en Corée du Nord»a estimé Jean-Christophe Cambadélis sur Radio J. Que vous inspirent ces propos?

Cambadélis a raison, mais il oublie une sortie non moins grave: la sortie de la France. Se référant explicitement au poète martiniquais Édouard Glissant, Jean-Luc Mélenchon célèbre la créolisation de notre pays. La créolisation désigne «ce que produit la rencontre et l’entremêlement des cultures. C’est une poussée de vie!». Et Mélenchon précise: «Nous sommes déjà tous des créoles et nous le serons tous encore plus. Certains osent dire que ce n’est pas vrai alors même que la moitié des boutiques ont leur nom écrit en anglais, que tout le monde sur terre regarde les mêmes séries télévisées, que nos meubles sont les mêmes, comme les plats que l’on sert à table…» Le même, le même, toujours et partout le même. La fin de l’histoire, selon Mélenchon, ce n’est pas la société sans classe, c’est le grand mélange et le grand mélange, c’est l’uniformité du consommateur planétaire. La bienveillance pour l’islamisme, l’antiaméricanisme forcené et la promesse de l’américanisation sont les trois ingrédients du cocktail que La France insoumise veut faire avaler au peuple français.

Il existe tout de même quelques personnalités qui résistent à gauche, notamment au Parti socialiste. Ces derniers ont-ils une véritable «vision du monde» à proposer?

La Nupes jette aux orties l’enseignement de Pierre Mendès France: la retraite à 60 ans, le smic à 1400 euros, le blocage des prix, l’augmentation des salaires nous mèneraient à la catastrophe. Comme l’écrit Jacques Julliard: «Il y a quelque chose de pire que de ne rien faire pour les plus défavorisés ; c’est de les payer de fausse monnaie au risque d’aggraver une situation antérieure.» Heureusement, il y a déjà des dissidents qui ne veulent pas laisser mourir sans réagir la social-démocratie. Je souhaite ardemment qu’ils aillent au bout de leur démarche et créent un nouveau parti. Le centre fourre-tout ne doit pas être la seule option offerte à la gauche raisonnable.

L’école semble totalement absente des préoccupations de la gauche…

Après un demi-siècle de réformes ininterrompues, l’école de la République est en lambeaux. Et la gauche, toutes tendances confondues, ne raisonne qu’en termes quantitatifs (plus de moyens) et de lutte contre les inégalités. Or, c’est au nom de ce noble combat que la sélection, jugée stigmatisante, a été bannie, qu’on a choisi d’accueillir les élèves plus faibles dans les classes plus avancées et qu’on a révisé les exigences à la baisse en se réglant sur leurs capacités. Si cette manière de voir et de faire avait prévalu quand Péguy (fils d’une rempailleuse de chaises) et quand Camus (fils d’une femme de ménage illettrée) étaient élèves, ils n’auraient pas accédé au grand héritage de la langue et de la littérature française, qui leur a permis de devenir tout ce qu’ils pouvaient être. Il faut impérativement refonder l’école de l’exigence. C’est le meilleur service que l’on puisse rendre aux enfants des milieux les plus modestes. Liberté, égalité, fraternité: le monde est peuplé d’idées démocratiques devenues folles. On est un ennemi du genre humain désormais quand on voit ce qu’on voit, lit ce qu’on lit et qu’on en tire les conséquences.

Que vous inspire la nomination de Pap Ndiaye à l’Éducation nationale?

Pap Ndiaye est un intellectuel. Ce qui veut dire qu’il ne parle pas à la légère et qu’il doit être tenu comptable de ses engagements comme de ses travaux. Selon le nouveau ministre de l’Éducation nationale, «les insultes et les agressions contre les Blancs ne sont pas du racisme, car elles ne modifient pas leur trajectoire personnelle étant membre du peuple dominant.». Pap Ndiaye affirme aussi que le danger à l’université ne vient pas des wokes, ces éveillés, mais «des groupes paramilitaires fascisants». Quant à l’islamo-gauchisme, c’est, selon lui, un épouvantail brandi pour stigmatiser les recherches sérieuses. Enfin, dans le rapport qu’il a rédigé avec Constance Rivière sur la diversité à l’opéra, Pap Ndiaye écrit que «l’opéra européen était le point de vue sublime des dominants sur le monde: celui d’hommes européens blancs au pouvoir ou proche de lui». À charge pour les metteurs en scène de mettre les choses en perspective et de corriger le tir. C’est exactement cela le wokisme: un présent qui se croyant sensible à toutes les injustices n’a rien à apprendre des œuvres du passé, mais les convoque devant son tribunal.

Comment l’Éducation nationale peut-elle remplir sa mission – transmettre la culture – si son ministre lui-même siège, avec une vigilance sans faille, au tribunal du présent? J’ajoute que Pap Ndiaye, qui s’enorgueillit, à juste titre, d’être un pur produit de la méritocratie républicaine est aussi un fervent partisan de la discrimination positive. Mais, en système méritocratique, le critère du talent remplace celui de la naissance. Avec la discrimination positive, et sous les auspices de la gauche, la naissance fait son grand retour. C’est un paradoxe. Ce n’est pas un progrès.

Que répondez-vous à ceux qui jugent «racistes» les critiques, à son égard?

L’ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti et le journaliste Jean-Michel Aphatie ont épinglé la nouvelle lettre écarlate sur la poitrine de tous ceux qui osent rappeler, pour s’en inquiéter, les prises de position récentes de Pap Ndiaye. L’historien du nazisme Johann Chapoutot a dénoncé «la clameur obsidionale, apocalyptique et menaçante» de l’extrême droite. Le journal Le Monde a prétendu, avec une mauvaise foi confondante, que c’est la nomination d’un homme noir à la tête d’un ministère régalien qui avait suscité la polémique. On est un ennemi du genre humain désormais quand on voit ce qu’on voit, lit ce qu’on lit et qu’on en tire les conséquences. Avec l’extension sans fin du domaine du racisme, la vie politique et la vie intellectuelle deviennent totalement irrespirables.

Au-delà de la gauche, cela révèle-t-il que la majorité a, elle aussi, une ligne ambiguë sur la question de la République et de la laïcité?

Un jour, Emmanuel Macron considère que les éoliennes abîment le paysage, un autre, il attribue à l’extrême droite la volonté de démanteler le parc éolien ; un jour, il affirme que le voile islamique n’est pas compatible avec la civilité française, un autre, il félicite une femme voilée qui se dit féministe. C’est un homme très intelligent. Mais cette intelligence est-elle pure plasticité mentale ou la met-il au service de convictions fortes? Laurent Bouvet, le fondateur du Printemps républicain, mort il y a quelques mois de la maladie de Charcot, faisait tout pour que Macron sorte de l’ambiguïté et défende enfin une laïcité sans adjectif. Le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas été entendu. Par fidélité à sa mémoire, et malgré la mise à l’écart brutale de tous ses amis, je ne me laisse pas décourager, je reviens même à la charge: en ce moment crucial de notre histoire, je demande au chef de l’État qu’il se prenne lui-même au mot et qu’il mette tout en œuvre pour que vive la République et que vive la France.

Le thème du pouvoir d’achat a supplanté celui de l’insécurité durant la campagne présidentielle. Les événements du Stade de France signent-ils le retour du refoulé?

Quand Jean-Pierre Chevènement a parlé de sauvageons, il a été cloué au pilori par les représentants de l’antiracisme officiel. Au vu de ce qui se passe, notamment dans le monde du football, il devient impossible de nier l’ensauvagement de notre société. Entre les supporteurs de l’AS Saint-Étienne qui cassent tout après la relégation de leur club en deuxième division et les vols à l’arraché au Stade de France, devenu, aux dires du maire de Saint-Denis lui-même, «le haut lieu du rassemblement des voyous de toute l’Île-de-France», la violence est désormais omniprésente. Combien faudra-t-il de policiers, de gendarmes, voire de militaires à Paris en 2024 pour que les Jeux olympiques se déroulent sans accroc majeur? Le vivre-ensemble est un leurre, l’obscurité gagne: la Ville Lumière devrait donc se désister.

Entretien mené par Alexandre Devecchio pour Le Figaro
 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Alain Finkielkraut: “La France insoumise, c’est le nom que se donne la France soumise à l’islamisme”

    1. limone

      bien oui mr finkielkraut

      la soumission et la collaboration ça fait
      parti des traditions française un peu comme
      la baguette sous le bras ça va bientôt apparaitre
      dans le guinness des records mieux encore
      l’immigration ça fait parti de la culture sociale française
      c’est même écrit dans le contrat .. réveillez vous ..
      ou amusez vous bien !

    2. Circonstances exténuantes

      C’est plus simplement la France soumise à l’islam.
      Pourquoi « islamisme » ? Pourquoi couper les cheveux en quatre ?

    3. LeClairvoyant

      Bien parlé Alain FINKIELKRAUT. Le parti de la France insoumise est intolérant avec touts les partis politiques sauf avec l’islamisme. Sont les plus proches des dictatures de droite comme de Gauche mais surtout avec les théocratie islamistes. Il faut lui faire un « Cordon Sanitaire ».

    4. robert davis

      Une fois de plus on voit que le socialisme c’est le nazisme et la guerre, c’st ai,si que ça finira et mechonchon finira comme le collabos.

    5. robert davis

      Ce que veulent les mus et certains noirs comme ce pap ndiaye c’est voir les africains dominer le monde entier, ils ne peuvent supporter que les blancs dominent l’europe un continent blanc. Pourquoi les noirs et les mus devraient-ils dominer en europe? qu’ils dominent en afrique, on n’a pas besoin d’eux en europe.

    6. robert davis

      Bien sûr que la « France insoumise » est la plus soumise de toutes et les « anticapitlistes » qui la soutiennent sont des fous qui se mettent la tête sous le billard par jalousie et bêtise car le libéralisme a sorti les populations du joug de la violence totalitaire et féodal qui en faisait de vrais esclaves contre une prestation travail dont la gauche ne veut pas ce qui va la faire tomber dans la misère, la guerre, le malheur des nations du tiers monde!

    7. la blanchère

      D’autres ont fait cette « prudente erreur  » ….
      par confusion devant quelques pauvres personnes simplement pratiquantes
      paisibles peu nombreuses

      de celles qui espere un reconfort dans une pratique sans en voir les malefices …

      cette erreur est commise -faute d’avoir bien compulsé la compile des tenebres et realisé la terrible realité d’une tres tenace veilleité prédatrice et globaliste :

      l’islamisme c’est l’islam !!!!!!

      l’autre volet folitique necess.aire – c’est le nazisme et le point central decoule de la franc maconnerie que comme dans le cas de la plupart ils ne savent pas ou les menent le BAPHOMET

      qui n’est meme plus l’antique azazel ni les manes de ces especes non humaines

      faute de comprehension des abstractions et de la notion d’egregore notamment de celle que la depravation engendre comme vampirisme latent autour de la notion d’etat qui rime avec mafia depuis babylone .

      le mal prend le controle si on laisse la creature divaguer autour de ses deviances : c’est cela le moteur de l’islam du nazisme qui sont engendrés par l’illuminisme sectaire !
      de sectes qui venerent en cachette la meme sombre engeance de la confusion tenebreuse qui se predend lumiere et veut la faire disparaitre

      comme la vie remplacée par la machine a terme .

      Ce qui en fait est en contradiction avec les fondements antiques Hebraique d’une part .

      D’autre part avec l’acceptation des autres approches des peuples premiers

      Le monde pro-romain/chretien qui n’est pas christique au sens du message base Hebraique du rav jehoshua est devenu longtemps totalitaire genocidaire esclavagiste et intolerant car il impose un racket comme l’islam

      ca il ne faut pas le dire ?

      et cette demon-crasse de dhimmis qui non seulement accepte leur servitude mais collaborent a resserer la cangue de leur anéantissement par conformisme suicidaire .

      la terrible histoire de la Shoah a ete mise au placard par tous  » nega-sionistes » ou est en passe de l’etre

      grace a la contribution du scientisme a l’envers de la demarche d’eveil a la connaissance qui commence par qui suis je dans la creation

      ou dois je aller ?

      autrement dit a quelle racine je me refere ?

      En réponse – il y a le message ardent Hebraique
      Sioniste par nécessité de rattachement !

      Qui n’impose au fond qu’une seule identité ( en observant toutes ses mouvances) un choix de pensée et de vie

      le respect de l’Ethique comme le refus de toute servitude meme dogmatique et sectaire ..

      a l’envers de des engeances contre nature /creation.

      L’universalisme culturel , des membres de la diaspora n’en fait en aucun cas des partisan du globalisme totalitaire fideles a leur passé garant de l’avenir des libertés individuelles et des associations fondées sur la pratique de l’ethique avec bon sens garant de la VIE en general

      et pas d’un faux semblant d’ordre qui consiste a etre enchainé par la betise et dans le vice .

      grace a cet islame nazi de l’aculturation d’une démon-crassie de lgbt wokistes et autres gauchiasseux …

      Il est temps de rappeler les bases profondes de tout groupe qui sont d’abord la pratique vivante de l’Ethique du message universel de Moshe …

      monsieur le Philosophe vous ete un grand penseur mais svp – point de sophisme il faut parfois OSER quand le mal est si grand qu’il menace la vie et pas seulement quelques uns !

    8. limone

      l’académicien perso je le trouve saoulant et fatiguant
      le genre d’individu vient par ce que il faut dire quelque chose
      pas forcement qu’il a quelque chose a dire surtout un billet a
      prendre sur les chaines d’infos que des grandes théories
      mais rien a faire des gens, moi j’écoute pas ce genre de zozo
      puis faut vivre avec ses idées et convictions pas celle des autres

    9. robert davis

      Contrairement à ce que disent certains imbéciles mechonchon n’a rien d’un homme intelligent, il a seulement la langue bien pendue comme les chiens et comme tous les idiots il prend tout le monde pour des idiots comme lui surtout en prétendant qu’il va …construire qq chose! où a t on vu un âne construire? les communistes ont essayé et ils se sont cassé le nez car la gauche ne sait que détruire, il ne construirait rien s’il était élu et cela vaut mieux d’ailleurs, car s’il construisait qq chose ce serait si négatif que la terre brûlée vaut encore mieux que la boue séchée sous forme de igloo qu’il construirait…

    10. robert davis

      Je trouve l’article de Finkelkraut excellent. Alors nous sommes des…créoles parce qu’on parle plus ou moins bien l’anglais? J’ai toujours dit que mechonchon est un crétin fini, prétentieux comme presque tous les crétins croyant tout savoir parce que justement ils ne savent rien, et un bon à rien n’ayant jamais travaillé et ne connaissant rien aux hommes, il a juste une langue bien pendue pour dire n’importe quoi.

    11. robert davis

      Entremelement des cultures, multicultralisme, créolisation, mélange des populations et de leurs habitats!!!Plus on mélange plus on DENATURE, avec 100 litres d’eau pour 1 litre de vin qu’est-ce qu’on a? sûrement plus du vin même pas de l’eau pure, de l’eau SALE!

    12. robert davis

      Tout le monde sait depuis longtemps que les merdias français ne font plus de l’information mais de la pr par leurs mensonges tout comme les c. sur les faux palestiniens mais ces merdias continuent à propager des mensonges croyant que ça finira par payer mais c’est leurs têtes décapitées qui finiront par payer.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    888 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap