toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Suède : après les émeutes islamistes, la Première ministre affirme que l’intégration est un échec et que l’immigration nourrit la criminalité


Suède : après les émeutes islamistes, la Première ministre affirme que l’intégration est un échec et que l’immigration nourrit la criminalité

La Suède n’a pas réussi à intégrer les nombreux immigrés qu’elle a accueillis au cours des deux dernières décennies, ce qui a donné naissance à des sociétés parallèles et à la violence des gangs, a déclaré jeudi le Premier ministre Magdalena Andersson, qui a lancé une série d’initiatives pour lutter contre le crime organisé.

De nombreux Suédois ont été choqués au début du mois par les violentes émeutes qui ont fait plus de 100 blessés parmi les policiers. La violence a éclaté après qu’un politicien suédois-danois a brûlé le Coran lors d’un rassemblement et a cherché à en organiser d’autres dans plusieurs quartiers dominés par les immigrés.

Le nombre de personnes nées à l’étranger en Suède a doublé au cours des deux dernières décennies pour atteindre 2 millions, soit 20% de la population. Les sociaux-démocrates d’Andersson ont été au pouvoir pendant 28 des 40 dernières années, dont les huit dernières.

“L’intégration n’a pas marché, alors que nous avons connu une forte immigration. La société a été trop faible, les ressources pour la police et les dépenses sociales ont été trop peu importantes”, a-t-elle déclaré.

La Suède, qui organise des élections générales cette année, a radicalement renforcé ses politiques d’immigration depuis qu’elle a accueilli plus de personnes par habitant que tout autre pays de l’Union européenne pendant la crise migratoire de 2015. Elle a maintenant l’une des politiques les plus restrictives du continent.

Reuters

Ministre suédoise des Finances: “La Suède n’a pas réussi l’intégration des migrants, ces gens auront plus d’opportunités s’ils cherchent dans un autre pays”

La Suède n’arrive pas à gérer l’intégration. Le pays a reçu trop de demandeurs d’asile à l’automne 2015.
C’est en substance les propos donnés par Magdalena Andersson la ministre social-démocrate des Finances, dans une interview à Dagens Nyheter.
A la question de si ça restait insoutenable aux niveaux actuels, la ministre répond que les demandeurs d’asile “auront plus d’opportunités s’ils cherchent dans un autre pays”.

Dans une grande interview à Dagens Nyheter, la ministre des Finances Magdalena Andersson affirme que la Suède n’a pas réussi l’intégration. A la question du journal de savoir si c’est une histoire de nombre de personnes la ministre répond:

– Oui. Mais il ne s’agit pas seulement du nombre de personnes qui viennent, mais aussi d’autres facteurs dans la société. Nous avons eu un faible niveau de construction de logements depuis très longtemps. Il est alors plus difficile pour les gens d’avoir une maison, et si vous n’avez pas de maison, il est plus difficile pour les enfants d’aller à l’école et de s’établir.

Pas plus tard que le 6 septembre 2015, le Premier ministre Stefan Löfven avait déclaré à la manifestation Refugees Welcome, que son Europe ne construirait aucun murEn novembre de la même année, le gouvernement avait sérieusement durci sa politique migratoire au motif que la situation en Suède devenait insoutenable.

Difficile de bien accueillir tout le monde
Magdalena Andersson ne considère pas que la Suède devrait revenir à la législation en vigueur auparavant. Et elle pense qu’il aurait fallu changer de cap plus tôt.

“Nous avons nous sociaux-démocrates des raisons d’être autocritiques. Nous aurions du nous rendre compte que nous ne pouvions pas accepter plus de personnes que ce dont la société est capable.”

Elle ne veut pas dire exactement quand il aurait fallu changer de cap, mais pense qu’il aurait dû y avoir une «discussion franche» sur l’intégration.

“Et même avec un accueil nettement inférieur aujourd’hui, la Suède a du mal à assurer un bon accueil”, a dit la ministre des Finances.

A propos du fait que les niveaux actuels ne sont pas soutenables, elle répond:

“Je pense que ces gens auront plus d’opportunités s’ils cherchent dans un autre pays.”

Expressen.se

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    898 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap