toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Policiers en colère: A Paris, la justice préfère les racailles. Un policier mis en examen pour « homicide volontaire » pour avoir abattu en légitime défense deux truands trafiquants de drogue


Policiers en colère: A Paris, la justice préfère les racailles. Un policier mis en examen pour « homicide volontaire » pour avoir abattu en légitime défense deux truands trafiquants de drogue

Plusieurs rassemblements sont organisés ce lundi devant des commissariats et tribunaux d’une quarantaine de villes en France. Trois syndicats de police protestent contre la mise en examen pour “homicide volontaire” du policier accusé d’avoir tué deux hommes sur le Pont-Neuf, à Paris.

À l’appel de plusieurs syndicats policiers, des rassemblements sont organisés ce lundi dans une quarantaine de villes pour protester contre la mise en examen pour “homicide volontaire” du policier accusé d’avoir tué deux hommes lors d’un contrôle de police sur le Pont-Neuf, le 24 avril dernier. Le plus gros rassemblement devrait se tenir à Paris à midi, sur la place Saint-Michel, qui se trouve à quelques centaines de mètres du Pont-Neuf.

De Lille à Marseille en passant par Strasbourg, le syndicat de gardiens de la paix Alliance, à l’origine de ces rassemblements, dénonce une “décision inadmissible”. Il proteste contre la décision des juges qui retiennent la qualification d’“homicide volontaire”, passible de 30 ans de prison à l’encontre de ce policier de 24 ans, placé sous contrôle judiciaire. Pour Alliance, cette décision de mettre en examen le policier vient “remettre en cause notre institution et nos policiers“. Les syndicats d’officiers Synergie et Unsa-Police se sont joints à l’appel à manifester.

(…) France Bleu

“Nous ne comprenons pas cette décision, pour nous, elle est inadmissible”, a réagi Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat de police Alliance, sur franceinfo le 27 avril 2022, après la mise en examen notamment pour “homicide volontaire” du policier soupçonné d’avoir tué par balle deux hommes dimanche soir sur le Pont-Neuf à Paris, après un refus d’obtempérer. Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir foncé sur les agents de police avec leur voiture.

“Ce policier est passible des assises et de 30 ans de réclusion criminelle alors qu’il a fait feu pour protéger son intégrité physique et celle de ses collègues sur le terrain”, a-t-il précisé. Alliance demande à ce que la loi relative à la sécurité publique, qui encadre les cas de légitime défense, “soit appliquée”. Le 4e cas de figure détaillé dans ce texte “autorise l’usage de l’arme quand on ne peut pas faire autrement pour immobiliser un véhicule susceptible de porter atteinte à des policiers ou à autrui”, précise le syndicaliste.

Un rassemblement le 2 mai

Selon lui, il est important de laisser l’enquête “faire la lumière sur les circonstances” de ce qu’il s’est passé dimanche soir à Paris. “Nous faisons face à un refus d’obtempérer toutes les 20 à 30 minutes”, a-t-il assuré pour rappeler un contexte qu’il juge difficile pour les policiers. Le syndicat appelle à un rassemblement le lundi 2 mai devant le tribunal de Paris. Une manifestation pour défendre “la légitime défense et la présomption de légitime défense des policiers” est-il précisé dans un communiqué. Une mesure défendue avec vigueur par le syndicat et portée lors de la dernière campagne présidentielle par Marine Le Pen et Eric Zemmour.

France Tv Info


25/04/22

Les deux individus décédés sont connus de la police pour plusieurs infractions liées aux stupéfiants, a appris CNEWS. Le passager mort était également connu pour vol et proxénétisme aggravé.

(…) Cnews


Les deux personnes décédées sont deux hommes, le conducteur et le passager avant du véhicule, âgés de 25 et 31 ans, précise le parquet de Paris. Ils étaient “défavorablement” connus des services de police, a appris France Télévisions auprès d’une source proche de l’enquête. La personne blessée est un homme de 42 ans, passager arrière du véhicule, ajoute le parquet.

“Une dizaine de cartouches”

Vers 23h45, un équipage de cinq policiers a voulu contrôler un véhicule qu’il estimait “suspect”, a expliqué une source policière à franceinfo. Celui-ci était garé à contresens sur le quai des Orfèvres, sur l’île de la Cité, dans le 1er arrondissement parisien. Les fonctionnaires se sont placés de part et d’autre de la Volkswagen Polo gris foncé, mais “le véhicule a démarré puis a foncé vers un des fonctionnaires, qui s’est écarté pour l’éviter”, assure cette source.

L’un des policiers a alors ouvert le feu sur le véhicule, qui se dirigeait en direction du Pont-Neuf et sur le quai du Louvre, autre rive de la Seine. Selon les premiers éléments de l’enquête, il a utilisé “une dizaine de cartouches”. Ces tirs ont stoppé la voiture.

(..) France TV

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Policiers en colère: A Paris, la justice préfère les racailles. Un policier mis en examen pour « homicide volontaire » pour avoir abattu en légitime défense deux truands trafiquants de drogue

    1. gb

      Tout à fait normal que ce policier soit mis en examen. Les deux trafiquants étaient les fournisseurs de Foutriquet.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    201 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap