toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nigéria : Une jeune chrétienne, lapidée et brûlée vive par des étudiants musulmans pour des propos jugés offensants envers l’islam. Des manifestations au cri “d’Allah Albar” contre l’arrestation des meurtriers


Nigéria : Une jeune chrétienne, lapidée et brûlée vive par des étudiants musulmans pour des propos jugés offensants envers l’islam. Des manifestations au cri “d’Allah Albar” contre l’arrestation des meurtriers

À Sokoto, au Nigeria, des centaines de personnes ont manifesté ce samedi 14 mai pour protester contre l’arrestation de deux étudiants à la suite du meurtre d’une étudiante chrétienne accusée de blasphème


La police a indiqué avoir arrêté deux hommes et rechercher d’autres suspects apparaissant sur une vidéo du meurtre qui a circulé sur les réseaux sociaux. En réaction, de jeunes musulmans sont descendus samedi matin dans les rues de Sokoto pour exiger la libération des deux détenus, ont indiqué des habitants.

[…]

Sud-Ouest

« Tout le monde doit savoir que nous, les musulmans, avons des lignes rouges à ne pas franchir. La dignité du Prophète est au premier rang de ces lignes rouges. Si nos griefs ne sont pas correctement traités, nous ne devrions pas être critiqués pour les avoir traités nous-mêmes »

Deborah Samuel a été tuée par des étudiants musulmans devenus furieux à la lecture d’un message sur WhatsApp qu’ils ont jugé offensant à l’égard du prophète Mahomet.

Des étudiants musulmans du nord-ouest du Nigeria ont tué par lapidation une étudiante chrétienne, puis brûlé son corps, après l’avoir accusée de blasphème contre le prophète Mahomet, a indiqué la police jeudi 12 mai. L’affaire s’est produite dans l’Etat de Sokoto, où la charia est appliquée parallèlement au droit commun, comme dans d’autres Etats du nord du Nigeria.

Des dizaines d’étudiants de l’école Shehu-Shagari sont devenus furieux à la lecture d’un commentaire posté sur les réseaux sociaux par une de leurs comparses, chrétienne, appelée Deborah Samuel, qu’ils ont considéré comme offensant à l’égard du prophète Mahomet, a indiqué dans un communiqué Sanusi Abubakar, le porte-parole de la police de Sokoto. « Les étudiants l’ont sortie de force de la pièce où elle avait été mise en sécurité par les responsables éducatifs, l’ont tuée et ont brûlé le bâtiment », a ajouté ce porte-parole. Deux suspects ont été arrêtés, a-t-il dit.

 

Un étudiant, qui a donné pour seul nom celui de Babangida, a accusé l’étudiante d’avoir posté « le commentaire offensant sur un groupe estudiantin de la messagerie WhatsApp que tout le monde a vu »« Les étudiants musulmans de l’école, qui étaient furieux après son insulte, se sont mobilisés et l’ont battue à mort », a-t-il ajouté.

[…]

Le Monde


12/05/2022

Des assaillants en colère à Sokoto viennent de brûler une étudiante chrétienne du Shehu Shagari College of Education à Wamako, ont déclaré des témoins à Peoples Gazette.

La défunte, identifiée uniquement comme Mme Deborah, a été accusée d’avoir fait des commentaires peu flatteurs sur le prophète Mahomet sur le campus.

Suite à des menaces immédiates à sa sécurité, elle a été immédiatement évacuée vers le poste de sécurité de l’école, selon un étudiant qui a été témoin du développement et a transmis ses détails préliminaires à The Gazette. Mais la foule l’a poursuivie jusqu’au poste de sécurité et a maîtrisé le personnel qui s’y trouvait.

Les informations du témoin n’ont pas été vérifiées de manière indépendante par The Gazette, mais une vidéo a déjà circulé en ligne montrant comment l’étudiant a été incendié.

Le porte-parole de la police de Sokoto, Sanusi Abubakar, a refusé de commenter l’incident lorsqu’il a été contacté par The Gazette.

Gazettengr



Facebook

La direction du Shehu Shagari College of Education, Sokoto a fermé l’institution indéfiniment, jusqu’au lendemain de la crise, car la sécurité a été renforcée dans l’école par crainte d’une escalade





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Nigéria : Une jeune chrétienne, lapidée et brûlée vive par des étudiants musulmans pour des propos jugés offensants envers l’islam. Des manifestations au cri “d’Allah Albar” contre l’arrestation des meurtriers

    1. robert davis

      Le gouvernement du Nigéria doit intervenir dans cet état de sokoto de m. et condamner à des peines exemplaires tous ces manifestants s’il veut être crédible. Trop c’est trop!

    2. LeClairvoyant

      Le Nigeria est un pays horrible de par les crimes islamistes. Qui est censé de juger pour blasphème quelqu’un d’une autre religion? Ce n’est pas à une foule à laquelle on raconte des racontars.

    3. robert davis

      Il n’y a rien de pire sur cette planète que ces pays mus!!! Il faudrait une bonne famine pour réguler leur démographie.

    4. Malcolm Ode

      Hystériques à 100%! Aucun frein intellectuel. Aucune retenue de la raison. Aucune dignité.

      Quand nos CERTITUDES n’ont AUCUN FONDEMENT SOLIDE, elles ne peuvent être interrogées, discutées, mises en doute sans générer ces réactions disproportionnées dignes d’un hôpital psychiatrique de haute sécurité, d’autant plus que la CALOMNIE de son prétendu «blasphème» aurait comme origine son refus des avances d’un musulman qui l’a pris de travers. Ça ou un jet d’acide en pleine gueule, c’est la culture du mâle divinisé par l’islam.

      Et les groupes féministes occidentaux usent d’une moralité à géométrie variable pour regarder ailleurs et promouvoir leurs niaiseries destructrices de sociétés, genre Sandrine Rousseau.

    5. alauda

      @Malcolm Ode,
      La sus-nommée S. R. est une NEO-féministe déconstructiviste, archi-politisée, dont le féminisme est régulièrement interrogée par des féministes de l’ancienne école sur ses prises de position borderlines affiliées au wokisme lui-même proche des adeptes du voilement.

      Le patriarcat n’est pas en soi mauvais, il ne l’est qu’en s’érigeant en tyrannie. L’humanité a deux piliers, ses télamons et ses caryatides, comme elle marche sur ses deux jambes. Un féminisme occidental bien compris ne cherche qu’à rétablir l’équilibre des plateaux de la balance, y compris en exerçant sa pression sur des cultures autrement plus violentes à l’international. Et ce féminisme-là a obtenu quelques avancées significatives, même si le combat est loin d’être gagné dans les pays dominés par la charia la plus obscurantiste.

    6. Targui

      Le NIGERIA, ce n’est pas le pays des parents d’OBAMA ???….. et certains continuent d’aller sur son site: NETFLIX ! La honte !!!

    7. Franck DEBANNER

      Les déchets (nazislamistes), c’est comme les propagandistes : – nous n’en exterminerons jamais assez !
      Bombes au napalm pour incinérer en gros !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    629 Shares
    Share via
    Copy link
    Powered by Social Snap