toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Antisionisme radical: le Conseil d’État invalide scandaleusement la décision du Ministère de l’Intérieur de dissoudre deux associations anti-israéliennes incitant à la haine et à la provocation d’actes terroristes


Antisionisme radical: le Conseil d’État invalide scandaleusement la décision du Ministère de l’Intérieur de dissoudre deux associations anti-israéliennes incitant à la haine et à la provocation d’actes terroristes

Le ministère de l’Intérieur accusait les collectifs Palestine Vaincra et Comité Action Palestine d’”appel à la haine, à la discrimination, à la violence” et de “provocation à des actes terroristes”. Ils pourront continuer leurs activités sur le sol français.


Dans l’actualité des lendemains d’élection présidentielle, la nouvelle est passée quasiment inaperçue : le Conseil d’État, statuant en référé, a invalidé vendredi 29 avril la décision du Ministère de l’Intérieur de dissoudre deux associations propalestiniennes radicales, le “Collectif Palestine Vaincra” et le “Comité Action Palestine”. Au-delà de son aspect purement judiciaire, cette décision illustre le double discours de la France au sujet du conflit israélo-arabe et de ses retombées en France.

Des suspicions d’« appel à la haine, à la discrimination, à la violence » et « provocation à des actes terroristes » selon l’Intérieur

C’était le 25 février dernier : à quelques heures du traditionnel dîner du CRIF, le ministre de l’Intérieur annonçait sa décision de dissoudre deux associations propalestiniennes radicales, en raison de leurs appels “à la haine, à la discrimination et à la violence” et de leur soutien affiché à des actes terroristes. Un rapide coup d’œil sur le site Internet du Collectif Palestine Vaincra permet de comprendre que la décision du ministre Darmanin était pleinement justifiée sur le plan des faits.

Celui-ci affirme en effet soutenir “la lutte du peuple palestinien contre le sionisme, l’impérialisme et les régimes réactionnaires arabes…. »

La suite sur Causeur

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Antisionisme radical: le Conseil d’État invalide scandaleusement la décision du Ministère de l’Intérieur de dissoudre deux associations anti-israéliennes incitant à la haine et à la provocation d’actes terroristes

    1. robert davis

      En somme les gens du conseil d’etat ne sont pas soumis au droit, ils peuvent dire n’importe quoi pourvu qu’ls aient du bagout…

    2. HervéB

      Tout comme on ne peut pas interdire le voile sous peine de guerre civile, on ne peut plus interdire l’antisionisme (la face observable de l’antisémitisme).

    3. yannouch

      Encore un effet d’annonce avant les élections, dans la perversité habituelle du gouvernement macronien, suivie comme prévu de son annulation après les élections.
      Quand ledémoniaque dirige un pays ou le monde, sa fin est proche.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    300 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap