toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Recommandations du Conseil de l’Europe contre le “racisme antimusulman”: enseigner l’histoire de l’islam d’Europe, engagement politique des communautés musulmanes, satisfaire leurs exigences religieuses. La France condamne le racisme anti-musulman


Recommandations du Conseil de l’Europe contre le “racisme antimusulman”: enseigner l’histoire de l’islam d’Europe, engagement politique des communautés musulmanes, satisfaire leurs exigences religieuses. La France condamne le racisme anti-musulman

Réunions des Délégués des Ministres des 23, 24 et 25 février 2022

Lors de leur 1426e réunion, le 23 février, les Délégués des Ministres ont discuté la situation en Ukraine.[…] Le 25 février […] ils ont décidé de suspendre, avec effet immédiat, la Fédération de Russie de son droit de représentation au sein du Comité des Ministres et de l’Assemblée parlementaire, à la suite de l’agression armée contre l’Ukraine par la Fédération de Russie

Le 23 février, les Délégués ont adopté : […] Enfin, ils ont pris note de ce qui suit :

  • l’adoption par le Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) de la Recommandation de politique générale n° 5 révisée sur la prévention et la lutte contre le racisme et la discrimination envers les musulmans. Les Délégués ont réaffirmé leur ferme condamnation de toutes les formes de racisme et de discrimination envers les musulmans et de toute autre forme de racisme et d’intolérance. […]

Conseil de l’Europe – Réunion des délégués des Ministres des 23, 24 et 25 février 2022

Qu’est-ce que le Comité des Ministres au niveau des Délégués ?

Le Comité des Ministres (CM) est l’instance de décision du Conseil de l’Europe […]. Le CM se réunit au niveau ministériel et au niveau des Délégués. […] chaque ministre des Affaires étrangères désigne un Délégué chargé d’agir en son nom en dehors des réunions tenues au niveau des ministres des Affaires étrangères. Le Comité des Ministres siégeant au niveau des Délégués est habilité à traiter de toute question relevant de la compétence du Comité des Ministres et à prendre des décisions en son nom. […] Les décisions adoptées par les Délégués ont la même force et les mêmes effets que les décisions prises par le Comité des Ministres siégeant au niveau des ministres des Affaires étrangères […]

Conseil de l’Europe – A propos du Comité des Ministres / CM au niveau des Délégués

24/02/2022

Exclu Fdesouche – Dans un document daté du 1er mars 2022, la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) du Conseil de l’Europe a dressé un état des lieux et émis 60 recommandations pour lutter contre le “racisme antimusulman” à l’attention des 47 États membres du Conseil de l’Europe


Qu’est-ce que le Conseil de l’Europe ?

Le Conseil de l’Europe est la principale organisation de défense des droits de l’homme du continent. Il comprend 47 États membres, dont l’ensemble des membres de l’Union européenne. Tous les États membres du Conseil de l’Europe ont signé la Convention européenne des droits de l’homme, un traité visant à protéger les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit. La Cour européenne des droits de l’homme contrôle la mise en œuvre de la Convention dans les États membres.

Son siège se trouve à Strasbourg, dans le Palais de l’Europe. Il n’entretient pas de lien direct avec l’Union européenne et ne doit pas être confondu avec ses institutions […]

Touteleurope.eu / Conseil de l’Europe – Ne pas confondre / ECRI

Qu’est-ce que la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) ?

L’ECRI est une instance du Conseil de l’Europe chargée de combattre le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie, l’antisémitisme et l’intolérance dans la grande Europe […] Chaque État membre du Conseil de l’Europe désigne une personne pour siéger au sein de l’ECRI. […]

ECRI / Statuts d’ECRI / Membres de l’ECRI

(English version)

I. Préambule

[…] Rappelant que le judaïsme, le christianisme et l’islam se sont influencés mutuellement et ont influencé pendant des siècles la civilisation européenne, et rappelant dans ce contexte la contribution positive apportée par l’islam au développement des sociétés européennes dont elle est partie intégrante ; […]

Rappelant la nécessité pour les États membres de favoriser l’intégration des nouveaux membres de leurs sociétés dans le cadre d’un processus fonctionnant à double sens et d’assurer l’inclusion de leurs populations issues de la diversité et établies de longue date afin de contribuer à la prévention de réactions racistes, discriminatoires ou xénophobes dans certains segments de la société en réponse au climat créé par la lutte contre le terrorisme ou l’extrémisme religieux, ou tout en relevant les défis d’une migration croissante ; […]

Constatant avec une grande préoccupation la montée générale des atteintes à caractère genré auxquelles sont confrontées des femmes musulmanes, notamment lorsqu’elles montrent publiquement leur foi ; […]

Observant que l’internet est de plus en plus utilisé pour propager la haine et les préjugés envers les musulmans, et que les réseaux sociaux n’ont pas agi efficacement pour empêcher ce dangereux détournement de leurs plateformes ;

Soulignant que la diversité des confessions est un atout au sein d’une société pluraliste, et que le principe de la société multiconfessionnelle et interculturelle va de pair avec la volonté des religions de coexister au sein des sociétés dont elles font partie ; […]

II. Historique et contexte

[…] 2. Les sociétés européennes se composent d’un riche tissu culturel, sur lequel repose divers éléments ethniques, religieux, historiques et philosophiques, et dont les musulmans font partie intégrante, au sein desquelles ils sont respectés et auxquelles ils contribuent depuis des siècles. Malgré cela, est apparu depuis 2000 le pressant besoin de conceptualiser les nouveaux défis à relever dans la prévention et la lutte contre le racisme et la discrimination envers les musulmans. Ce besoin s’est encore accru après les attentats terroristes commis par Al-Qaïda le 11 septembre 2001, l’augmentation récente de l’arrivée de migrants, y compris de migrants musulmans, en Europe, et la montée des partis et mouvements populistes xénophobes et ultranationalistes. […]

 

A. Retour historique

3. L’histoire des musulmans et de l’islam d’Europe fait partie de celle de l’Europe ; elle est aussi complexe que longue. L’islam, le judaïsme et le christianisme ont les mêmes racines et sont porteurs de valeurs communes. Ces liens se retrouvent dans l’histoire des États membres du Conseil de l’Europe eux-mêmes. Dans certains États, les contacts avec les musulmans et l’islam remontent à des siècles. Dans d’autres, il s’agit d’une expérience relativement nouvelle. Les communautés musulmanes sont minoritaires dans de nombreux États membres, mais majoritaires dans d’autres. L’islam et les communautés musulmanes n’en sont pas moins une composante de l’histoire européenne. […]

29. Des gouvernements nationaux ont soumis des acteurs de la société civile musulmane à des restrictions, notamment des fermetures forcéesen dépit de la législation protégeant la liberté d’association. Comme évoqué précédemment à propos des communautés suspectes, ces mesures ne sont parfois pas étayées par des preuves crédibles. Les fermetures — ou menaces de fermeture — risquent de restreindre indûment la liberté d’association des communautés musulmanes et leur capacité de participation civique. […]

III. Recommandations

A. Politiques et coordination institutionnelle

[…] 7. de veiller à ce que toutes les politiques relatives à l’égalité, y compris celles visant à lutter contre le racisme et la discrimination envers les musulmans, tiennent compte de l’intersectionnalité ;

 

8. de sensibiliser les organismes publics à la nécessité de prêter attention et de s’attaquer à toute forme structurelle de discrimination contre les musulmans et leurs communautés, en particulier dans les domaines de l’éducation, de l’emploi, du logement, de l’accès aux biens et services, de l’accès aux lieux publics et de la liberté de circulation ; […]

B. Prévention

[…]15. suivre les mesures de politique publique en vue de développer des activités qui favorisent des représentations inclusives et complètes des musulmans dans la société et encourager les décideurs politiques à garantir l’égalité, à valoriser la diversité, à soutenir les interactions positives et la citoyenneté active et à participer à l’élaboration de leurs politiques ; […]

 

21. de veiller à ce que les personnes de confession musulmane puissent exercer sans discrimination leur droit à la liberté de religion, notamment en faisant en sorte que les pouvoirs publics prévoient dans leurs pratiques courantes que les exigences religieuses de ce groupe sont raisonnablement satisfaites, le cas échéant, en vue de les protéger contre toute discrimination indirecte;

22. d’accorder une attention particulière à la situation des femmes musulmanes, qui peuvent souffrir de discrimination intersectionnelle en raison de leur genre, de leur religion et de leur origine nationale ou ethnique, et de prendre des mesures spécifiques et efficaces pour assurer leur inclusion ; […]

25. de vérifier si les règlements régissant ou adoptés par les services chargés de l’application des lois ont un impact pénalisant sur les musulmans […]

26. d’établir des règles à l’intention des sociétés de l’internet, y compris les réseaux sociaux […] afin que soient mis en place des systèmes efficaces de détection et de suppression du discours de haine en ligne visant les musulmans, […] , et travailler avec les réseaux sociaux sur le développement d’initiatives, en particulier dans le domaine de l’éducation, qui pourraient contribuer à diffuser des récits équilibrés sur les musulmans et l’islam sur les plateformes appartenant aux réseaux sociaux ;

27. d’assurer au niveau local, régional et national la formation continue des personnels appartenant aux forces de l’ordre, des procureurs, des juges et autres acteurs de la justice à la lutte contre le racisme antimusulman et à sa prévention, y compris la reconnaissance et l’enregistrement des crimes de haine à caractère antimusulman, sous une forme reconnue comme bonne pratique par les organismes européens et autres organisations internationales ;

28. de promouvoir l’enseignement de la diversité des modes de vie musulmans et de l’histoire musulmane, ainsi que de la contribution positive des personnes, des communautés et de la culture musulmanes aux sociétés européennes, et d’intégrer une présentation équilibrée et objective de l’histoire de l’islam en Europe dans les programmes et manuels scolaires et les outils numériques, en s’assurant de l’absence d’interprétation déformée des histoires religieuses et culturelles et de perceptions d’hostilité à l’égard de groupes religieux, ethniques et culturels particuliers ; […]

31. de concevoir des politiques d’éducation et des activités pédagogiques pertinentes et efficaces permettant de mieux faire comprendre la teneur du racisme et la discrimination envers les musulmans et contester les généralisations antimusulmanes (i) en éduquant les élèves et les étudiants sur le racisme et la discrimination envers les musulmans, (ii) en prévenant le racisme antimusulman par l’éducation ; et (iii) en répondant aux incidents antimusulmans ;

32. de veiller à ce que des mesures de sensibilisation au racisme et à la discrimination envers les musulmans soient dispensées dans toutes les disciplines concernées aux élèves et étudiants en fonction de leur âge, dans l’enseignement formel et informel, y compris la formation des adultes et celle des enseignants ; […]

34. d’encourager le débat parmi les professionnels des médias sur leur rôle dans la prévention et la lutte contre le racisme et la discrimination envers les musulmans et la responsabilité particulière qui leur incombe dans ce contexte en ce qui concerne l’image qu’ils projettent de l’islam et des communautés musulmanes, ainsi que le devoir qu’ils ont de rendre compte de tous les événements mondiaux, notamment toutes les formes de terrorisme, d’une manière qui n’alimente pas les préjugés et les stéréotypes antimusulmans et, plus généralement, donne un aperçu de la riche diversité des vies des musulmans, et en particulier de celles des femmes musulmanes  ;

35. de soutenir les activités des organisations non gouvernementales qui jouent un rôle notable dans la lutte contre le racisme et la discrimination envers les musulmans et promeuvent l’appréciation de la diversité, et de ménager un espace ouvert et démocratique dans lequel ces organisations puissent aborder les divers aspects du racisme et de la discrimination envers les musulmans avec les organes de l’État, les collectivités régionales et locales et autres acteurs privés concernés ; […]

38. de faire le nécessaire pour renforcer la participation politique des communautés musulmanes, en particulier au niveau régional et local, mais aussi au niveau national et européen ; […]

C. Protection

[…] 42. de supprimer les obstacles juridiques ou administratifs discriminatoires à la construction de lieux de culte adaptés aux pratiques de l’islam et à ses rites funéraires

 

43. de veiller à ce que les tenues religieuses musulmanes ne servent pas de prétexte à un traitement différencié injustifié, en particulier s’agissant des femmes musulmanes, en trouvant le juste équilibre entre la liberté individuelle de manifestation d’une religion et de convictions et l’intérêt public légitime nécessaire dans une société démocratique, comme le prévoit le paragraphe 2 de l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme ; […]

D. Poursuites / Application des lois

[…] 50. de veiller à ce que la législation prévoie que la motivation raciste, dont la motivation antimusulmane, constitue une circonstance aggravante de tous les actes réprimés par le droit pénal ; […]

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Recommandations du Conseil de l’Europe contre le “racisme antimusulman”: enseigner l’histoire de l’islam d’Europe, engagement politique des communautés musulmanes, satisfaire leurs exigences religieuses. La France condamne le racisme anti-musulman

    1. Slam

      La première et unique recommandation du Conseil de l’Europe en matière d’islamophobie serait de conseiller aux musulmans installés en Europe d’apprendre à respecter les pays qui les accueillent et d’être reconnaissants plutôt que revendicatifs et irrespectueux des lois. Qui en Europe veut vivre sous la charria ?

    2. alauda

      « L’islam, le judaïsme et le christianisme ont les mêmes racines… »

      Le gloubi-glouba global méconnaît la chronologie, n’a pas fait d’études de théologie comparée, invente le concept d’un « racisme » qui recouvrirait d’une discrimination intolérable les adeptes de la lecture ou de la récitation) d’un livre unique dans lequel le moindre lecteur débutant des livres précédents n’y retrouve pas ses petits.

      Un livre tellement tolérant qu’il menace d’une eschatologie terrible ceux qui prennent ses vues de l’esprit avec des pincettes.

      Pour « intégrer une présentation équilibrée et objective de l’histoire de l’islam en Europe », je commencerais personnellement par le début, le commerce international des princes de ce monde. Avec ses côtés positifs, plein de rêves et d’imaginaires, tel que cet éléphant blanc offert à Carolus Magnus en cadeau diplomatique par Hâroun ar-Rachîd. Et puis ses côtés objectivement sombres : l’esclavage. Le sujet étant à la mode, n’en éludons pas « la présentation équilibrée ».

      En ce début du IXe siècle, la plaque tournante du grand commerce des bêtes de somme était localisé à Verdun. Passons sur l’opération destinée à rendre vendable la marchandise, pour faire un grand saut eschatologique dans l’histoire, jusqu’à l’enfer de Verdun sous le feu de 53 millions d’obus.

      L’enfer étant la chose au monde la mieux partagée ici -bas, il n’est nullement indispensable d’aller farfouiller dans le manuel eschatologique de l’orient ancien qui promeut, dans un verset revenant toutes les dix pages, la petite ritournelle de l’enfer dans l’autre monde aux mécréants. Même sur papier bible, dans une édition Pléiade, il faut se forcer pour finir les sections.

      Les gens croient ce qu’ils veulent. Mais le prosélytisme indigeste à longueur de journée sur l’intersectionnalité à la sauce woke mâtinée d’isesco, ça va bien.

    3. robert davis

      Le conseil de l’europe gauchiste craint les mus armés de couteaux de cuisine au point de leur passer toutes leurs agressions mais elle est disposée à faire la guerre à la russie 2ème armée du monde, puissance nucléaire et un pays de 140 millions d’habitants. Ces fonctionnaires technocrates ne valaet vraint rien en politique, ils sont bons pour la poubelle.

    4. robert davis

      Nous sommes vraiment dans les années 30: le socialiste Blum craignait si peu hitler qu’il envoyait les français au bain pendant que hitler fabriquait des masses de tanks, avions de chasse, canons etc. Et on s’étonnait ensuite de perdre la guerre…

    5. limone

      alauda ..

      l’islam a rien a voir avec le judaisme et le christianisme
      l’islam n’est pas sorti d’ismael comme beaucoup
      le pense le (prophète) momo est arriver en 676 de notre ère
      les mus croient n’importe quoi même que le roi salomon
      se déplacer en tapis volant

    6. Jean-Francois Morf

      Google: 669 million non-muslims massacred…
      Google: Allah=Satan
      Et vous croyez encore que l’islam est une race!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    290 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap