toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Zemmour veut réhabiliter Pétain » ? C’est une pure invention de la journaliste de gauche Léa Salomé en 2014, reprise en coeur par tous les journalistes… mais Zemmour n’a jamais dit ni écrit cela (Vidéo)


« Zemmour veut réhabiliter Pétain » ? C’est une pure invention de la journaliste de gauche Léa Salomé en 2014, reprise en coeur par tous les journalistes… mais Zemmour n’a jamais dit ni écrit cela (Vidéo)

Voici comment une journaliste de gauche, chrétienne libanaise, a réussi à hitlériser Zemmour.

Une grande partie de l’opinion publique a été convaincue qu’Eric Zemmour peut, comme le prétend Manuel Valls, « défendre des thèses racistes ou négationnistes ».

Comment un tel délire est-il arrivé ? Grâce à Léa Salamé. Il faut rendre cette justice à cette gracieuse Léa.

Pour acheter ce livre cliquez sur l’image

Éric Zemmour avait écrit un livre, « Le suicide français » (1). C’était en 2014. Ce livre comportait 79 articles couvrant une période allant de 1970 à 2007. À l’année 1973, un des articles comportait dix pages, dix pages seulement.

Titre de cet article de dix pages : « Paxton, notre bon maître ».

Objet de cet article : un historien américain ayant noirci l’histoire de France parce que les USA faisaient la guerre au Vietnam (2), Zemmour y dénonce une intelligentsia française qui adule cet auteur américain qui a noirci l’histoire de France.

Il procède comme il sait faire : en déconstruisant les déconstructeurs, en sapant les experts en « Dérision, Déconstruction, Destruction » qui en quarante ans ont sapé « les fondements de toutes les structures traditionnelles (faisant que) l’univers mental de nos contemporains devint un champ de ruines. »

Mais ces dix pages contiennent-elles la moindre réhabilitation de Pétain ? Non. Pétain n’en est même pas le sujet central. À preuve, les en tout et pour tout quatre passages où Zemmour nomme Pétain, directement ou indirectement, dans cet article :

  « [Des historiens] expliquaient le bilan ambivalent de Vichy par la stratégie adoptée par les Pétain et Laval face aux demandes allemandes : sacrifier les Juifs étrangers pour sauver les Juifs français. »

« [Alain Michel] ose aller au-delà de l’émotion et de la condamnation légitimes, pour creuser les contradictions d’un pouvoir pétainiste et distinguer entre morale et efficacité politique, qui ne vont pas forcément de pair. »

« Paxton avait relevé le refus de Pétain que les Juifs portent l’étoile jaune en zone libre; »

« [Avec ceux que de Gaulle disait être] la résistance politicienne qui était antinazie, antifasciste, mais en aucune sorte nationale … [Paxton et Karsfeld] reprennent là aussi le combat des politiciens antinazis et antifascistes qui, disait de Gaulle à Claude Mauriac, contestent seulement Pétain pour ce qu’il a essayé de rétablir l’État. »

C’est tout. Y a-t-il là rien d’hitlérien ou de révisionniste ? Non. De réhabilitation ? Non. Il s’en tient à l’opinion de De Gaulle, lequel n’était pas exactement pétainiste ! Mais alors, comment ce pauvre Zemmour se trouve-t-il diabolisé, accusé d’avoir voulu « réhabilité Pétain » et « défendre des thèses racistes ou négationnistes » ?

Grâce à la gracieuse Léa Salamé.

Nous sommes le 4 octobre 2014 à la télévision. L’émission On n’est pas couché a invité Zemmour pour présenter son livre. C’est alors que la Léa réussit l’exploit. Elle entreprend l’invité non sur le livre ni sur sa thèse : comment par haine de soi une certaine intelligentsia conduit la France au suicide – mais sur ces dix pages, dix pages seulement.

Et pour réussir à lui faire dire : « il a sauvé des Juifs ». Ce que les média reprendront en boucle.

Comment la gracieuse Léa Salamé y parvient-elle ? Écoutez attentivement la séquence (3).

Zemmour tâche d’expliquer le sens de ce qu’il a écrit. Mais Léa ne veut pas l’entendre. Elle l’interrompt. Grossièrement. Une fois. Deux fois. Trois et plus. À chaque fois en intimant : Dites que Pétain a sauver les Juifs ! … Dites que Pétain a sauver les Juifs !

Et c’est le patatras. Continuant sa phrase grossièrement interrompue, phrase dont le sujet était « Vichy qui fait un pacte avec le diable », le pauvre Zemmour lâche : « il a sauvé des juifs… » – où ‘il’ désignait le régime de Vichy.

Alors là, formidable ! La gracieuse et grande historienne Léa Salamé peut triompher : « C’est pas Pétain qui a sauvé les Juifs, c’est la zone libre ! »

– Ah, bon, la zone libre ? Mais c’est quoi la zone libre sinon le régime de Vichy ? Et qu’était le régime de Vichy sinon Pétain ? Donc Léa confirmait que beaucoup de Juifs avaient pu se sauver grâce au régime de Pétain. – Mais elle le confirmait avec brio !

C’est ainsi qu’une chrétienne libanaise put charitablement hitlériser Zemmour. – Magie de la  télévision. Exemplaire spectacle où tout est à comprendre à l’envers. Mais repris en fanfare par beaucoup d’autres médias. C’était du France 2 pur jus.

Patrick Vallois

  • (1) Eric Zemmour, Le Suicide français : Les quarante années qui ont défait la France, Albin Michel, 1er octobre 2014.
  • (2) Paxton avoue avoir noirci l’histoire de France dans son Avant-propos à la réédition de La France de Vichy (Le Seuil, 1997, p. 31). Entre autres : « Quand je relis aujourd’hui certains jugements prononcés par moi à l’époque,  je concède qu’ils sont bien trop totalisants, et parfois féroces. Ils étaient influencés, je le reconnais, par ma répulsion devant la guerre menée au Vietnam par mon propre pays. »

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    319 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap