toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Zemmour ne cherche pas à « réhabiliter Pétain ». Zemmour n’a pas dit non plus « Pétain a sauvé les Juifs de France ». Zemmour a dynamité la doxa « Paxton »


Zemmour ne cherche pas à « réhabiliter Pétain ». Zemmour n’a pas dit non plus « Pétain a sauvé les Juifs de France ». Zemmour a dynamité la doxa « Paxton »

La bien-pensance et les islamo-gauchistes semblent convaincus que la meilleure façon de virer de la scène politique Éric Zemmour –leur adversaire le plus haï, car c’est le plus redoutable, dans le terrain des idées et dans l’art de la disputatio, et celui qui a bouleversé la campagne électorale que le président Macron prenait comme une simple formalité–,  est de répéter à l’envi, lors de chaque débat à la télévision, cette même incantation : que Zemmour est le « réhabilitateur de Pétain ».

Quelle stupidité ! Zemmour ne cherche pas à « réhabiliter Pétain ». Zemmour n’a pas dit non plus «Pétain a sauvé les Juifs de France ». Mais les calomniateurs  ne s’intéressent ni à ce qu’il a écrit, ni à la vérité historique. Ils veulent faire de l’esclandre. « C’est de bonne guerre », disent les autres, les plus cyniques,  ceux qui connaissent bien le dossier mais jouent les illettrés.

Si les progressistes peuvent accuser Zemmour de quelque chose c’est d’avoir dynamité la doxa Paxton.

Zemmour a tué le faux syllogisme de l’historien américain, auteur de Vichy et les Juifs, que Zemmour désigne comme « l’équation paxtonienne » et qu’il résume ainsi : « Vichy c’est le mal absolu ; Vichy c’est la France ; donc la France est le mal absolu ».

Depuis l’apparition de l’ouvrage de Zemmour Le Suicide français le débat académique sur Vichy a rebondi en montrant  que les complexités de l’Histoire,  surtout les complexités et les paradoxes de l’Histoire de France ne peuvent pas être ignorées. Depuis que Zemmour est candidat à la présidence  la controverse a cessé et  la gauche nihiliste n’a eu de cesse de brandir  l’artifice de la «réhabilitation de Pétain » pour tenter de détruire Zemmour.

Au fond, ils reprochent au candidat de Reconquête d’avoir apporté une autre contribution : fixer le périmètre intellectuel où le débat réel se déroule. Car il y évoque les acteurs, les auteurs et les termes de cette controverse: un certain nombre d’historiens, d’essayistes et de chercheurs de renom qui grâce à leurs travaux ont planté les lignes et les véritables défis de la question: Robert Paxton, Robert Aron, Raul Hilberg, Alain Michel, Michel Marrus, Jean Marc Berlière, Simon Epstein, Antoine Prost et Léon Poliakov.

Et que peuvent en conclure la plupart de ces chercheurs? Que Zemmour a raison.

Ça vaut la peine d’évoquer les propos récents du plus important d’entre eux, l’historien israélien Alain Michel, auteur d’un ouvrage capital, Vichy et la Shoah, publié en 2011 et occulté par la gauche. Interviewé le 25 novembre 2021 par Stéphane Amar, pour la revue Causeur (1), le rabbin Alain Michel explique :

« Lorsque l’UEJF et la Licra ont décidé d’attaquer Zemmour en justice sur la question de Vichy, je l’ai vécu comme une attaque directe contre la liberté de penser et de faire l’histoire. Zemmour comme moi-même nous ne nions pas la Shoah, nous ne minorons même pas le nombre de victimes. Nous essayons de reconstituer le plus précisément possible la manière dont les faits se sont déroulés, dans toute leur complexité. Je ne vois pas pourquoi en étant juif, israélien et rabbin, je ne pourrais pas écrire ce que je considère être la vérité historique », affirme Alain Michel.

Éric Zemmour estime, comme Alain Michel, Simon Epstein et d’autres, qu’il faut regarder les choses de Vichy dans leur complexité, en rejetant la vision partielle, tronquée et diabolisante de Robert Paxton. Alain Michel réitère : « Le gouvernement de Vichy a fait le choix de protéger les citoyens français en livrant des Juifs étrangers». Cet agissement du régime de Vichy est qualifié par Zemmour d’« échange immoral » (page 91 de Le suicide français).

Alain Michel continue : « Les gens de Vichy voulaient protéger tous les Français, dont les Juifs. Et cela est fondamental pour comprendre le régime de Vichy». Il ajoute : « La presse [française] s’étant focalisée sur le chapitre consacré à Vichy dans Le Suicide français, je me retrouve lié au sort d’Éric Zemmour et je savais que le sujet reviendrait dès lors qu’il entrait dans la course à la présidentielle. »

Les adversaires d’Eric  Zemmour l’accusent d’avoir dit que « Pétain a sauvé les Juifs de France ». La question a été posée à Alain Michel et il a probablement cru que telle formulation faisait partie du langage habituel du polémiste, et il a répondu : « Quand il dit : Pétain a sauvé les Juifs de France, c’est inexact. Ce n’est pas Pétain, c’est Laval, aidé par Bousquet».

Mais Zemmour ne dit pas «Pétain a sauvé les Juifs de France », il parle toujours, comme Alain Michel, du « régime de Vichy » ou du «gouvernement de Vichy», pas de la personne Pétain. Dans la note « Robert Paxton, notre bon maitre », du Suicide français, pages 87/94, cette formule « Pétain a sauvé, etc. » n’existe pas. Alain Michel explique que « les Juifs ont été protégés jusqu’à l’automne 1943,  date où les nazis annoncent qu’ils ne feront pas de différence entre Juifs français et étrangers. »

Zemmour ne dit pas autre chose. Il ne cherche pas à « réhabiliter de régime de Vichy ». Sa cible est tout autre : «Quand on lit Paxton, on s’aperçoit qu’il critique deux traits essentiels de Vichy et, au-delà, de la République et de la France ».  Robert Paxton assimile Vichy à la France et la France à Vichy.

Zemmour cherche donc à réhabiliter la France, à démolir l’élément pernicieux antifrançais semé par Paxton. Il cherche à organiser la riposte contre le « vaste projet subversif » de la déconstruction obstinée de la France, qui la prive « de sa mémoire nationale » et qui « brise son unité par l’immigration ».

Le journaliste et candidat présidentiel Zemmour explique que ni lui ni Alain Michel veulent réhabiliter Vichy. Au contraire, ils dénoncent « le statut des Juifs qui, dès octobre 1940, fait des israélites des citoyens de seconde zone ».

Zemmour ajoute et démontre qu’Alain Michel « n’approuve pas les présupposés antisémites de Vichy », mais qu’il ose « déconstruire (…) le mythe paxtonien ». Et il conclut : « On comprend le silence atterré des médias français ».

« Personne ne comprend très bien pourquoi Zemmour évoque Vichy et la Seconde Guerre mondiale », écrit le journaliste Yves Mamou, le 26 novembre 2021, dans un article où il affirme qu’Éric Zemmour n’est pas un antisémite. Mais lui, en oubliant dans son texte tout de l’affaire Paxton, semble ne pas comprendre pourquoi Zemmour s’est mêlé de ce sujet épineux, véritable tabou d’Etat.

Pourtant il y a une explication : Zemmour défait la légende paxtonienne car elle fait partie des obstacles à la politique assimilationniste à la française, le seul rempart, à  son avis, contre le modèle communautariste et contre la déculturation de la France, contre la dépossession de son histoire, en faveur de la haine de soi, et de la désintégration du peuple français.

« Le vrai combat de Paxton est contre l’assimilation à la française » constate Zemmour en 2014. Une assimilation qui réussissait, d’ailleurs, et qui était, surtout, un mur contre la dérive communautariste. Ce modèle il fallait donc l’abolir. Considérant que le général de Gaulle n’était pas vraiment un démocrate –il était, selon certains penseurs, « plus national que républicain et démocrate »–, et partisan de l’«assimilation terrifiante », le progressisme a enfanté un succédané : l’intégration. Car l’assimilation conduisait à la «christianisation» massive de la France.

Le point central était, pour eux, les effets de l’assimilation sur les Français de confession juive et, à présent, sur les musulmans. Ces propagandistes prétendent que Zemmour exige, aux uns et aux autres, l’assimilation «intégralement et exclusivement à la France catholique ». Rien de tel. Zemmour n’a jamais mené bataille contre les «Français juifs » ni les «Juifs de France ». Au contraire, il combat la brutale remontée de l’antisémitisme, d’origine islamiste, et ses sanglants effets en France et en Europe.

Zemmour ne sort pas de la doctrine française ni des principes du constituant Clermont Tonnerre de soumettre la loi juive au Code Civil (et pas à la France catholique) et il dit que cette doctrine devrait être appliquée également vis-à-vis des musulmans: « Il faut refuser tout aux Juifs comme nation et accorder tout aux Juifs comme individus ; il faut qu’ils ne fassent dans l’Etat ni un corps politique ni un ordre ; il faut qu’ils soient individuellement citoyens. »

En prétendant polémiquer contre l’idée de l’assimilation, certains esprits concluent : «Zemmour ne leur demande pas [aux musulmans vivant en France ] de s’adapter à la France des droits de l’homme, à la France de la République et de la modernité, en laïcisant et en sécularisant leur appartenance religieuse. Il leur tend généreusement une main hospitalière, sous la condition qu’ils ‘s’assimilent’ intégralement et exclusivement à la France catholique ».

Et de finir avec ceci: « En application de cette définition, les Juifs de France non croyants ne seraient plus des Juifs et les musulmans de France devraient se christianiser ». Par un tour de passe-passe, ils transforment l’assimilation en conversion religieuse, en un processus  de « christianisation» massive.

Or, cela n’est aucunement la vision d’Eric Zemmour, ni n’a jamais été le modèle français basé sur la laïcité. Mais faire croire que cela est un fait avéré –comme le font ceux qui accusent Zemmour de «réhabiliter Pétain », fait partie de la stratégie des petits et grands coups bas que l’islamo-gauchisme pratique pour tenter de démolir ses adversaires sans discuter le fond des choses.

Tout cela est clair pour ceux qui lisent de façon sensée des livres. Puis-je croire que le rabbin Korsia et Francis Kalifat, président du CRIF, si sectaires à l’égard de Zemmour, ne connaissaient pas les travaux et les déclarations d’Alain Michel?  Non. Ils savent. Par contre, les candidats les plus effarouchés –Hidalgo, Jadot, Pécresse, Roussel— ignorent cette histoire et parlent sans savoir de quoi ils parlent.

Ceux qui croient avoir  l’arme de destruction massive contre Zemmour  en déformant  ce sujet sur Pétain et les thèses de Paxton évitent la discussion de fond. Certains ont la mesquinerie de dire  que cette discussion est « inutile » car « nous sommes au clair sur notre désaccord».

En réalité, un tel désaccord n’est pas exclusivement avec Zemmour, mais aussi avec les faits de l’Histoire, et avec les vrais chercheurs et les vrais érudits  de cette terrible époque de la France.

© Eduardo Mackenzie (@eduardomackenz1) pour Dreuz.info.

Lire aussi :

Historien de la Shoah et rabbin, Alain Michel confirme la thèse de Zemmour “Vichy désirait protéger tous les Français, dont les juifs”

« Pétain et les juifs » : le rabbin Alain Michel, historien auteur de « Vichy et la Shoah », confirme l’analyse de Zemmour

Pétain et les juifs: le rabbin historien Alain Michel soutient Zemmour et attaque l’UEJF « l’UEJF a une attitude liberticide qui consiste à interdire tout débat historique »

Controverse sur Vichy: l’opinion de l’historien et rabbin Alain Michel (interview)

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Zemmour ne cherche pas à « réhabiliter Pétain ». Zemmour n’a pas dit non plus « Pétain a sauvé les Juifs de France ». Zemmour a dynamité la doxa « Paxton »

    1. limone

      cette histoire a commencer quand zemmour
      été chroniqueur sur cnews avant qu’il soit
      candidat a la présidentielle je ne pense pas
      qu’il soit devenu candidat sur un coup de
      tête du jours au lendemain il est très probable
      que certains ont essayé d’ouvrir une brèche
      avec ça pour si engouffrer !

    2. robert davis

      C’est le système de la pr de gauche qui consiste mentir éffrontémment et par la répétition obtenir que le mensonge devienne vérité sans être contre dits: nous subissons cette pr depuis 40 ans et surtout depuis l’arrivée de macro, et ça à marché jusqu’à ce qu’on se réveille et qu’on leur rende la pareille :BRAVO EZ.

    3. limone

      bon sinon c’est le mensonge qui devient vérité
      ou la vérité qui devient le mensonge
      pas trop compris les salades là !

    4. Jacquou

      Je ne comprends pas pourquoi, afin de se dédouaner, EZ ne met pas en avant tous ces historiens professionnels, Robert Aron, Raul Hilberg, Alain Michel, Michel Marrus, Jean Marc Berlière, Simon Epstein, Antoine Prost et Léon Poliakov.
      Ses contradicteurs malhonnêtes et souvent insultants seraient contraints de changer de cible et reconnaître qu’il existe simplement une controverse sur ce sujet comme sur bien d’autres.

    5. Jacquou

      Qu’ EZ se dédouane en mettant en avant ces historiens professionnels, Robert Aron, Raul Hilberg, Alain Michel, Michel Marrus, Jean Marc Berlière, Simon Epstein, Antoine Prost et Léon Poliakov, sur lesquels il a construit son discourt.

      Ses contradicteurs malhonnêtes et souvent insultants seraient contraints de changer de cible et reconnaître qu’il existe simplement une controverse sur ce sujet comme sur bien d’autres.

      Mais il également beaucoup plus flatteur, auprès des médias, de s’en prendre à EZ,. Là c’est table ouverte et reconnaissance immédiate

    6. robert davis

      Tout ce qui peut contredire les mensonges et la pr de gauche est utile et n’a rien de vicieux à moins de considérer que l’intelligence est vicieuse. D’ailleurs tout est vicieux pour les imbéciles sauf de ne rien faire et pleurnicher sur son sort!

    7. LeClairvoyant

      Si on aurait passé à la guillotine tous les collaborateurs avec les allemands nazis dans le monde, plusieurs dizaines de millions au lieu de finir en héros seraient passés a la guillotine ou au peloton d’exécution!. Les choses ont à telle point changé que parfois les bons d’hier sont les mauvais d’aujourd’hui ou de demain.

    8. Eitan

      Savez-vous qu’en 1946 la fondation Rockefeller a alloué 139’000 $ pour l’écriture officielle de la seconde guerre mondiale pour éviter que se répète la parution de livres démystifiant l’Histoire, ce qui avait embarrassé l’intelligentzia après la première guerre mondiale .
      Source: « Le pouvoir secret américain, Skull & Bones » ed. Hdes, p. 27

    9. matinettte

      J’étais pro-Zemmour jusqu’à que ce dernier dévoile au grand jour ses capites (ou non-capacités) de president avec l’invasion de l’Ukraine.
      Énormément de juifs et non-juifs qui voulaient voter Zemmour ne le feront pas car avec Zemmour la France changera son patron , c.a.d la Russie au lieu des USA.
      Avec toute l’antipathie que je ressens pour Biden, personne au monde ne peut traiter ce dernier de dictateur alors que poutine OUI !
      Zemmour n’est pas pres pour la présidence et il l’a démontré en grand!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    334 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap