toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Texas: un terroriste islamiste a pris en otage 4 personnes dans la synagogue de Beth Israël à Colleyville. Le SWAT a libéré les otages et abattu le terroriste. Pas un mot dans les médias français… (Vidéo)


Texas: un terroriste islamiste a pris en otage 4 personnes dans la synagogue de Beth Israël à Colleyville. Le SWAT a libéré les otages et abattu le terroriste. Pas un mot dans les médias français… (Vidéo)

Texas: un terroriste islamiste a pris en otage 4 personnes dans la synagogue de Beth Israël. Le SWAT a libéré les otages. Pas un mot dans les médias français…

Le suspect aurait demandé à ce que Aafia Siddiqui, emprisonnée pour complot visant à tuer des soldats américains, soit libérée ; il y aurait 4 otages, dont le rabbin

Le preneur d’otages, qui réclamait la libération d’Aafia Siddiqui, est mort pendant l’assaut donné par la police.

Quatre otages retenus dans une synagogue du Texas aux Etats-Unis ont été libérés sains et saufs dans la nuit de samedi à dimanche et leur ravisseur, qui réclamait la libération d’une Pakistanaise condamnée pour terrorisme, est mort pendant l’assaut donné par la police.

La prise d’otages dans la synagogue de Colleyville qui a duré dix heures a profondément affecté la communauté juive aux Etats-Unis et suscité également l’inquiétude du gouvernement israélien.

« L’équipe de libération d’otages a pris d’assaut la synagogue » samedi soir et « le suspect est mort », a déclaré le chef de la police locale Michael Miller au cours d’une conférence de presse.

Tous les otages – quatre adultes – ont été libérés sains et saufs, avait auparavant annoncé le gouverneur du Texas Greg Abbott.


Un agent spécial du FBI, la police fédérale américaine, à Dallas, Matt DeSarno, a déclaré que les quatre otages – parmi lesquels un rabbin local respecté, Charlie Cytron-Walker – n’avaient pas besoin de soins médicaux et seraient bientôt réunis avec leurs familles.

« Il ne leur a pas fait de mal », a-t-il dit.

Selon des journalistes présents sur place, une forte explosion et des coups de feu ont retenti dans la synagogue juste avant l’annonce de M. Abbott.

Quelques heures plus tôt, alors que d’âpres négociations avaient lieu entre la police et le ravisseur, un premier otage avait été libéré indemne.

Une voiture de police à proximité de la Congregation Beth Israel, à Colleyville (Texas) où une prise d’otages est en cours, le 15 janvier 2022. (Crédit : Amanda McCoy/Star-Telegram via AP)

La chaîne ABC News, citant une source sur place, a rapporté avant la libération du premier otage que le suspect était armé et affirmait avoir placé des bombes à des emplacements inconnus.

La prise d’otages est survenue dans la synagogue de la congrégation Beth Israël à Colleyville, ville d’environ 23 000 habitants située à une quarantaine de km de Dallas.

La voix d’un homme par moments agité pouvait être entendue sur la retransmission de l’office religieux en direct sur Facebook, consultée par l’AFP avant son interruption.

« Il y a quelque chose qui ne va pas avec l’Amérique », avait notamment lancé cet homme.

Le suspect, selon ABC News, réclamait la libération d’Aafia Siddiqui, une scientifique pakistanaise condamnée en 2010 par un tribunal fédéral de New York à 86 ans de prison pour avoir tenté de tirer sur des militaires américains alors qu’elle était détenue en Afghanistan.

Aafia Siddiqui est actuellement détenue dans un hôpital-prison à Fort Worth, près de Dallas. Des mouvements jihadistes avaient par le passé réclamé sa libération.

Aafia Siddiqui « n’est absolument pas impliquée » dans la prise d’otages, a cependant assuré dans une déclaration à la chaîne CNN son avocate. Elle a confirmé que l’homme n’était pas le frère de Mme Siddiqui, tout en assurant que sa cliente condamnait ces actions.

Des membres de l’équipe SWAT se déploient près de la synagogue Congregation Beth Israel lors d’une prise d’otages à Colleyville, Texas, le 15 janvier 2022. (Crédit : Andy Jacobsohn/AFP)

Des experts ont pour leur part souligné que le mot employé par l’homme en arabe était figuratif et signifiait « sœur » dans la foi islamique.

« Choquant et horrifiant »

La police de Colleyville avait évacué les habitants des alentours, et a demandé à la population d’éviter la zone.

Le FBI a ouvert une enquête sur le ravisseur, qui a été identifié, a indiqué l’agent Matt DeSarno, sans toutefois révéler le nom du suspect décédé.

Ellen Smith, une fidèle de la synagogue, a décrit auprès de CNN une situation « choquante et horrifiante ». Elle a cependant dit ne pas être surprise que cette agression ait visé la communauté juive.

« Les cas d’antisémitisme ont augmenté ces derniers temps », a-t-elle confié. « On se sent presque sans espoir. »

L’ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Herzog, s’est pour sa part dit « reconnaissant » que tous les otages aient été libérés sains et saufs. Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait lui aussi indiqué surveiller de près la situation.

Le ministre des Affaires de la diaspora, Nachman Shai, a affirmé que l’attaque montre la nécessité d’une « protection adéquate » pour les communautés juives du monde entier. « La libération des otages au Texas est un soulagement béni et Israël est reconnaissant aux services de sécurité et au gouverneur pour le succès de l’opération. Cet incident démontre une fois de plus les dangers auxquels les communautés juives de la diaspora peuvent être confrontées et la nécessité de leur fournir une protection adéquate », a tweeté Shai.

Le général de brigade (de réserve) Michael Herzog, Senior Fellow, The Jewish People Policy Planning Institute lors de la réunion de la Conférence des présidents à Jérusalem, le 15 février 2016 (Crédit : Tamir Hayoun).

« Nul ne devrait avoir peur de se rassembler dans son lieu de prières », a affirmé le Conseil des relations avec la communauté juive, un organisme basé à San Francisco.

« Celui qui me hait aujourd’hui vous haïra demain. Donc cela peut commencer avec les Juifs, mais cela ne s’arrêtera pas aux Juifs », a mis en garde Joseph Potasnik, vice-président du Conseil des rabbins de New York.

Quant au Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), il a condamné la prise d’otages et a déclaré être en contact avec la communauté juive de Colleyville pour « apporter toute l’aide possible ».

Le groupe a récemment suscité la controverse parce que la dirigeante de son bureau de San Francisco avait dit aux personnes réunies lors d’une conférence pro-palestinienne, le mois dernier, de ne pas négliger les « synagogues sionistes » dans la lutte contre la haine anti-musulmans. « Quand on parle d’islamophobie, on pense très souvent aux fascistes violents », avait expliqué Zahra Billoo. « Mais je veux aussi attirer l’attention sur les Sionistes, qui ne font pas de vague. Les mêmes qui disent : ‘Partageons cette miche de pain’. » « Ce ne sont pas vos amis », avait-elle conclu.

Ces propos avaient largement été considérés comme antisémites et condamnés dans la foulée par un certain nombre d’institutions juives. La vaste majorité des Juifs américains disent entretenir un lien avec Israël et que ce lien est important dans leur identité juive. Le CAIR avait alors défendu Billoo après les critiques des groupes juifs, notamment de l’Anti-Defamation League (ADL).

L’organisation a aussi réclamé de manière répétée la libération d’Aafia Siddiqui car elle estime qu’elle a été incarcérée de manière injuste.

Source Epochtimes et ToI

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Texas: un terroriste islamiste a pris en otage 4 personnes dans la synagogue de Beth Israël à Colleyville. Le SWAT a libéré les otages et abattu le terroriste. Pas un mot dans les médias français… (Vidéo)

    1. Vérité

      Partout les mêmes déchets toujours les mêmes islamogauchistes/ dhimis pour leur trouver des excuses ou faire les aveugles !!!!
      Écœurant 🤮

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    236 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap