toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Loin de Gaza, les chefs du Hamas palestinien préfèrent mener la belle vie dans les palaces au Qatar


Loin de Gaza, les chefs du Hamas palestinien préfèrent mener la belle vie dans les palaces au Qatar

Au moins huit hauts responsables du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont quitté la bande de Gaza ces derniers mois pour « s’exiler » dans des hôtels quatre étoiles du Qatar, de Turquie ou du Liban. Bien loin d’une enclave miséreuse qui n’en finit pas de panser ses plaies après les ravages provoqués en mai dernier par les derniers affrontements avec Israël.

L’exemple vient d’en haut. À Gaza, le Hamas continue d’appeler la population palestinienne à tenir bon dans l’adversité et à se préparer à un inévitable prochain round de la « guerre sainte contre l’ennemi sioniste ». Ismaïl Haniyeh, ancien Premier ministre du Hamas, est pourtant parti en septembre du camp de réfugiés d’Al-Shati, dont il est originaire, pour les cieux plus cléments de Doha, la capitale de Qatar. Par la même occasion, il a exfiltré son épouse et ses enfants de Gaza soumis au blocus israélien.

Parmi les autres membres de la nomenklatura islamiste, Khalil al-Hayya, membre du bureau politique et second de Yahya Sinwar, homme fort et l’un des fondateurs de la branche militaire de l’organisation, a lui aussi décidé de partir avec armes et bagages en compagnie de sa famille entre des palaces de Turquie et de Syrie. Sa mission ? « Assurer la liaison avec les pays arabes et musulmans ». Salah al-Bardawil, également membre du bureau politique, s’est octroyé au moins une année sabbatique dans le Golfe. De même, deux figures très connues sur le front médiatique en tant que porte-parole de l’organisation islamique, Sami Abou Zuhi et Taher Al-Nounou, ainsi que Fathi Hamad, ancien ministre de l’Intérieur considéré comme un des leaders de la faction la plus extrémiste de l’organisation, ont choisi de faire un « break » en prenant le large sans fixer la date d’un éventuel retour.

DÉTRESSE DES PALESTINIENS

Les départs concernent aussi la direction du Jihad islamique, un mouvement encore plus radical, concurrent du Hamas et très proche de l’Iran. Deux des cadres de cette organisation ont fait leurs valises pour aller mener la « dolce vita » à Istanbul, Beyrouth ou Bagdad. Sans comparaison avec les conditions de vie de plus en plus dures des deux millions d’habitants de la bande de Gaza, les grands oubliés de l’histoire. La dernière épreuve de force entre le Hamas, le Jihad islamique et Israël en mai n’a fait qu’empirer les choses. Les chiffres illustrent la détresse extrême de la population.

Selon un rapport de l’ONU, pas moins de 56 000 maisons ont été endommagées et 2 100 totalement détruites durant les onze jours de combats contre Israël. La direction du Hamas avait déclenché les affrontements en tirant des roquettes vers Jérusalem afin de dénoncer les projets d’expulsion de Palestiniens du quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est. En choisissant cette cible, le Hamas a provoqué des représailles israéliennes, sans doute sans en mesurer à l’avance l’ampleur. Les habitations personnelles de la plupart des dirigeants du Hamas ont été rasées.

Les combats achevés, l’heure est désormais à ce qui est censé être la reconstruction. Une mission qui relève de la gageure. Selon les experts internationaux, il faudrait mobiliser au moins un demi-milliard de dollars pour réparer les dégâts. Or l’aide internationale, notamment de l’Égypte et du Qatar, n’est débloquée qu’au compte-goutte. Comme le reconnaît Naji Sarhan, un responsable du ministère du Logement du Hamas, « les donateurs commencent à être sérieusement fatigués. À chaque fois, c’est la même histoire : lors des combats des maisons sont détruites puis reconstruites, avant d’être nouveau détruites lors de la guerre suivante ». Un cercle vicieux et surtout une réalité sans espoir que certains caciques du Hamas préfèrent décidément laisser derrière eux.

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Loin de Gaza, les chefs du Hamas palestinien préfèrent mener la belle vie dans les palaces au Qatar

    1. Hervé

      Si les gazaouis et les arabes qui occupent la Judée étaient MOINS CONS, ils se rendraient compte que le pognon que macron et d’autres FDP d’européens leur envoie va en grande partie dans les poches du sénile abbas et dans celles des dirigeants du hamas. Mais avec le bourrage de crane que leur inculque l’islam, ils ne pourront jamais sortir de leur connerie, à moins qu’ils se convertissent à une autre religion. Une autre grosse connerie, c’est lorsque l’on nomme Jérusalem lieu saint DES TROIS RELIGIONS, Juive, Chrétienne et musulmane.
      ARCHI FAUX en ce qui concerne la religion musulmane dont la moindre trace de Jérusalem ne figure dans leur maudit coran, un peu vrai concernant la religion Chrétienne et SIX CENT SOIXANTE TROIS FOIS VRAI pour la religion Juive. Qui peut démontrer le contraire?

    2. robert davis

      Magnifique, qu’ils fichent tous le camp de Gaza même si le peuple « gazaoui » ne peut se payer des palaces au sinai où il n’y en a pas mais ils y seraient quand même plus en sécurité qu’à Gaza où ils ne peuvent rien construire qui ne soit immédiatement détruit. En tous cas ces stupides gazaouis devraient cesser de fabriquer des enfants dont l’avenir sera bien pire encore que le leur.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    211 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap