toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La macronie touche le fond : « Manger des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures dans le train, c’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.» Djebbari, ministre des transports


La macronie touche le fond : « Manger des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures dans le train, c’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.» Djebbari, ministre des transports

« Manger des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures dans le train, c’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.» Djebbari, ministre des transports

Ordre du Premier ministre Castex : ne plus manger ni boire sur « les trajets longue distance » !

Voilà deux ans qu’on le dit : ils sont fous. Malgré tout, l’honnêteté m’oblige à dire qu’avec les nouvelles mesures annoncées lundi soir par le Premier ministre, on confine cette fois au génie.

Venu nous annoncer la transmutation du passe sanitaire en passe vaccinal, M. Castex s’est surpassé. Il faut, dit-il, « faire peser la contrainte sur les non-vaccinés ». Sauf qu’on ne sait plus de qui il s’agit puisque, bien que piqué et repiqué, on va sous peu être privé du précieux sésame. Le 24 décembre, 21.933.063 citoyens bien dociles avaient reçu leur troisième dose, espérant pouvoir passer des fêtes peinardes. Les naïfs !

Il faut dire que la machine à psychoter fonctionne à plein régime et les stars du petit écran s’en donnent à cœur joie. Le ministre Véran n’a même plus assez de salive pour soutenir son débit frénétique. Il faut faire quelque chose : ce garçon va bientôt exploser en vol ! Les chiffres lui sortent par les yeux : plus de 100.000 tests positifs le 25 décembre. Vu les queues interminables devant les labos et les pharmacies, pas vraiment étonnant. Et combien de malades, docteur ?

Donc, le gouvernement réuni lundi en Conseil de défense sanitaire (ce qui évite d’avoir à rendre des comptes, puisque « Conseil de défense » signifie « secret défense ») a décidé de nouvelles mesures coercitives à l’encontre de la population, la première étant cette transformation du passe sanitaire en passe vaccinal. Pourtant, Macron l’avait assuré en conférence de presse à l’issue du Conseil européen, à Paris, le 25 février 2021 : « J’attire tout de suite l’attention sur le fait que, quand je dis passe sanitaire, ça ne peut pas être soumis au vaccin. » C’est pour ça qu’on change de nom. Malin, le gars.

Et voilà le délai entre les 2e et 3e doses réduit à trois mois. Il faudra y être passé pour pouvoir accéder aux restaurants, musées, salles de spectacle (à jauge réduite) et salles de sport. Dans tous ces lieux et même dehors, il faudra être masqué. La consommation dans les bars et restaurants se fera uniquement assise. Mieux que cela, et c’est là où l’on atteint les sommets de l’absurdie : la consommation d’aliments et de boissons sera interdite dans les cinémas, théâtres, transports en commun de longue distance et les équipement sportifs.

Pour l’heure, seuls deux candidats à la présidentielle ont réagi à cette dernière mesure totalement délirante : Marine Le Pen et Éric Zemmour. Les autres bottent en touche. Les internautes, eux, y vont de leurs commentaires : « C’est sûr qu’interdire de boire de l’eau quand on fait du sport c’est vachement pertinent pour la santé… », dit l’un. « Ce type est un malade. il raconte n’importe quoi. On ne peut rester 5 heures dans un train sans boire de l’eau. Bonjour les coliques néphrétiques et les calculs dans le rein. […] Dois je prendre ma voiture plutôt que train pour ne pas être malade à cause de lui ? Alors que je suis triplement vacciné ! », s’indigne un autre. Concrètement, une mère demande : « Je prends le train dans 10 jours, La Rochelle-Nice, 11 h de train, je fais comment, je m’enferme dans les toilettes pour casser la croûte ? », et « quand on se déplace avec ses enfants sur de longs trajets, ils ne peuvent plus grignoter non plus ? »

Compte tenu de la succession des variants, nous en sommes aujourd’hui au Covid-22. Découvrant, par hasard, qu’un navet était sorti des studios d’Hollywood sur ce sujet brûlant (Songbird), j’ai voulu voir ce que nous promettait l’avenir.

Dans ce film, les populations confrontées au Covid-23 (demain, donc) sont enfermées chez elles, gardées par des hommes en combinaison et en armes. Chaque appartement dispose d’un sas par lequel on livre les denrées. Tout cas recensé dans un immeuble vaut le départ du malade vers la morgue et celui des résidents en camp de rétention. Les médecins véreux font le commerce des faux passes sanitaires vendus à prix d’or à une jet-set qui se goberge. Vous avez dit fiction ?

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “La macronie touche le fond : « Manger des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures dans le train, c’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.» Djebbari, ministre des transports

    1. robert davis

      Le covid n’est rien, le problème c’est la petite…bouteille d’eau.Un général français s’ecriait « que d’eau que d’eau » devant une grande inondation, maintenant des ministres « pas d’eau pas d’eau » se croyant en France au milieu du sahara… et on s’étonne que les gens se noient dans une tasse…vide!

    2. danielle

      nos grands parents qui avaient à peine le certificat d’études étaient plus intelligents que ces malades

    3. o.icaros

      « Manger des chips pendant plusieurs minutes voire plusieurs heures dans le train, c’est ce genre d’abus-là que nous voulons éviter.» Djebbari, ministre des transports ».. C’est quoi encore ce crétin? C’est quoi ce charabia? Pour lui les Français, des veaux, des vieux cons sans classe, mangent des chips (pas autre chose?) pendant des heures? Les Français, dans un train, regardent le paysage, lisent, écoutent de la musique, discutent avec leurs voisins… Ils ne sont pas comme des vaches, mandibules toujours en mouvements, ruminant les aliments qu’ils font revenir de leur estomac. S’ils ruminent c’est contre des imbéciles comme ce Djebarri dont j’ignorais l’existence. Où a-t-il été trouver que les Français mangeaient des chips?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    512 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap