toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Immigration clandestine : l’Algérie refuse le retour de ses clandestins expulsés de France


Immigration clandestine : l’Algérie refuse le retour de ses clandestins expulsés de France

Dans un courriel confidentiel du ministère de l’Intérieur, qu’a pu consulter Mediapart, il est dit que l’Algérie ne veut plus reprendre ses ressortissants soumis à une obligation de quitter le territoire français.

Les tensions diplomatiques entre l’Algérie et la France ne seraient pas terminées. Et cela impacterait l’immigration illégale que doit gérer sans cesse la France. Ce jeudi 20 janvier, Médiapart a révélé de nouvelles informations. Le média a pu consulter un courriel confidentiel daté du 6 décembre 2021, dans lequel le ministère de l’Intérieur a indiqué que les « autorités centrales algériennes n’acceptaient plus aucun retour forcé depuis la France ». Une mesure rendant très compliqué, pour la France, le renvoi de clandestins vers leur pays d’origine.

Des billets d’avion annulés par Alger ?

Dans ce texte, rédigé par la Direction générale des étrangers en France (DGEF) et adressé à la préfecture du Haut-Rhin, il est également écrit : « Alger a donné instruction à son réseau consulaire en France de ne plus assurer aucune audition consulaire et de n’accorder aucune délivrance de laissez-passer. » Médiapart rapporte aussi que les autorités algériennes feraient automatiquement annuler les billets d’avion réservés par le voyagiste du ministère de l’Intérieur français. Dans le courriel, le ministère a en effet rappelé certaines consignes concernant les expulsions des clandestins. Si les personnes soumises à une obligation de quitter le territoire doivent être « volontaires au retour », elles doivent également « acheter [leur] billet d’avion ». Sans doute dans le but d’éviter l’annulation du titre de transport par les autorités algériennes.

Valeurs

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Immigration clandestine : l’Algérie refuse le retour de ses clandestins expulsés de France

    1. Ansiv Osniv

      La raison réside dans le fait que le coup de telephone de « taboune », la potiche des généraux algeriens, à Macron n’a pas porté ses fruits: taboune demandait l’extradition du président du GPK (gouvernement provisoire Kabyle) en l’occurence le président Ferhat Mehenni et certains responsable du MAK ( Mouvement pour l’Autodermination de la Kabylie). Donc en retention les incapables d’Alger font leur chantage! Le gouvernement des généraux algeriens sont sur les braises à cause des kabyles du MAK!

    2. Filouthai

      0 visa pour les algériens.
      Refus de toute entrée d’algériens dans les hôpitaux français tant que l’Algérie n’a pas payé sa dette , et constitution de caution pour toute dépense d’un algérien.
      Annulation de toute réunion entre fonctionnaire français et représentants de l’état algérien.
      ……
      Pour commencer !

    3. Slam

      La seule réponse est la suppression de TOUTES les aides sociales aux binationaux, le contrôle systématique des retraités binationaux, le refus des visas d’entrée sur le territoire français à tous les Algériens, l’expulsion de l’ambassadeur algérien. La France a les moyens de faire plier le gouvernement algérien qui est un gang de truands devant être traités comme tels et la France a le devoir d’agir en ce sens. La France ne doit rien à cette Algérie qui est un poids mort.

    4. robert davis

      Sans l’argent des escrocs algériens de France l’algérie crève de faim et une révolte du peuple algériens contre ses gouvernants malfrats se produirait trés trés vite. Si les gouvernants veulent être lynchés ils n’ont qu’à continuer comme ça mais je suis sûr qu’ils ne sont pas fous, le fou c’est le petit taliban de m. nommé macron totalement incapable de résoudre le moindre problème que ce soit avec sa cervelle de bachi bozouk ou son idéologie non moins toxique et imaginez les 2 à la fois… il ne faut même pas lui demander de lacer ses chaussures, il a besoin d’une bonne pour ça…

    5. Jean-Francois Morf

      Il est probable que l’Algérie débarque tous ses repris de justice et tous ses pauvres envahir la France, comme l’Angleterre envoyait tous ses criminels et tous ses pauvres envahir l’Australie: pour un grand remplacement définitif.

    6. YAYA

      Si c’était moi, je les mettrais sur un radeau pleine mer en zone internationale et que les pays donneurs de leçons se débrouillent !!!………

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    162 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap