toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un antisémite, qui ne cache pas sa haine d’Israël, élu au Chili. Toute la gauche française applaudit, Hidalgo le félicite. Le CRIF et le Consistoire se taisent, préférant diaboliser Zemmour…


Un antisémite, qui ne cache pas sa haine d’Israël, élu au Chili. Toute la gauche française applaudit, Hidalgo le félicite. Le CRIF et le Consistoire se taisent, préférant diaboliser Zemmour…

Un antisémite notoire est élu au Chili, la gauche applaudit à commencer par Madame 4%. Pendant ce temps ceux qui sont censés représenter la Communauté juive de France restent silencieux. Peut-être en est-il mieux ainsi. Cela démontre qu’i n’y a pas de leadership communautaire. Ce qui est navrant c’est qu’ils prennent la parole pour discréditer un juif, mais pas un antisémite notoire, à moins que leur critique fût une commande venue d’en haut, ce qui serait grave.

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, candidate du parti socialiste à l’élection présidentielle, a félicité dimanche le nouveau président chilien Gabriel Boric, le Mélenchon local connu pour sa haine d’Israël et son mépris de la communauté juive chilienne.

« Toutes nos félicitations !!!! La victoire de la démocratie, de la justice et de l’égalité ! La victoire du peuple chilien, la victoire de Gabriel Boric », a-t-elle écrit en espagnol sur les réseaux sociaux, après lui avoir apporté son soutien la semaine dernière.

En 2019, Gabriel Boric avait provoqué l’indignation de la communauté juive chilienne après avoir ironisé sur un présent que lui avait offert cette dernière à l’occasion du Nouvel an juif. « Ils [les Juifs] devraient d’abord exiger qu’Israël restitue le territoire palestinien illégalement occupé », avait-il écrit sur Twitter.

En octobre dernier, le Mélenchon local avait accusé à la télévision chilienne Israël d’être « un État génocidaire et assassin ». Gabriel Boric milite activement pour le boycott total de l’Etat juif. [vidéo visible ici : https://fb.watch/9QNX3D7mLt/ ]

On rappelle à la Maire de Paris qu’elle a fait adopter en février dernier une résolution de la droite parisienne en faveur de la définition de l’IHRA qui établit un lien entre la haine d’Israël et l’antisémitisme.

Il est fort probable que ni le CRIF ni le Grand rabbin de France Haïm Korsia n’oseront dénoncer cette nouvelle faute morale et politique de la Maire de Paris comme ils le font à chaque dérapage antisémite de Jean-Luc Mélenchon.

Notons également que les institutions juives n’ont toujours pas condamné publiquement l’appel au rassemblement avec les islamo-gauchistes lancé par Hidalgo.

« Le Chili devait choisir entre 2 candidats pour les élections présidentielles: l’un d’extrême droite, l’autre d’extrême gauche. C’est finalement le dernier qui l’a emporté. Ouf! Le Chili a évité de justesse un président raciste… Je vous présente le nouveau président chilien! », a ironisé la Directrice Générale de l’American Jewish Committee Europe, Simone Rodan-Benzaquen.

 

Les Juifs inquiets de la victoire de Gabriel Boric, fervent critique d’Israël

Le nouveau président, qui a remporté une victoire écrasante, a ouvertement appelé la communauté juive du pays à condamner la politique israélienne.

Gabriel Boric, un député d’extrême-gauche âgé de 35 ans qui s’est distingué par ses critiques féroces à l’égard d’Israël et des membres de la communauté juive du pays qui soutiennent l’État juif, a été élu président du Chili, remportant une victoire sous forme de raz-de-marée ce week-end.

Boric, devenu célèbre lorsqu’il était un leader étudiant, a gagné 56 % des votes lors du scrutin, soit 12 points de plus que son rival ultra-conservateur de droite, José Antonio Kast, un politicien pro-israélien. La participation approche les 55 %, un plus haut historique depuis que le vote n’est plus obligatoire en 2012.

L’élection a entraîné un malaise chez de nombreux Juifs chiliens qui ont été dans l’obligation de choisir entre Boric, qui a encouragé les Juifs chiliens à exercer des pressions sur Israël pour obtenir des concessions territoriales, et Kast, dont le père était probablement un nazi et qui a pris la défense de l’héritage d’Augusto Pinochet, chef de la dictature militaire qui avait été responsable de la mort de milliers de dissidents dans les années 1970.

La plus grande partie des Juifs avait semblé s’aligner sur Kast, expliquant, le mois dernier, à JTA que la communauté avait le sentiment d’être « en état de siège ». Sur les 111 Chiliens vivant au sein de l’État juif qui ont pris part au vote depuis l’étranger, 73 se sont prononcés pour Kast contre seulement 33 en faveur de Boric, selon la base nationale de données électorales chilienne.

Dans son discours de victoire, Boric a promis de « combattre avec fermeté les privilèges de quelques-uns » en présentant sa vision de l’avenir pour le Chili.

« Je garantis que je serai un président soucieux de la démocratie et que je ne la mettrai pas en péril, je saurai écouter plus que je ne parle, je chercherai l’unité et je serai attentif aux besoins quotidiens du peuple », a-t-il dit.

La Communauté juive du Chili – une ONG qui représente les intérêts communautaires – a félicité Boric dans un court communiqué, lui souhaitant ainsi qu’à son gouvernement de connaître « beaucoup de réussite » et saluant la transparence du scrutin. Le communiqué a conclu que « nous continuerons à œuvrer pour un Chili démocratique, diversifié, où les minorités sont respectées ».

Le groupe officiel, qui représente les 18 000 Juifs approximativement du Chili, entretient une relation compliquée avec Boric. En 2019, il avait transmis au député un cadeau de Rosh HaShana accompagné d’un petit mot qui exprimait le désir d’une « société plus inclusive, plus respectueuse, avec plus de solidarité ».

« J’apprécie ce geste mais ils [les Juifs] pourraient commencer par demander à Israël de rendre les territoires palestiniens occupés illégalement », avait écrit Boric sur Twitter en légende d’une photo qui montrait le cadeau.

Boric est un critique de l’État juif de longue date. Député, il avait soutenu un projet de loi proposant de boycotter les produits israéliens du Golan, des implantations de Cisjordanie et les secteurs de Jérusalem placés sous contrôle israélien en 1967.

Et pendant la campagne, de nombreux membres de la communauté ont dit être inquiets de cet état de fait – en plus d’un climat plus général dans le pays qui, selon eux, exige des Juifs locaux qu’ils condamnent Israël.

« Bien sûr, nous sommes prêts à accepter des critiques raisonnables d’Israël mais Boric, pour sa part, affirme qu’Israël est un état ‘génocidaire’ et ‘meurtrier’, » a déclaré la semaine dernière Gabriel Zaliasnik, un membre éminent de la communauté juive chilienne, au quotidien Haaretz. « Pour empirer les choses, il blâme notre communauté juive pour les agissements d’Israël ».

Une lettre ouverte qui avait été écrite au mois de juillet à Boric par 500 Juives du Chili disait que « nous ne pensons pas qu’il soit équitable que vous teniez les Juifs pour responsables des politiques d’un gouvernement au pouvoir en Israël. L’Histoire est remplie d’exemples d’accusations injustes ou de reproches massifs à l’encontre de notre peuple ».

Certains Juifs chiliens craignent que Boric ne veuille promouvoir l’un de ses partisans, Daniel Jadue, membre du parti communiste d’origine palestinienne, qui a refusé d’expliquer pourquoi l’annuaire de son lycée l’avait présenté comme « un antisémite » qui « nettoiera la ville des Juifs ».

Il a, dans le passé, qualifié la communauté juive du Chili de « communauté sioniste du Chili » et les Juifs du pays estiment qu’il est antisémite. Une accusation rejetée par Jadue qui a affirmé qu’il était lui-même sémite, étant arabe.

Contacté l’été dernier par la Communauté juive du Chili pour une réaction au sujet de Jadue, Boric avait répondu qu’il apporterait une réponse à ce sujet quand les responsables de la communauté « s’opposeraient à la politique israélienne dans le cadre du conflit israélo-palestinien », selon la lettre qui a été signée par les 500 Juives – notamment par certaines des femmes les plus célèbres du pays.

« Au Chili l’extrême droite en déroute. Notre candidat, en tête du premier tour devant toute la gauche, l’emporte largement. Vive Boric, nouveau président du Chili », a écrit sur Twitter, Jean-Luc Mélenchon le candidat de la France Insoumise (LFI) à la présidentielle en France.

Jforum, Le Monde Juif, Times of Israël

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 24 thoughts on “Un antisémite, qui ne cache pas sa haine d’Israël, élu au Chili. Toute la gauche française applaudit, Hidalgo le félicite. Le CRIF et le Consistoire se taisent, préférant diaboliser Zemmour…

    1. robert davis

      Ces félicitations à acide boric le nazi chilien qui ne tardera pas à mettre son pays en faillite en disent long sur les nazis de la gauche française. Heureusement que la France est faible sinon un hitler ne tarderait pas à surgir dans ce pays. Double micron est trop lâche pour faire la guerre mais un méchonchon et son göbbels corbillard auraient bien suivi le même parcours que hitler. Israel doit se renforcer pour ne permettre à personne de l’attaquer physiquement, les hyènes peuvent toujours ricaner, on s’en fout. La detestation d’Israel par la gauche CRAPULEUSE qui associe les juifs au (liberalisme(capitalisme) ce qui est une ânerie car il y a autant de gauchistes chez les juifs que chez chrétiens et reporte son antisémitisme sur Israel finira comme dans les années 30 sauf que cette fois c’est la France qui disparaitra. Quant au chili il finira comme le venezuela et là je m’en fous.

    2. robert davis

      Ce que veut la gauche française c’est vivre d’allocs versées par le gouvernement qui les prend aux « riches » et comme les gauchistes associe les juifs aux « riches » elle les deteste mais connaissant l’Histire et l’idiotie qui découle des boucs émissaires, elle s’en prend à Israel le nouveau…bouc émissaires. Mais cette fois elle va tomber sur un os car le bouc émissaire doit être incapable de se défendre d’où la volonté des gauchistes d’affaiblir Israel qui n’tant pas désarmé, va cette fois se défendre et détruire ses ennemis parmi lesquels la France est en pol position. A MORT LA GAUCHE NAZIE.

    3. robert davis

      En tous cas chaque fois qu’elle ouvre la bouche la grosse vache espagnole hidalgo arrivée en France avec une valise en carton, se dévoile un peu plus: c’est une ULTRA ANTISEMITE. Sa place est en prison et le ps a montré qu’elle ne comprend rien à ce qui se passe en France, en se soumettant elle aggrave le problème mus, elle ne le gère pas du tout. MEME POUR GERER IL FAUT DE LA RIGUEUR, le ps ne sait rien faire comme toute la gauche, elle sait vivre des allocs c’est tout car même chez elle il y a mieux que cette boniche espagnole pour la mairie de Paris!

    4. robert davis

      Quand je vois une merde comme ce boric je comprends mieux le général Pinochet. Il faut un général au chili et une potence pour ce déchet de boric cette gauche chilienne est nazie.

    5. Slam

      Les chiliens ont préféré la lèpre au choléra. Le singe qui dirige désormais le pays les mènera sans aucun doute à la guerre civile. Qu’ils se démerdent avec.

    6. robert davis

      En tous c’est une leçon pour les crétins dirigeants Israel : quant on voit qu’un petit merdeux espagnol n’ayant aucun droit sur le chili volé aux indiens qu’ils ont massacré venir donner des leçons à Israel concernant les falestiniens c’est bien la preuve que seul le knout fonctionne en politique, on fout dehors les intrus et basta le conflit s’arrête alors qu’avec la méthode juive de conservation des intrus sur place, le conflit ne s’arrêtera jamais! Même les martiens un jour vont reprocher à Israel de… »voler » la Palestine s’ils arrivent sur terre!

    7. robert davis

      Slam : PARTOUT DANS LE MONDE la gauche amènera la guerre civile et peut-être même que celle-ci sera suivie par la 3ème guerre mondiale, c’etait le mot de Churchill « vous aurez le déshonneur + la guerre » et c’est ce que la France a eu alors qu’elle avait eu 36 chances de battre les nazis dans les années 30 presque sans un seul mort! Même encore en 398 quand les troupes nazies etaient occupées en Pologne mais la gauche attend toujours que l’ennemi soit fin prêt pour entrer en guerre! La gauche Israélienne attend que tous les pays du monde deviennent socialistes et anti Israel pour foutre dehors les falestiniens mais à ce moment ils auront même les martiens contre eux! Si ce jour arrive et que les falestiniens sont en jordanie personne ne s’attaquera à Israel même en paroles mais les malins sont si meeeuuuchants…

    8. robert davis

      Ces 3 toquards acide boric, melanchona, et hidalgo la boniche espagnole font une belle » brochette d’espagols puant l’antisémitisme (et le reste…)

    9. Moka

      Et qu ‘en pense le nouveau premier ministre israélien ? Lui a t’-il envoyé toutes ses félicitations pour sa nomination en tant que nouveau président ?

    10. robert davis

      En tous cas la brochette d’espagnols antisémites et pouilleux de la politique française s’est démasquée:on voit bien derrière ces prétendues critiques d’Israel qu’il y a une volonté d’affaiblir Israel et les falestiniens ne sont que l’instrument politique pour y arriver afin de permettre à des pays mus de le détruire. Cela n’a pas marché avec les arabes, ils essayent maintenant avec l’iran, ensuite ce sera un autre pays mus ou européen si l’europe n’est pas détruite entretemps ce qui est trés possible. Quel pays européen? l’espagne est en tête je pense!

    11. robert davis

      Je me demande quand même quelle a été le nombre d’abstentons à ce vote car la gauche a tout fait pour désorganiser les votations après que les merdias de gauche ont copieusement calomnié le candidat de gauche, lavé les cerveaux et caché les turpitudes du nazi nain boric. Espérons que le niveau de vie va maintenant s’éffondrer alors qu’il n’est que de usd 1.400 par personne et par an, je le vois bien baisser de moitié.

    12. robert davis

      Ce qu’on peut constater dans la rhétorique de la gauche c’est que la CRAINTE de voir Israel simplement expulser et non tuer les falestiniens A UN POUVOIR INFINIMMENT PLUS GRAND QUE LE FAIT ACCOMPLI. Ainsi Israel est un million de fois plus harcelé pour L INTENTION QU ON LUI PRETE d’expulser les arabes parce que C EST LA CHOSE A FAIRE comme de manger quand on a faim que le fait accompli comme l’expulsion et même le massacre des indiens par le chili. Israel paye un prix exorbitant pour NE PAS EXPULSER les arabes qui est la chose LOGIQUE A FAIRE que si il l’avait fait. La politique d’Israel est une FOLIE POLITIQUE.

    13. robert davis

      En somme en politique le miséreux qui crève de faim MAIS NE VOLE PAS est bien plus critiqué que le miséreux qui vole parce qu’il a faim et à qui on trouve 1000 excuses. Cela me parait logique à moi mais les juifs doivent toujours faire les choses de manière illogique…

    14. robert davis

      Bien sûr en droit l’intention n’est pas un délit mais en politique c’est un gigantesque delit. IMPOSSIBLE DE FAIRE COMPRENDRE CELA AUX DIRIGEANTS D ISRAEL qui devraient l’expliquer à leur peuple.

    15. robert davis

      Moka: le nouveau PM d’Israel est comme tous les autres, il ne comprend rien à la psychologie politique, il fait le contraire de ce qu’il faut faire. La gauche et le centre sont des adeptes de la pensée unique. On leu a dit « la patisseries aux bons gateaux c’est tout droit » et quand il y a un tournant sur la route ils se fracassent le crâne contre le mur pour ne pas le contourner…

    16. robert davis

      Qu’on ne me demande pas d’expliquer cette logique politique mais je pense que c’est de la REALPOLITIK: les dirigeants des nations doivent se dire que le miséreux qui vole pour manger est NORMAL au fond même si juridiquement il est condamné et donc que sa normalité est dangereuse pour eux et ils le ménagent tandis que le miséreux-crétin qui se laisse mourir de faim pour ne pas voler est un abruti condamné à mourir et NE COMPTE DEJA PLUS SUR L ECHIQUIER POLITIQUE.

    17. robert davis

      Israel est non seulement f&aible politiquement mais il se condamne lui même à rester dans cet état en n’expulsant pas les falestiniens. Il est condamné pour faiblesse éternelle + pour l’intention qu’on lui prête de peut-être se libérer de cet état si on ne le harcèle pas et qu’on ne fait pas pression sur lui. En économie on pourrait comparer cette anomalie à un loyer…qui coûterait 1000 fois plus que l’achat du bien! Un tel locataire serait considéré comme un débile mental!

    18. LeClairvoyant

      Le sociale-communisme détruisent l’économie Mondiale.
      Quand gouverne la gauche, font regretter même les généraux de la droite en France et en en Espagne que majorité d’espagnols regrettent Franco, Car à Cuba avec les communistes Castro ont bien regretté la Cuba riche de Batista,,et au Chili qu’avec la gauche au pouvoir vont regretter Pinochet qui a créé la plus forte économie d’Amérique Latine, tout comme aux États Unis qui regrettent Donald Trump et son économie dynamique, car avec une gauche et ruiner le pays que triche aux élections et qui gouverne de la façon la plus minable possible pour ruiner le pays avec les globalistes. Tous ces gouvernements de gauche vont nous précipiter dans une crise mondiale que les écolos vont changer la veste d’épaule..

    19. robert davis

      Je pense que la gauche et peut-être le socialisme est par essence nazi car elle est: 1. totalitaire 2. totalement intolérante 3. axée sur l’argent et ne pense qu’à ça, son but étant de déposséder les « riches » pour empocher leur argent prétendant le distribuer et donc 4. une escroquerie 5. agressive allant jusqu’au meurtre et aux génocides puisqu’elle est prête à toutes les extrêmes à commencer par le mensonge et le lavage des esprits des masses.

    20. robert davis

      LeClairvoyant : je suis d’accord avec votre analyse économique et c’est d’autant plus grave si elle touche l’europe ce qui est trés possible et plus vite qu’on ne le pense que l’arrivée au pouvoir de hitler n’est pas dû comme on le croit généralement au traité de versailles de 1920 (les allemands et les français préparaient même un accord en 1924) MAIS A LA CRISEECONOMIQUE DE 1930

    21. robert davis

      LeClairvoyant : je suis d’accord avec votre analyse économique et c’est d’autant plus grave si elle touche l’europe ce qui est trés possible et plus vite qu’on ne le pense que l’arrivée au pouvoir de hitler n’est pas dû comme on le croit généralement au traité de versailles de 1920 (les allemands et les français préparaient même un accord en 1924) MAIS A LA CRISE ECONOMIQUE DE 1930

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    355 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap