toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Si les migrants sont logés gratuitement, les Français sans-abri meurent dans la rue : “Je veux juste en finir”, depuis cinq ans, Georges 86 ans vit dans sa voiture


Si les migrants sont logés gratuitement, les Français sans-abri meurent dans la rue : “Je veux juste en finir”, depuis cinq ans, Georges 86 ans vit dans sa voiture

Pour Didier Leschi, directeur général de l’Office français de l’immigration, “Être migrant en situation irrégulière n’est pas un frein à l’hébergement… des mises à l’abri sont systématiquement proposées”

Selon Didier Leschi, le directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii), tous les exilés, quel que soit leur statut administratif, peuvent bénéficier d’un hébergement dans les centres d’accueil du nord de la France. Beaucoup de migrants en situation irrégulière refusent généralement de s’y rendre, de peur d’être repérés et expulsés.

InfoMigrants : Des mises à l’abri sont-elles proposées systématiquement aux migrants lors des évacuations de camps à Calais ?

Didier Leschi : “Oui, des mises à l’abri sont systématiquement proposées deux fois par jour, le matin et en début d’après-midi, via des systèmes de navettes rue des Huttes.

L’article dans son intégralité sur InfoMigrants

Mort d’un sans-abri : “Mon pote a crevé de froid”, raconte Christophe, SDF à Bordeaux 

Une veillée a été organisée ce mardi 21 décembre, pour rendre hommage au jeune homme de 36 ans mort de froid, devant le supermarché Carrefour Market où il est décédé à Bordeaux.

« Le Délégué », comme l’appelaient ses potes de galère, est « crevé » de froid. « Ça vous choque que je dise « crevé », hein ? « , lance Christophe, qui participe avec le reste de la bande à une veillée en hommage à son copain disparu.

« Ce soir, on ne veut pas de journaliste, fallait venir nous voir avant qu’il y ait un mort. Ce soir, on se recueille ! » On comprend.

L’article dans son intégralité sur Actu Bordeaux

“Je veux juste en finir” : depuis cinq ans, Georges 86 ans vit dans sa voiture

Georges avait une entreprise de maçonnerie. Aujourd’hui, il vit sur un parking à Maraussan, dans l’Hérault depuis cinq ans.

Il y a ceux qui veulent des consoles de jeux, des bijoux pour Noël. Georges, ancien chef d’entreprise de maçonnerie à Cazouls-Lès-Béziers, 86 ans, ne demande rien de tout ça. “Je ne veux rien. Je ne demande rien. Je veux juste en finir. Mourir”, nous a-t-il raconté avec beaucoup d’émotion.

Georges vit dans sa voiture depuis cinq ans. Il y a un mois, il s’est posé, dans la plus grande discrétion, sur un parking à Maraussan. Par hasard, parce qu’il y avait la station essence, la boulangerie, le restaurant…”Quand je me suis arrêté sur ce parking, je n’ai plus eu la force de repartir. Je suis au bout…”

“Ma voiture, c’est ma maison”

“Ma voiture, c’est ma maison, explique-t-il avec beaucoup de pudeur. Je ne veux pas la quitter parce que là je ne dérange pas. Je fais tourner le moteur pour avoir chaud. Ces derniers jours il a fait froid. Je suis habitué, j’étais maçon, le froid ne me fait pas peur. Je suis habitué à souffrir. Mais là, quand même…”

Georges a du mal à se déplacer et déambule avec une béquille. Il fait tout pour camoufler sa détresse, mais au fur et à mesure qu’il raconte son histoire l’armure se fissure. La voix étranglée, les larmes aux yeux, il explique sa vie et tente même de faire croire qu’il est heureux dans cette voiture où il a passé les cinq derniers Noël.

L’article dans son intégralité sur Midi Libre

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Si les migrants sont logés gratuitement, les Français sans-abri meurent dans la rue : “Je veux juste en finir”, depuis cinq ans, Georges 86 ans vit dans sa voiture

    1. c.i.a.

      Non seulement, on peut vous voler votre logement,(avec impunité en France!),mais en plus on donnent tout aux migrants….les VRAIS francais qu`ils aillent aux diable, la France est en plein naufrage!

      Pour faire un pied de nez à tout ces pro-migrants criminels de Macron, des petit village improvisés de maisonnettes pliables,(si cela existes en France.),ou tout simplement des roulottes! comme les roms.
      Vivement que cette p**ain de gauche scandaleuse et destructrice dégage de France!!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    565 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap