toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’ancienne « déléguée de la Palestine » en France, Leïla Shahid enterre l’Etat palestinien et évoque une confédération avec la Jordanie


L’ancienne « déléguée de la Palestine » en France, Leïla Shahid enterre l’Etat palestinien et évoque une confédération avec la Jordanie

L’ancienne « déléguée de la Palestine » en France, Leïla Shahid, vient de lancer un pavé dans la mare, en affirmant que l’idée d’un Etat palestinien indépendant est révolue.

« Je ne suis pas sûre que cet Etat sera celui dont on parle aujourd’hui. Ça peut être une confédération avec la Jordanie, une fédération avec la Syrie, la Jordanie, le Liban… Si Israël change de gouvernement, pourquoi pas une fédération avec Israël aussi », affirme Leïla Shahid dans un entretien accordé à la RTBF.

« Mais on ne pourra plus parler d’un Israël juif, ni d’un Israël uniquement pour le peuple juif. Il faut qu’Israël devienne l’Etat de ses citoyens qui ont différentes religions. On peut faire une confédération dans toute la région. Regardez l’Union européenne, jusqu’il y a 70 ans, les pays s’entretuaient dans deux guerres mondiales. Aujourd’hui, ils sont réunis dans l’Union européenne », poursuit-elle, occultant le fait qu’Israël est reconnu par l’ONU comme un Etat juif en droit international par la résolution 181.

Le 26 novembre 1981, le roi Hussein de Jordanie avait déclaré au journal A-Nahar al-Arabia que « la vérité est que la Jordanie est la Palestine et que la Palestine est la Jordanie ».

Sur les 8 millions de Jordaniens recensés en 2014, deux millions sont Palestiniens. Rania, la reine de Jordanie, est elle-même issue d’une famille d’origine palestinienne.

La diplomate palestinienne fustige également Mahmoud Abbas accusé de s’accrocher au pouvoir et de détourner l’argent des Palestiniens. « Les vieux sont accrochés à leur pouvoir. Parce qu’ils ne veulent pas quitter un pouvoir qu’ils ont construit, qui leur donnent des privilèges, des avantages à eux, leur parti et leur entourage… Mais la jeunesse palestinienne trépigne ! Elle veut changer les choses et elle les changera. C’est bien pour ça que je suis partie en 2015. Je ne croyais plus à l’efficacité de l’Autorité palestinienne, que ce soit sur le plan diplomatique au niveau international ou la gestion en Palestine. J’avais des critiques et j’en ai toujours », assure t-elle.

Source Le Monde Juif

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’ancienne « déléguée de la Palestine » en France, Leïla Shahid enterre l’Etat palestinien et évoque une confédération avec la Jordanie

    1. LeClairvoyant

      Noyauter et noyer les juifs dans une Confédération à 80% musulmane, serait un piège et la perte d’Israël et des juifs, qui seraient très vite mis de coté comme tous les chrétiens du Proche-Orient, mais est possible que les traîtres de gauche israéliens et les arabes d’Israël pourraient voter pour.

    2. robert davis

      Noyer les juifs dans de l’eau claire ou de l’eau saumâtre ne change pas le problème qui est que la Palestine A DEJA ETES PARTAGEE UNE FOIS ET N A PAS BESOIN D ETRE TRANSFORMEE EN SAUCISSON PAR TRANCHES AVALEES PAR DESZ ARABES VORACES, alors ça suffit les conneries, les jordaniens doivent être transférés en jordanie pas…sur place.

    3. Muntz

      On trompe le public avec des mots polysémiques. « Droite économique » (favora-ble à une économie libérale) est un autre concept que « droite politique », c’est-à-dire très dirigiste de la pensée de ses citoyens. Dans les deux sens, l’un n’implique pas l’autre même quand des proximités existent dans certaines circonstances. Faut-il rappeler que « liberals » aux states n’a de sens que politique (donc favorable aux libertés individuelles et pas au sens économique car presque tout le monde l’est. Par ailleurs, la liberté est un concept à géométrie variable suivant qu’on est de gauche, souverainiste, royaliste, syndiqué ou non, anarchiste, altruiste… Cependant, quand on dit qu’islam et islamisme sont différents ou sont la même échelle des valeurs habillé autrement, il serrait bon de séparer ce qui est propre à chaque tendance et ce qui reste partagé par les deux visions du monde et leurs exceptions. Travail qu’il incombe aux journalistes d’effectuer alors que la plupart d’entre eux n’osent pas s’y arrêter. On aimerait bien une analyse détaillée des conditions de vie imposées aux Ouïgours de Chine. Une autre qui différentie avec précisions le sunnisme du chiisme au moment de leurs constitutions, puis au 17è siècle puis au XXIème siècle. De même, une étude détaillée des colonisations espagnole et portugaise et leurs effets sur le développement actuel des pays qui subirent l’un ou l’autre des deux.. Il manque aussi une étude claire de ce que Taiwan peut faire ou non pour préserver son indépendance phylosophique, économique, politique, culturelle … envers la grande Chine.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    185 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap