toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Sale métisse, sale race », « Comment tu peux être musulmane et homo ? Tu ne respectes pas la religion » : le calvaire de Dinah, morte à 14 ans, victime de harcèlement scolaire (Vidéo)


« Sale métisse, sale race », « Comment tu peux être musulmane et homo ? Tu ne respectes pas la religion » : le calvaire de Dinah, morte à 14 ans, victime de harcèlement scolaire (Vidéo)

« Sale métisse », « Comment tu peux être musulmane et homo ? Tu ne respectes pas la religion » : le calvaire de Dinah, morte à 14 ans, victime de harcèlement scolaire

Près de Mulhouse, le suicide de la lycéenne remet en lumière l’ampleur prise par le phénomène du harcèlement, à l’école et sur les réseaux sociaux. Les parents, les professeurs et le ministère de l’Education nationale sont désemparés.


« On a eu une éducation extraordinaire, raconte Rayan. Beaucoup d’amour, beaucoup de tolérance, beaucoup de culture aussi. Ma mère n’a pas eu la chance de faire des études, mais elle nous a tous tirés vers le haut. » Au collège, c’est une autre affaire. Un soir de mars 2021, Dinah dévalise l’armoire à pharmacie, et s’évanouit. Première tentative de suicide. Hospitalisation. A son retour, c’est pire. Le collège a beau faire intervenir une équipe de sensibilisation au harcèlement, rien n’y fait, au contraire.

« C’est allé crescendo », dit Samira. Dinah reçoit des lettres de menace. « Ne t’inquiète pas tu vas bientôt mourir. » Le soutien de l’institution est loin d’être total. « Vers la fin de sa scolarité, le collège appelle même pour nous dire que ma sœur exagérait peut-être ses réactions. On l’accuse d’avoir voulu se faire remarquer, de faire du cinéma… Même le collège, les personnes qui y travaillent, n’était pas de son côté. Elle était seule contre tous, et ça à chaque fois qu’elle franchissait le seuil de l’établissement », dénonce Rayan.

La cantine, où elle se retrouve seule, est une torture. « Elle étouffait », dit sa mère. Convaincue que le monde entier se moque d’elle, jusqu’au personnel de la vie scolaire, elle s’enferme régulièrement dans les toilettes et appelle sa mère en pleurant. Les insultes homophobes se conjuguent avec les injures racistes : « Sale lesbienne », « Sale métisse », « Comment tu peux être musulmane et homo ? Tu ne respectes pas la religion ». Elle arrive en sport avec une brassière un peu courte ? « Sale pute. » Quoi qu’elle fasse, quoi qu’elle dise, elle a tort. Elle devient la pestiférée, celle avec qui il ne faut surtout pas être vue.

« Des copines venaient parfois lui parler à la maison, par-dessus la barrière. Dinah était la première à leur dire : “Il ne faut pas qu’on nous voie ensemble. Ils vont vous pourrir la vie.” » Samira redouble d’inquiétude. Elle envisage l’école à la maison avec le Cned (Centre national d’Enseignement à Distance). Dinah refuse. « Elle voulait sortir, voir des gens, refusait d’être une victime. »

[…]

 

L’Obs


24/11/2021

Dinah, âgée de 14 ans, s’est donnée la mort dans la nuit du 4 au 5 octobre 2021. La jeune fille était harcelée par des élèves de son collège. Une marche blanche a été organisée ce dimanche 24 octobre à Mulhouse (Haut-Rhin).

« Dinah était magnifique. Elle rayonnait », dit sa mère, la gorge nouée, à propos de sa fille de 14 ans et demi, qui s’est suicidée, début octobre, au domicile familial à Kingersheim. « Elle se faisait harceler depuis la 4e au collège Emile-Zola de Kingersheim », poursuit-elle. Une situation qui l’aurait poussée, selon sa famille, à ce geste ultime. « Dinah avait un groupe de copines. Elles faisaient plein d’activités ensemble, dormaient l’une chez l’autre. Mais, dès le moment où Dinah leur a dit qu’elle était attirée par les filles et tout particulièrement une fille du groupe, leur comportement a changé. Elle a eu des courriers insultants. Dinah avait une sensibilité à fleur de peau. Elle a très mal vécu ce changement de comportement », explique sa maman.

Après les vacances d’été, elle a repris sa scolarité au lycée Lambert à Mulhouse. « Deux jours après la rentrée, ma fille, paniquée, m’a appelée. Elle venait de recroiser trois des filles du groupe à la cantine, commune à plusieurs lycées. J’ai appris bien plus tard qu’elle n’allait plus manger du coup à cette cantine, qu’elle restait dehors. » Le 5 octobre, sa mère la retrouve pendue dans sa chambre. Aujourd’hui, la famille veut porter plainte contre X et contre le collège.

L’Aslace

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “« Sale métisse, sale race », « Comment tu peux être musulmane et homo ? Tu ne respectes pas la religion » : le calvaire de Dinah, morte à 14 ans, victime de harcèlement scolaire (Vidéo)

    1. LeClairvoyant

      C’est affaire a était une horreur pour la petite Dinah et ses parents.
      L’école et le Lycée peuvent être des lieux de souffrance, pour certains enfants qui soufrent de harcèlement des groupes que se défoulent à la récrée avec les enfants timides. Je sais que mon fils à eu des problèmes pour défendre le « soufre-douleurs » d’un groupe. Quand nous avons voulu savoir pour quelle raison ses notes toujours très bonnes un trimestre ont chuté. Le prof nous a expliqué, « Il n’a qu’a laisser tomber le soufre douleurs des grands, car pour le défendre, lui aussi a des problèmes ». Mon fils a fait des arts martiaux. Et heureusement qui a pu finir l’année scolaire par trop mal. Puis est parti pour d’autres études qui a bien réussi. Ce qui m’a le plus étonné, c’est que les profs laissaient faire les groupes harceleurs pour ne pas se compliquer la vie avec eux ni leurs parents. De nos jours c’est plus surveillé et les profs plus soutenus.

    2. Filouthai

      L’école actuelle, et plus exactement « l’Education Nationale » composé de dogmatiques socialistes incompétents, n’a pas pour objectif de protéger les enfants qui lui sont confiés, et encore moins de les instruire.
      Que les enfants se fassent agresser en permanence, que les profs se fassent décapiter n’a aucune importance aux yeux de ces pantins marxistes uniquement occupés de leur misérable personne !
      D’où la dégringolade continue de l’enseignement en France.
      D’où la nomination à la présidence du pays d’un inverti né(e) à Amiens et plus connu pour ses talents de médiocre comédien que pour ses capacités d’homme d’Etat.

    3. alauda

      Il est grand de cesser d’être « désemparés » devant ce harcèlement de masse par des mômes qui ne se pensent plus qu’à travers leur identité musulmane. Les adultes ont intérêt à se déboucher les oreilles rapidement. Le combat va être dur, cette génération n’ayant pas la langue dans sa poche.

    4. Slam

      Combien d’enfants, d’adolescents et d’enseignants devront encore mourir dans ce pays ? De Samuel Patty à cette jeune fille le constat est le même. Le renoncement des institutions devant la haine. La honte de la France, de son système éducatif et de ses gouvernants.

    5. robert davis

      Cette saloperie de religion mus n’a malheureusement pas fini de nous em. la pauvre petite Dinah n’a pu résister à la lâcheté de la racaille puante mus! La gauche ne comprend pas que ce fléau nommé islam ne peut être éradiqué en Occident que par le meurtre que je ne soutiens pas ou l’expulsion que je soutiens à ,fond. En réalité si la gauche ne comprend cela c’est parce qu’elle est elle même un fléau et comme par hasard le même: le fanatisme mus consiste en la religion de mohamed le fanatisme gauchiste c’est le billet de banque, l’argent qu’elle adore et dont elle se bourre les poches chaque fois que l’occasion se présente la politique étant leur meilleur choix mais pas le seul car avec la politique toutes leurs exactions sont votées au parlement et deviennent « légales » tant pis si la nation en paye le prix…

    6. robert davis

      Je ne dis pas bien sûr que la CHARITE n’existe pas, on peut être charitables et autoriser un nombre RESTREINT d’étrangers qui ne mettent pas en péril l’existence même du pays d’accueil mais cela rester de ,la charité pas du… »droit »…car par la charité on peut doser le poison mais c’est du droit il n’y a plus aucune mesure : pour quoi pas 100 millions de migrants en France et disons 200.000 à Monaco contre ses 20.000 habitants, ces nations disparaissant instantanémment?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    194 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap