toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pour Xavier Raufer, criminologue, Darmanin est un « tricheur compulsif » et affirme que la criminalité explose contrairement aux affirmations du gouvernement


Pour Xavier Raufer, criminologue, Darmanin est un « tricheur compulsif » et affirme que la criminalité explose contrairement aux affirmations du gouvernement

« Tricheur compulsif, M. Darmanin perd toute mesure »

Délinquance à Paris : tout va bien, trompette M. Darmanin. Voyez les chiffres : du 3e trimestre 2020 au 3e trimestre 2021, cambriolages, vols à la tire, violences, que de fortes baisses.

Hon­teuse manipulation, car ce 3e trimestre 2020 a subi de plein fouet l’explosion criminelle post-confinement (16 mars-11 mai). Les malfaiteurs mettant alors les bouchées doubles, ces chiffres paroxystiques ne peuvent nullement fonder un calcul honnête. Voici les faits :

2°) l’escroquerie chiffrée de M. Darmanin

Infraction 2e trimestre 2020 – cumul 3e trimestre 2020 – cumul % augmentation
Vols avec armes 1 254 2 014 + 61%
Vols violents sans armes 12 065 20 099 + 66%
Vols sans violences 93 155 173 580 + 86%
Coups & blessures vol. 62 747 74 739 + 19%
Cambriolages logements 32 398 55 079 + 70%
Vols de véhicules 25 940 34 963 + 34%
  CONFINEMENT REBOND EXCEPTIONNEL EXPLOSION CRIME

De là, deux hypothèses également inquiétantes : ou le préfet de police a froidement menti à son ministre ; ou celui ci a menti lui-même, en connaissance de cause.

Or comparé – là, honnêtement – au 2e trimestre 2021, le 3e trimestre de l’année en cours est exécrable : coups et blessures volontaires, + 6% ; vols avec armes, + 5% ; vols violents, + 3% ; vols sans violences, + 13% ; cambriolages (logements), + 4% ; vols de véhicules, + 7% ; vols dans les véhicules, + 14%. Éclairons ces arides pourcentages : +5% de vols avec armes, ce sont des dizaines de braquages EN PLUS de tous ceux, antérieurs, eux-mêmes déjà nombreux.

Autre enfumage-Darmanin, sa lutte contre les « supermarchés de la drogue » (écartons ici les massives saisies de la douane). Prenons Marseille et ses ± 160 points de deal des quartiers nord : Frais-Vallon, La Castellane, La Paternelle, Campagne l’évêque, etc. Selon nos sources de terrain, la police y lance environ deux opérations coup de poing par mois, ± 25 par an. Lors desquelles, disent ces policiers, les saisies sont maigres (8 kg. de hasch par-ci… 15 kg. par-là…).

Soyons généreux : ce showbiz marseillais confisque ± 500 kg de cannabis par an. Or la France fume une tonne de cannabis par jour ! (de 350 à 400 t./an). Preuve du bidonnage-Dar­manin : dans la rue, à Marseille ou ailleurs, le prix de détail du cannabis reste stable. Si ces raids impactaient vraiment ce trafic, ces prix bondiraient – comme lors du confinement, du fait de la passagère difficulté à réassortir les stocks.

Plus largement, quel est l’état de la sécurité en France, à l’automne 2021 ?

Lisons quelques titres de ces dernières semaines :

  • Le pillage des campagnes continue : « Les viticulteurs à l’affût des voleurs de raisin »,
  • À Marseille « scènes de guérilla urbaine » au Palais omnisport, envahi et ravagé par des meutes de voyous,
  • Nantes, janvier-septembre 2021 : 44 fusillades entre gangs, 11 blessés,
  • « Plus de 100 agressions par jour contre les représentants de l’autorité en France » : Chaque jour, des policiers menacés, dénoncés, attaqués par des meutes hostiles, voire lynchés ; de même, autour des zones hors-contrôle, « destruction systématique » de ces caméras de vidéo­surveillance qui gênent les trafics.
  • Bordeaux « le trafic de drogue excède commerçants et riverains »,
  • Marseille (encore) : « Des habitants excédés par les cambriolages à répétition ».

Pourquoi ce chaos criminel ? Quelques pistes permettent de comprendre : partout en France, « les squats se multiplient » ; « Pourquoi les étrangers en situation illégale ne sont presque ja­mais expulsés ? » « La justice débordée par la violence des mineurs non-accompagnés ».

Tout cela, les Français le lisent et, mieux encore, l’éprouvent au quotidien. C’est pourquoi, bidonnages-Darmanin ou pas, la sécurité reste la « préoccupation déterminante pour les Français dans leur choix de vote » [à la présidentielle].

Pour conclure, élevons le débat. Comme disait le splendide Alexandre Vialatte, « L’homme passe son temps à essayer de vider la mer avec une cuillère à café et il rêve d’une cuillère à soupe ». M. Darmanin ne rêve pas d’une cuillère à soupe – il l’invente. Reste à voir si les élec­teurs apprécieront l’entourloupe.

Xavier RAUFER

Xavier RAUFER

Criminologue

Enseignant et Écrivain







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Pour Xavier Raufer, criminologue, Darmanin est un « tricheur compulsif » et affirme que la criminalité explose contrairement aux affirmations du gouvernement

    1. Filouthai

      Non Darmanin veut « vider la mer » avec une grande fourchette.
      La tentative serait méritoire venant d’un malade psychiatrique. Le problème est qu’il est ministre de la Police !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    282 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap