toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Pologne: autodafé et cris de « Mort aux Juifs » lors d’un rassemblement néo-nazi à Kalisz. Le président polonais condamne ces incidents


Pologne: autodafé et cris de « Mort aux Juifs » lors d’un rassemblement néo-nazi à Kalisz. Le président polonais condamne ces incidents

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid a condamné samedi soir un acte antisémite qui a eu lieu lors d’un rassemblement en Pologne et a exigé que les autorités locales prennent des mesures.

Des nationalistes polonais ont crié « Mort aux Juifs » en brûlant un livre représentant un pacte historique protégeant les droits des Juifs de Pologne lors d’un rassemblement à Kalisz.

« L’horrible événement antisémite en Pologne rappelle à chaque Juif dans le monde la haine et le danger que représente l’antisémitisme s’il n’est pas rapidement éradiqué, » a déclaré Yaïr Lapid.

« La condamnation sans équivoque des officiels en Pologne est importante et essentielle. J’attends du gouvernement polonais qu’il prenne une position ferme contre les personnes qui ont pris part à cette choquante démonstration de haine, » a-t-il ajouté.

Les autorités polonaises ont condamné dans la soirée les débordements antisémites qui ont accompagné la marche d’extrême droite à Kalisz.

Selon le porte-parole du ministère, Lukasz Jasina, le jour de la fête nationale a été « utilisé pour propager la haine, l’antisémitisme et l’intolérance religieuse ».

Des vidéos et des témoignages sur les réseaux sociaux montrent que Wojciech Olszański, un militant d’extrême droite, a mis le feu au livre à couverture rouge censé symboliser le Statut de Kalisz.

Le document publié en 1264 par le prince Boleslas le Pieux réglementait le statut juridique des Juifs vivant en Pologne et leur offrait une certaine protection contre les attaques.

W. Olszański a versé un liquide inflammable sur le livre avant d’y mettre le feu tandis que la foule criait: « Mort aux Juifs » ou encore « Non à Polin, oui à la Pologne ». Polin, est à la fois le nom en hébreu de la Pologne et le nom du principal musée juif de Varsovie.

La police étudie actuellement les images qui ont été relayées sur les réseaux sociaux.

« Ces images donnent des frissons et font froid dans le dos », a écrit sur Twitter Katharina Von Schnurbein, coordinatrice de l’Union européenne pour la lutte contre l’antisémitisme.


Des représentants des églises et des communautés chrétiennes de Kalisz ont déploré ces incidents

Le président polonais Andrzej Duda a dénoncé dimanche les incidents antisémites lors d’un rassemblement nationaliste le jour de l’Indépendance de la Pologne où des manifestants ont crié « Mort aux Juifs » et ont brûlé un texte sur les droits des Juifs.

« La barbarie menée par un groupe de hooligans à Kalisz est contraire aux valeurs sur lesquelles repose la République de Pologne », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Selon le porte-parole du ministère  des Affaires étrangères, Lukasz Jasina, le jour de la fête nationale a été « utilisé pour propager la haine, l’antisémitisme et l’intolérance religieuse ».

De son côté, le ministre de l’Intérieur Mariusz Kaminski a souhaité « que les organisateurs de ce rassemblement honteux en subissent des conséquences devant la justice ».

Des représentants des églises et des communautés chrétiennes de Kalisz ont déploré ces incidents qui « remettent en question les valeurs humaines fondamentales et chrétiennes que sont le respect, le dialogue et la coopération ».

Par ailleurs, le ministre israélien des Affaires étrangères Yaïr Lapid a condamné samedi soir les incidents et a exigé que les autorités locales prennent des mesures.

Des nationalistes polonais ont crié « Mort aux Juifs » en brûlant un livre représentant un pacte historique protégeant les droits des Juifs de Pologne lors d’un rassemblement à Kalisz.

« L’horrible événement antisémite en Pologne rappelle à chaque Juif dans le monde la haine et le danger que représente l’antisémitisme s’il n’est pas rapidement éradiqué, » a affirmé Yaïr Lapid.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Pologne: autodafé et cris de « Mort aux Juifs » lors d’un rassemblement néo-nazi à Kalisz. Le président polonais condamne ces incidents

    1. robert davis

      Les crapules de l’extrême droite qu’il ne faut pas confondre avec les nationalistes et patriotes de la droite,existent bien sûr partout mais les autorités polonaises et le peuple je ne crois pas qu’ils soient antisémites. De toutes manières la racaille d’extrême droite n’est pas aussi nombreuse que les mus qui envahissent l’europe.

    2. RICHARD-NICOLAS

      Toute ma famille participait à la marche fêtant l’indépendance de la Pologne à Varsovie. Que des drapeaux rouges et blancs. L’on n’a pas entendu de slogans antisémites.
      La capitale polonaise est une des rares en Europe où quelqu’un peut se promener avec une kippa sans aucun risque.
      Il y’a un petit centre juif près de chez moi dans le centre. Aucune protection nécessaire. Les affiches tiennent avec de simples punaises.
      Les crétins d’extrême-droite existent. Ils ont trop écouté leurs saoûlards de grand-pères qui devait être des communistes antisémites. N’ayant pas vu de juif de leur vie, ils fantasment…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    240 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap