toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les Palestiniens au bord de la « guerre civile » suite à la multiplication des violences entre bandes armées dans les territoires palestiniens


Les Palestiniens au bord de la « guerre civile » suite à la multiplication des violences entre bandes armées dans les territoires palestiniens

Des violents affrontements ont lieu ces derniers jours entre des clans rivaux

Des scènes d’anarchie et de violence se sont multipliées ces derniers jours dans certaines parties des territoires palestiniens, alors que l’Autorité palestinienne est accusée de ne pas en faire assez pour faire respecter la l’ordre et la loi.

Selon le Jerusalem Post, des civils palestiniens ont prévenu que les violences pourraient conduire à une « guerre civile », notamment entre les grands clans et les bandes armées à Hébron et dans le nord de la Judée Samarie.

Ces derniers jours, quatre universités ont été fermées en raison de violents affrontements sur les campus entre étudiants et clans rivaux.

L’Université Al-Quds à Abu Dis, au sud de Jérusalem, a fermé ses portes après que des hommes armés masqués du village voisin d’Al-Sawahreh ont ouvert le feu sur des voitures appartenant à des étudiants et des professeurs. La fusillade est liée à un différend concernant un parking près de l’université.

L’université de Bir Zeit, au nord de Ramallah, a fermé ses portes à la suite de violents affrontements entre étudiants appartenant à des groupes rivaux affiliés au Fatah.

Mardi, ce sont l’université d’Hébron et l’université polytechnique de Palestine qui ont fermé après que de violentes bagarres ont éclaté entre des étudiants appartenant à des clans rivaux.

En outre, des dizaines de maisons, d’entreprises et de magasins ont été incendiés, notamment à Hébron, où des hommes armés masqués se livrent à des combats de rue depuis une semaine.

« La situation à Hébron est très dangereuse », a déclaré Abdel Wahab Gheith, un chef de l’un des plus grands clans d’Hébron. « Nous tenons l’Autorité palestinienne responsable du chaos sécuritaire à Hébron ».

Les violences se sont par ailleurs propagées dans d’autres parties de la Cisjordanie, où les Palestiniens ont également accusé l’AP de ne pas faire respecter la loi et l’ordre.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Les Palestiniens au bord de la « guerre civile » suite à la multiplication des violences entre bandes armées dans les territoires palestiniens

    1. robert davis

      Excellente nouvelle, merci pour cette bonne nouvelle mais je persiste à dire que ces arabes sont des jordanens ou des falestiniens mais pas des palestiniens: les palestiniens etaient juçifs et depuis la création d’Israel ils sont devenus Israéliens et il n’y a plus de palestiniens, c’est la novlangue comme les gauchistes qui se disent …anti fascistes. La novlangue ne sert qu’àBROUILLER LA notion des mots pour nous amener à croire que noir = blanc…

    2. robert davis

      hamas ou pa c’est exactement la même chose en ce qui concerne Israel. La seule différence c’est l’origine des arabes, ceux du hamas sont egyptiens ceux de Judée/Samarie sont jordaniens. Qu’est-ce qu’on en a foutre? pour ce qui est de leur guerre civile elle continuera de toutes manières vu la localisation des 2 populations arabes egyptiens et jordaniens.

    3. doudou

      s’il pouvaient s’entretuer et se dé barrasser du hamas antissemite ,qui crée une barriere entre les palestiniens et israel,pour une paix juste,et qu’il n’y ait plus de victimes colaterales.

    4. robert davis

      Il ne peut pas y avoir de « paix juste » avec des gens qui veulent votre maison, il ne faut pas être naifs. La paix ne sera possible que lorsque les falestiniens/jordaniens seront transférés en jordanie. Sinon les juifs seront massacrés partout dans le monde pour que les arabes aient 0,05% de territoires en plus…Quant aux « victimes collatérales » actuelles elles sont si dérisoire par rapport à la Shoa que ça ne vaut même pas la peine de les compter. Alors suffit les c.

    5. doudou

      vous avez tout à fait raison mr robert davis,notre pays est envié par les philisteins,et comme vous dites :il ne peut pas y avoir de paix avec ceux qui veulent nous chasser pour habiter la maison que D nous a donné(D présèrve).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    224 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap