toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La « théorie critique de la race » enseigne que ce n’est pas bien d’être blanc et que vous devez en avoir honte


La « théorie critique de la race » enseigne que ce n’est pas bien d’être blanc et que vous devez en avoir honte

Walmart – le Auchan américain – a fait suivre à plus de 1 000 employés une formation à la « théorie de la race critique » qui enseigne que tous les blancs sont coupables de « pensée suprémaciste » et de « supériorité raciale intériorisée ».

Les documents envoyés par un lanceur d’alerte au journaliste Christopher Rufo du City Journal (1), révèlent que Walmart a lancé son programme, qui repose sur les principes fondamentaux de la théorie critique de la race que je détaille ci-dessous (accrochez vos ceintures) en partenariat avec le Racial Equity Institute. Et ce, évidemment, afin de signaler sa vertu et espérer être épargné par les fascistes.

L’entreprise a rendu le programme obligatoire pour les cadres, et « recommandé » pour les employés à temps partiel.

L’enseignement de la Théorie de la race critique en 8 points

Les blancs sont coupables de « supériorité raciale intériorisée », et ils « doivent accepter leur culpabilité et leur honte »

  1. Les États-Unis sont un « système de suprématie blanche », créé par des Européens blancs « dans le but d’attribuer et de maintenir l’accès de la peau blanche au pouvoir et aux privilèges ».
  2. Les Blancs sont coupables de « privilège blanc » et de « supériorité raciale intériorisée ».
  3. Les blancs croient à tort que « leur confort, leur richesse, leurs privilèges et leurs succès ont été gagnés par leurs mérites et leur travail acharné » alors qu’en réalité, « ce n’est que grâce aux bienfaits du racisme systémique. »
  4. La « culture de la suprématie blanche » se définit par plusieurs caractéristiques coupables, notamment « l’individualisme », « l’objectivité », « le paternalisme », « la défensive », « l’accumulation de pouvoir », « le droit au confort » et « le culte de l’écrit ».
  5. Les « discussions sur le conditionnement raciste » devraient avoir lieu dans des groupes ségrégués sur le plan racial, car « les personnes de couleur et les personnes blanches ont leur propre travail à faire pour comprendre et traiter le racisme ».
  6. Les personnes appartenant à des minorités raciales souffrent d’une « oppression raciste construite » et d’une « infériorité raciale intériorisée » et sont confrontées à des pensées internes telles que « nous pensons qu’il y a quelque chose de mal à être une personne de couleur », « nous avons une mauvaise estime de nous-mêmes », « nous avons des attentes réduites », « nous avons des choix très limités » et « nous avons un sentiment de possibilité limitée ».
  7. Cette pensée interne néfaste les oblige à adhérer aux « mythes promus par le système raciste », et à développer des sentiments de « haine de soi », de « colère », de « rage » et d’ »ethnocentrisme », et elles sont contraintes d’ »oublier », de « mentir » et d’ »arrêter de ressentir » pour survivre.
  8. La solution consiste pour les Blancs à travailler au « développement antiraciste des Blancs » et à accepter leur « culpabilité et leur honte » et le fait que « les Blancs n’ont pas raison ». En fin de compte, ils devraient travailler à une « action collective » où « le blanc peut faire le bien ».

Le journaliste Rufo n’a pas manqué de faire remarquer à Walmart que l’ensemble des neuf membres de la haute direction, à l’exception du chef de la technologie Suresh Kumar, sont blancs.

Mais en France, vous connaissez ce type d’extrême hypocrisie poussée jusqu’à la nausée – je pense à Libération, qui dénonce constamment le manque de diversité et se pose en donneur de leçons, et dont la photo de l’équipe de rédaction révélait la surprenante absence d’introspection de l’esprit gauchiste : aucun noir, pas ou peu de musulmans ou d’asiatiques dans leur équipe :

Equipe de rédaction de Libération – la diversité exigée par le journal ne s’applique pas à eux

Puissance de la Cancel Culture

En conclusion, si vous vous demandez comment un géant comme Walmart (5300 hypermarchés aux Etats-Unis, 2500 au Mexique, 630 au Royaume-Uni et 430 en Chine) peut avoir peur d’une poignée d’attardés boutonneux de Twitter qui vivent chez leur maman, songez que les Rolling Stones viennent de céder à la Cancel Culture, et ont retiré leur morceau le plus célèbre de leur répertoire, Brown Sugar, et se sont engagés à ne plus le chanter dans leurs concerts.

Oui, les Rolling Stones, le géantissime groupe de pop musique, la légende, qui domine la scène musicale mondiale depuis près de 60 ans, a gagné près d’un milliard et demi de dollars, dont le leader, Mick Jagger, pèse 500 millions de dollars, qui va donner 5 concerts en 2021, et n’a plus rien à prouver au monde – les Rolling Stones ont cédé à une poignée de fascistes boutonneux anonymes dont la puissance n’était jamais apparue si destructrice.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.msn.com/en-us/news/us/walmart-crt-training-encourages-employees-to-accept-that-white-is-not-right/ar-AAPxpJh?ocid=msedgntp

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “La « théorie critique de la race » enseigne que ce n’est pas bien d’être blanc et que vous devez en avoir honte

    1. alauda

      La cancel culture n’est qu’un ultime avatar du puritanisme WASP. Quel bonnet de nuit s’abat sur 2000 ans de rayonnement ? Il a ses ombres aussi, mais flûte à la fin, on ne va pas s’excuser d’être nés sous des climats peu ensoleillés, ni de l’adaptation de la peau ancestrale.

      Les témoignages des ethnologues en disent long sur les paradis perdus d’une Afrique rêvée par les nouveaux sectaires : traite et esclavage pratiqués avant les Occidentaux et poursuivis après les abolitions, excision des filles qui perdure dans de nombreuses tribus… Une partie du continent subsaharien se contentait de l’oralité pour transmettre la culture de la chefferie et bon nombre ignoraient jusqu’à l’usage de la roue.

      Depuis la fin du XIXe, les témoignages photographiques des modes de vie. se sont multipliés sur l’ensemble de la planète. Le sort des mineurs occidentaux qui allaient au charbon était-il plus reluisant, par exemple, que celui d’un coupeur de canne ? La mémoire n’a pas un sens unique. Le pathos ne doit pas saturer l’espace mental.

      Je ne m’excuserai jamais d’être dans une civilisation qui conserve des livres dans ses bibliothèques, quantité d’œuvres d’art dans ses musées, une civilisation inventive, industrieuse qui, même si a sa part de cruauté comme toutes les autres, est aussi capable de générosité.

      Qu’est-ce qu’ils ont à transmettre, ces gens-là, avec leur cancel-culture ? Rien du tout. Une fausse culpabilité reportée majoritairement sur des petits-blancs qui sont assez stupides pour perdre leur temps à des billevesées. On a besoin de comprendre d’où l’on vient, mais juger nos prédécesseurs avec nos lunettes d’héritiers collectifs n’a aucun sens.

      Enfin, les Stones, qui étaient à l’époque bien stones, peuvent supprimer un tube de leur répertoire pour se faire un coup de pub à bon compte, ce n’est pas demain la veille que « le serpent qui danse » de Charles Baudelaire, autrement mieux écrit que leur chanson commerciale, va disparaître des Fleurs du Mal.

    2. LeClairvoyant

      Pour les rouges, les verts, les noirs les arc-en-ciel vont dans le même paquet gaucho-extremiistes-islamistes; car aux blancs ne les aiment pas. Par contre les blancs sont obligés d’aimer tout le monde et toutes ses couleurs, sauf les blancs.

    3. Joséphine

      J’emmerde cette théorie critique de la race, à pied, à cheval et en voiture En avant Simone ! Non seulement e n’ai pas honte d’être blanche mais je suis fière de l’être.
      AMEN

    4. robert davis

      Qui empêche les blancs de mettre à la poubelle toutes ces âneries et soutenir le contraire y compris dans leurs journaux et sites et boycotter ceux qui soutiennent les militants de la gauche entre autres les étudiants débiles à qui il ne faut pas donner du travail? lorsque les journaleux et étudiants vont crever de faim, on verra s’ils continuent à nous em. avec leur cancel culture= cancel good jobs.

    5. robert davis

      Faisons un slogan disant : LE BLANC EST LA PLUS BELLE COULEUR, la seule qui vaille,le noir et couleurs intermédiaires les plus moches. La racaille et la gauche se sentira visée et ils finiront par baisser les yeux et filer la queue entre les jambes, c’est elle qui finira par avoir peur.

    6. robert davis

      Les africains et la gauche archi merdique ne tire sa « force » que de notre faiblesse:fermons leur la porte de l’occident, ne les aidons surtout pas à passer de 1 à 2 milliards en afrique ce qui en plus serait la fin de la planète qui ne peut plus supporter les 7 milliards de gens actuellement, asphyxions les financièrement et c’est de 1 à 0,5 M. qu’ils passeront et par la même occasion ils gémiront comme un petit chien au lieu d’aboyer.

    7. Pierre Malak

      Je suis fier d’être blanc et héritier des fondateurs de la plus grande, de la plus aboutie de toutes les civilisations présentent et passées.

      Mais je regrette profondément que nous ayons colonisé et civilisé les sauvages noirs et gris d’Afrique. Nous les avons mis debout et permis à leur race d’envahir la planète en favorisant leur démographie grâce à nos sciences.

      Alors, MM les Africain(e)s, baissez d’un ton et remerciez nous !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    174 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap