toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Ces gens méritent la mort, mais nous ne sommes pas en position de force » : Procédure contre la Mosquée d’Allonnes, les renseignements évoquent une politique de la « Taqîya »


« Ces gens méritent la mort, mais nous ne sommes pas en position de force » : Procédure contre la Mosquée d’Allonnes, les renseignements évoquent une politique de la « Taqîya »

La mosquée d’Allonnes (Sarthe) a-t-elle été le théâtre de véritables déclarations de guerre contre la France et les chrétiens ? Selon des informations que Le Figaro a pu glaner auprès de sources du renseignement français, les discours à nette connotation islamiste y auraient cours depuis plusieurs années. Ces sources décrivent des discours particulièrement belliqueux. Dans certaines prises de parole, il aurait été question de la nécessité d’« humilier les mécréants ennemis de l’islam et des musulmans » et de « donner la victoire aux musulmans ». Plusieurs propos tendant à légitimer le djihad armé, la haine et la discrimination des juifs, des chrétiens ou des Occidentaux en général, auraient été tenus. Particulièrement à la suite d’attentats meurtriers commis par des terroristes islamistes.

Quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty , les dirigeants de la mosquée se seraient en effet félicités du destin du professeur, et auraient vu en la personne d’Abdoullakh Anzorov, son tueur, un « martyr ». Il faut « impérativement se renforcer dans la foi et se préparer au combat », aurait jugé une des personnes prenant la parole dans l’enceinte de la mosquée. Un autre membre déclarait que l’assassinat de Samuel Paty renforçait sa détermination. Des propos qui auraient été encouragés en séance de prière. Un des membres actifs de la mosquée aurait vanté sa rencontre avec Djamel B., un djihadiste emprisonné pour des engagements proches de milieux terroristes. Devant des publications de Charlie Hebdo, un des imams associatifs Driss E.K. aurait ainsi professé que «ces gens méritent la mort, mais nous ne sommes pas en position de force»

Plus inquiétant encore, les sources évoquent une politique de Taqiya, ou dissimulation des convictions islamistes sous un vernis et un comportement respectueux. Une pratique qui aurait été ouvertement encouragée par les dirigeants des associations. Ces derniers auraient ainsi exhorté les imams à « rencontrer les kouffars » (les mécréants) et à leur afficher un soutien de façade à la suite de l’assassinat de Samuel Paty.»

Les associations sont également accusées de propager aux plus jeunes un antisémitisme virulent, ou encore la haine des homosexuels. Des affirmations menaçantes auraient été prononcées devant eux. Selon nos informations, plusieurs habitués de la mosquée avaient d’ailleurs déjà été inquiétés pour des faits d’apologie de terrorisme.

[…]

Le Figaro

« Ce lieu abrite aussi une école coranique accueillant environ 110 enfants devant lesquels a été valorisé le djihad armé et qui constitue donc un lieu d’endoctrinement. »

Cliquez pour agrandir

Il y a 10 ans, une association laïque dénonçait le fait que la Mosquée a été financée entièrement par de l’argent public (1,8 Millions) :


 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “« Ces gens méritent la mort, mais nous ne sommes pas en position de force » : Procédure contre la Mosquée d’Allonnes, les renseignements évoquent une politique de la « Taqîya »

    1. limone

      ça ressemble plus a un hôpital psychiatrique
      qu’a une mosquée leurs bâtiment c’est nul
      d’en arriver là de faire n’importe quoi
      avec n’importe qui

    2. Filouthai

      En résumé, l’état français finance la construction de mosquées avec l’argent de nos impôts.
      10 ans plus tard, il s’aperçoit que les mosquées construites sont des repaires d’islamistes et il les ferme. Pour en faire quoi ? Des églises ?

    3. Jacques B.

      Au point où nous en sommes, nous n’avons plus le choix si nous voulons éviter de vivre une situation à la libanaise dans moins de dix ans : il faut un État régalien fort, à la Poutine ou à l’israélienne, qui tape fort sur ce genre de gens et de dérives.
      Il y a beaucoup d’islamistes à mettre en taule – régime sévère, genre camp de travail – et beaucoup aussi à expulser du territoire.
      Il faut évidemment stopper immédiatement toute immigration – sauf cas très particuliers – et abolir le droit du sol. Le regroupement familial, idem. Il faut cesser toute aide (minimum vieillesse, santé, etc.) aux immigrés qui ne cotisent pas, comme le dit Zemmour, de sorte qu’il n’y ait plus d’effet « pompe aspirante ».
      Il faut aussi d’une façon plus générale retrouver une justice digne de ce nom : un budget, des prisons, des condamnations réelles et sévères, que cesse l’impunité des criminels.

      Évidemment, ce sera un travail de longue haleine, parce que sauf à expulser TOUS les musulmans, ce qui est impossible sans guerre civile, il restera toujours des rejetons de musulmans qui se radicaliseront et passeront à l’acte, mais de moins en moins avec le temps, comme en Israël ou en Russie.
      Si nous avions adopté une telle politique il y a 45 ans, nous n’en serions pas là : nous compterions sans doute autant de musulmans que le Japon, c’est-à-dire très peu. Mais la France s’est ramollie, sa devise est devenue à peu près : « du pain et des jeux » et elle a élu de façon insistante des escrocs et des traîtres au pays, des gauchistes et des lâches. Il est temps pour les Français de se réveiller et de voter pour un candidat qui fera le ménage.

    4. Malcolm Ode

      Même le maire semble user de taqiya : le «vivre ensemble» des musulmans, c’est un peu le mourir tout seul des koufars. Jusqu’à la domination militaire des résidus de conquête pour le paiement de leur «protection» mafieuse en terre d’islam.

    5. robert davis

      Tant que la femme e.macron sera à l’elysée, les mus s’en donneront à coeur joie: « quand le chat n’est pas là… » Quant à dire que l’Etat est fort en Israel, je suis sceptique vu que même NetanyaMOU n’a jamais osé foutre dehors les arabes ces faux palos! A mon avis il y a autant de problèmes politiques en Israel qu’en France la seule différence réside dans la population qui est bcp plus déterminée en Israel qu’en France.

    6. robert davis

      L’expulsion de presque TOUS les mus est parfaitement possible même sans guerre civile bien que en pratique celle-ci est déjà là, simplement en coupant les allocs, il suffit d’une décision du Parlement, ceux qui ne comprennent pas cela, ne veulent pas le voir. D’ailleurs même leterme de guerre civile est discutable carune guerre civile se fait entre une homogène, frère contre frère mais les mus ne sont PAS nos frères : dans ce cas il s’agit d’une occupation et d’une guerre tout court.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    84 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap