toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un homme égorgé en pleine rue par des « jeunes des quartiers » à Agen


Un homme égorgé en pleine rue par des « jeunes des quartiers » à Agen

Opéré en urgence, ses jours ne seraient plus en danger. Un homme a été interpellé, un autre est toujours recherché.

Un jeune homme a été égorgé dimanche 26 septembre en pleine rue à Agen (Lot-et-Garonne), et laissé pour mort, selon plusieurs médias locaux. Deux hommes ont été rapidement identifiés, l’un d’entre eux étant interpellé le jour même.

On ignore pour l’instant les circonstances exactes de l’agression, qui a eu lieu dans un quartier «animé» près du marché du Pin, comme le détaille Le Républicain . Vers 10h30, un boulanger sorti nettoyer une table de clients aurait aperçu la victime au sol, perdant son sang. «J’ai entendu crier dans la rue voisine. J’ai accouru et j’ai vu un jeune homme à terre. Il y avait du sang partout», commentait ce lundi l’artisan à Sud-Ouest . «Sa blessure courait de la joue, à hauteur de l’oreille, à la gorge. Je lui ai aussitôt porté secours et appliqué un point de compression au niveau de la plaie pour stopper l’hémorragie. Une autre personne est venue m’aider tandis qu’une autre a appelé les secours. Sans cela, je crois qu’il serait mort dans la rue. J’espère qu’il va survivre», ajoutait-il. Le SMUR a rapidement évacué le jeune homme, en urgence absolue, vers la clinique Esquirol-Saint-Hilaire. Opéré en urgence, ses jours ne seraient plus en danger.

Le vice-procureur s’est ensuite rendu sur les lieux et a ouvert une enquête, confiée à l’antenne d’Agen de la police judiciaire de Bordeaux. Deux hommes jeunes ont rapidement été identifiés, notamment en exploitant les enregistrements des caméras de vidéosurveillance. L’un d’eux, âgé de 18 à 19 ans selon plusieurs sources, a été interpellé en fin de journée, mais passablement alcoolisé, n’a pu être entendu directement par les policiers.

Un quartier sous tension

Le quartier du Pin est montré du doigt pour son insécurité grandissante, souligne Le Petit Bleu d’Agen , citant notamment un jeune tué récemment à l’arme à feu, et des agressions «récurrentes». «C’est bien beau de dire que l’on ne veut pas stigmatiser ce quartier mais les faits sont là», témoigne ainsi un habitant. Le journal local évoque l’insuffisance, vue du terrain, des actions publiques que la mairie décrivait récemment comme «mettant en avant les forces vives de ce quartier».

Le Figaro

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Un homme égorgé en pleine rue par des « jeunes des quartiers » à Agen

    1. robert davis

      Les « djeunes » futurs soldats de l’armée mus de France si chers aux trouillards qui nous gouvernent la soi disant …élite!!! D’abord ils soutiennent les mus comme des agneaux et lorsque une nouvelle réalité arrivera probablement uniquement grâce à EZ, ils vont s’excuser comme des agneaux! En attendant c’est le règne du « on peut pas, on peut pas » dans les merdias et les politicards!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    264 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap