toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un collectif de 150 intellectuels et personnalités françaises dénonce la tribune islamo-gauchiste, publiée par Libé, qui accuse Israël de « crime d’apartheid en Palestine historique »


Un collectif de 150 intellectuels et personnalités françaises dénonce la tribune islamo-gauchiste, publiée par Libé, qui accuse Israël de « crime d’apartheid en Palestine historique »

Plaquer sur le conflit israélo-palestinien le schéma de l’antiracisme en parlant d’apartheid, loin de faire progresser la vérité, ne fait qu’attiser la haine des juifs, dénonc un collectif de 150 intellectuels et personnalités politiques.

Tribune. La situation actuelle au Proche-Orient ne résulte pas uniquement de dizaines d’années d’affrontement entre Israéliens et Palestiniens, elle se nourrit également de centaines d’années de persécutions des juifs dans les pays arabes et en Europe.

Ce conflit multiséculaire, extraordinairement complexe, aux racines à la fois historiques, religieuses, géopolitiques et diplomatiques, nourri par la corruption, l’ignorance, mais aussi la haine et la radicalité, ne peut pas être réduit à la vision binaire d’un affrontement entre les « gentils Palestiniens » et les « méchants Israéliens », sinon par des propagandistes ou des ignorants.

Or, c’est précisément à cette simplification outrancière que se livrent plusieurs organisations – nous pensons à certains rapports des Nations unies –, des organes de presse, ainsi qu’un nombre significatif d’intellectuels et d’artistes, de figures politiques et médiatiques.

Une tribune publiée le 6 juillet sur le site de l’Association des universitaires pour le respect du droit international des Palestiniens (Aurdip), appelant à « l’élimination » et à la « répression » du « crime d’apartheid en Palestine historique », témoigne d’une large mobilisation « antisioniste » au sein des milieux universitaires. Pour qualifier la politique d’Israël envers les Palestiniens, cette tribune et d’autres appels usent du terme infamant d’« apartheid » associé à des expressions criminalisantes comme « nettoyage ethnique » ou « crimes de guerre », voire « crimes contre l’humanité ».

La cruauté, l’inhumanité, la violence paroxystique et le racisme abject que suggèrent ces accusations à forte valeur émotive sont utilisés à dessein pour faire réagir une population occidentale particulièrement sensible aux violations des droits humains et l’amener à voir en Israël un Etat criminel contre lequel tout humaniste qui se respecte aurait le devoir de se révolter.

Experts et militants

Les nombreux zélateurs de ce victimisme de combat se présentent la plupart du temps comme des « experts » alors qu’ils agissent là en tant que militants. Leur croisade est d’autant plus efficace que le sujet est compliqué et fondamentalement très mal connu ; en même temps, il est si omniprésent dans les médias que tous ceux s’intéressant un tant soit peu à l’actualité internationale se sentent obligés de prendre position.

L’efficacité de ces plaidoiries doit beaucoup aux nobles principes derrière lesquels elles dissimulent la violence de leurs véritables objectifs : les « droits humains », la « lutte contre les discriminations raciales, ethniques, religieuses » (ou même « sexuelles » dans la tribune de l’Aurdip), la « démocratie », la « justice » et même la « paix » et la « réconciliation » …

La suite sur Le Monde

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 13 thoughts on “Un collectif de 150 intellectuels et personnalités françaises dénonce la tribune islamo-gauchiste, publiée par Libé, qui accuse Israël de « crime d’apartheid en Palestine historique »

    1. robert davis

      D’abord la Palestine historique n’est pas la seule Palestine Occidentale mais TOUTE la Palestine Occidentale et orientale et le seul fait de ne parler que de la Palestine Occidentale montre bien la volonté des antisémites de vouloir expulser les Juifs même de la petite partie de la Palestine gouvernée par les juifs. Si ce n’est pas la preuve de la haine des juifs et la volonté de les voir redevenir des sans patrie,on ne sait pas ce que c’est. Quant à l’apartheid ce terme utilisé par la gauche pour mélanger tout, les hommes, les territoires, les idées, un méli mélo ingouvernable aboutissant à un gouvernement mondial encore plus ingouvernable dans la guerre serait partout et tout le temps, le chaos total tel qu’il règne dans les cervelles désaxées des gauchistes.

    2. robert davis

      La notion même de pays et de frontières est un apartheid mais les antisémites voudraient qu’Israel n’ait ni frontières ni un peuple afin de le détruire plus facilement.

    3. robert davis

      Sans un minimum de séparation (apartheid) un pays est ingouvernable et même la France le pays le plus gauchiste du monde la séparation est en train de se manifester. Sans séparation le pays deviendra mus à bref délai et dans ce cas la séparation deviendra encore plus nette avec les mus comme les maitres et les non mus des esclaves sans aucun droit.

    4. robert davis

      Sur ce point de la séparation la gauche nous fait le même coup que pour la libre expression: lorsqu’ils étaient dans l’opposition la gauche française la plus malhônnete du monde, la réclamait mais aujourd’hui au pouvoir elle la refuse aux autres. Il en serait de même de « l’apartheid » si elle parvenait à imposer son objectif d’interdiction aujourd’hui et application sitôt serait trop faible pour résister aux mus.

    5. robert davis

      Les « droits humains » les « discriminations » etc les mus les appliquent-ils dans leurs pays?PAS DU TOUT, alors pourquoi ces « universitaires » totalement abrutis par leur militantisme de gauche le reprochent-ils à tort en plus, à Israel? on voit bien qu’ils s’agit de pretextes pour affaiblir Israel, crier haro sur lui et essayer de mettre le monde entier contre Israel et les juifs. Ceci est un pure et simple déclaration de guerre de la gauche que seule la violence peut résoudre, les reculades ne font qu’exacérber les volontés jusqu’à ce que cela se termine en une guerre mondiale alors que des éxécutions massives de militants gauchistes nazis résoudrait le conflit à moindre coût comme dans les années 30.

    6. robert davis

      Les accusations de la gauche nazie d’aujourdhui contre Israel sont les mêmes que celles de hitler contre les juifs, les mots étant parfois légèrement transformés à la sauce gauchiste.

    7. salomon perez

      vous faites de la publicite pour ce torchon de journal qui n’est pas capable une seul fois de dire la verite assez cela suffit d’en parler ou d’endiscuter ce torchon n’en vaut pas la peine

    8. robert davis

      Je suis étonné qu’il y ait encore quelques pays européens qui acceptent de se rendre à la « conférence durban VI » qui propage la haine des juifs sous le pretexte « d’apartheid » et d’anti-racisme alors qu’il s’agit purement et simplement d’atisémitisme.Il s’agit des pays suivants: belgique, espagne, suède, suisse: ces pays ne méritent même pas une majuscule, il faudrait des lettres encore plus petites pour les mentionner.

    9. robert davis

      Je précise que pour que macron refuse de participer demain à cette nouvelle mascarade à l’onu, il a fallu faire des pressions…ce qui n’est pas le cas des pays anglo saxons.

    10. robert davis

      Erratum : il s’agit de durban IV et VI cette ville pouilleuse la plus sale du monde et où la criminalité est la plus forte du monde et la date c’est le 22 septembre et non demain.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    245 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap