toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Présidentielle 2022 : un sondage donne Zemmour à 13%, au coude-à-coude avec Bertrand, dans un mouchoir avec Le Pen


Présidentielle 2022 : un sondage donne Zemmour à 13%, au coude-à-coude avec Bertrand, dans un mouchoir avec Le Pen

EXCLUSIF – L’ascension fulgurante d’Eric Zemmour, en progression de deux points dans notre sondage Harris Interactive, fait s’effondrer Marine Le Pen à 16% des intentions de vote.

L’étude, réalisée par Harris Interactive, indique que le polémiste devancerait la droite en cas de candidature de Valérie Pécresse ou Michel Barnier.

Irrésistible, inédite, irrationnelle… L’ascension fulgurante d’Eric Zemmour dans les sondages bouleverse la campagne présidentielle et rebat les cartes d’un scrutin plus indécis que jamais. Dans notre enquête Harris Interactive, le polémiste – qui n’a toujours pas fait acte de candidature – grimpe à 13% des intentions de vote au premier tour de l’élection, à trois points seulement de la leader du Rassemblement national Marine Le Pen, qui s’effondre à 16%. En quelques semaines d’une campagne qui ne dit pas son nom, l’éditorialiste est parvenu à fracturer la droite, dont il prend 25% des électeurs de 2017, à asphyxier Marine Le Pen, qui a perdu 12 points depuis l’été, et à éteindre les petits candidats souverainistes comme Nicolas Dupont-Aignan, Florian Philippot ou François Asselineau, relégués sous les 2%. « Il y a une dynamique indéniable en faveur d’Eric Zemmour, qui a vu ses intentions de vote doubler en un mois », indique le directeur général délégué d’Harris Interactive, Jean-Daniel Lévy.

Second tour ouvert

Bénéficiant d’une exposition médiatique sans commune mesure depuis qu’il a esquissé le désir de se présenter à la présidentielle, Eric Zemmour se trouve en outre porté par son débat, le 23 septembre, avec le chef de file de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, sur BFMTV. Avec 4 millions de téléspectateurs, « près d’1 Français sur 10 en âge de voter » ont suivi les échanges entre deux hommes, précise JeanDaniel Lévy, pour qui « il y a clairement eu un effet débat ». Mais l’aspect le plus spectaculaire de l’hypothèse Zemmour, c’est bien l’abaissement du seuil de qualification au second tour de l’élection : en cas de candidature de l’éditorialiste, ils seraient quatre – Marine Le Pen (16%), Xavier Bertrand (14%), Eric Zemmour (13%) et Jean-Luc Mélenchon (13%) – dans un mouchoir de poche, moins de 3% des voix, à pouvoir prétendre affronter Emmanuel Macron au second tour. C’est toute l’architecture présidentielle de 2017 qui est ainsi remise en cause par la présence du polémiste au premier tour du scrutin.

L’entourage du presque candidat ne boude pas son plaisir et s’attend à voir la dynamique s’amplifier ces prochaines semaines. « A mesure qu’il est invité dans les médias et que les Français prennent connaissance de ses idées, ils s’aperçoivent qu’il est une alternative supérieure aux candidats traditionnels de la droite », s’enorgueillit un conseiller de son premier cercle, qui voit dans les sondages la validation de sa stratégie d’union des droites : « Il continue de solidifier son socle de départ, le peuple de droite, parisien, CSP+, et commence à percer dans le bloc populaire dont on disait pourtant qu’il était impénétrable, la chasse gardée de Marine Le Pen. Il est en train de déscléroser la vie politique française. » Hors de question, toutefois, de précipiter son annonce de candidature. Invité de LCI, lundi 28 septembre, l’éditorialiste a dit qu’il voulait continuer d’étudier la situation politique : « On est encore loin de la présidentielle… »

Précédent Chevènement

Dans les rangs de la majorité, l’hypothèse d’une candidature Zemmour ne laisse personne indifférent. Mais elle n’inquiète pas vraiment. « La baudruche finira par se dégonfler », assure le député LREM du Rhône, Bruno Bonnell, qui voit en Eric Zemmour « la résurrection du Front national de Jean-Marie Le Pen ». Certains opposants de Zemmour se raccrochent en outre à un exemple historique : la candidature de Jean-Pierre Chevènement en 2002, qui avait rapidement atteint 12% dans les sondages, avant de dévisser et de terminer à 5,33% des voix au premier tour de l’élection. Oubliant peut-être au passage que sa candidature avait eu pour conséquence d’éliminer Lionel Jospin, le candidat de sa famille politique…
Source : Challenge

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Présidentielle 2022 : un sondage donne Zemmour à 13%, au coude-à-coude avec Bertrand, dans un mouchoir avec Le Pen

    1. Moshé

      Faut-il encore pouvoir se fier aux « sondages » !

      Y aurait-il encore une majorité pour ce minable de macronette ??

      Impossible

      Tout comme il a triché sondages/dépouillement des bulletins en 2017, il remet une couche avec sa meute de financiers pourris et les assassins des gafam !

    2. Slam

      Sans doute Marine le Pen regrette-t’elle de n’avoir su se faire un allié de Zemmour, trop rêveuse et trop confiante,
      Sans doute les nuls de droite occupés à se déchirer doivent-ils enrager de n’avoir pas daigné le considérer, trop imbus d’eux-mêmes,
      Sans doute Melenchon regrette-t’il d’avoir été faire le malin face à plus fort que lui, trop endoctriné,
      Sans doute les socialistes pleurent ils le mythe errant, seul à les avoir extirpés un temps de leur bêtise, trop insignifiants,
      Reste Macron.
      Sans doute va-t-il s’accrocher à son trône comme une girouette à son clocher ou comme une huître à son rocher malgré la houle et les tempêtes, trop méprisant. Mais l’avantage de la surprise, c’est qu’elle est surprenante comme disait Louis XVI en secouant la tête.

    3. LeClairvoyant

      Petite analyse par anticipation
      Les prochaines élections ferons beaucoup de déçus pour quelques heureux, mais si on se fait payer sa campagne par Marianne, ils sont contents quelques-uns. Dans cette médiocrité globale, tous devraient courtiser Éric Zemmour, (que lui au moins à les idées claires et les cuisses propres); mais quand on est bête on est bête et on ne change pas, quitte à couler avec son rafiot dans les écueils avec ses 2 ou 3 derniers copains. Mais pas avec les traîtres, que vont partir les premiers comme les rats! Mais dans cette médiocrité dominante, tous vont dire c’est la faute du juif si on a perdu, et l’heureux gagnant ne lui dira pas merci au juif, il sera rancunier en disant, il était aussi mon ennemi..

    4. robert davis

      Vouloir sauver son pays de la décadence et de la disparition n’a rien de déshonorant ni d’une baudruche, EZ est là pour rester:les « on peut pas-on peut pas » seront démasqués et et tous verront qu’ils sabotent le pays en particulier ceux qui ne veulent pas faire de pressions financières, politiques et diplomatiques contre l’algérie et la tunisie qui refusent de rapatrier leurs m.

    5. robert davis

      Je suis particulièrement fâché contre la stupide journaliste qui nous rabat les oreilles avec ses idioties de … »la présence de la France dans …le monde » alors que la France est en train de se noyer et finira dans les abysses et dont elle DISPARAITRA DE FRANCE: quand on est en train de se noyer dans l’océan on ne se préoccupe pas du monde mais de sauver sa vie car si celui qui se noie ne trouve pas une bouée trés vite ce n’est pas sa présence « dans le monde » qui disparaitra mais sa présence en France même! Quant à sa « présence dans le monde » on pourra en reparler si la France survit.

    6. robert davis

      J’irai même jusqu’à dire que c’est cette politique de « la présence dans le monde » qui est la cause de tous les malheurs de la France et de sa disparition certaine si elle ne change pas ses priorités stratégiques mot qui n’a aucune sens pour les politicards français et ses merdias qui ne comprennent que la tactique.

    7. robert davis

      Dans un débat avec macron le seul des 4 qui ait la moindre chance de l’emporter est EZ qui ne ferait qu’une bouchée de macron, le mufti de l’Elysée soutien de l’invasion arabe: EZ est un Charles Martel potentiel les autres ne sont que les boniches de l’épouse de Charles Martel sinon carrémment des complices des sarasins.

    8. robert davis

      Dans le cadre de cette satanée « présence dans le monde » de la France qui a de toutes manières disparu après en avoir fait une moribonde, on devrait remarquer que la glorification de l’afrique dont les détracteurs de la France disent qu’elle atteindre 200 millions de noirs, je pense qu’ils se trompent si on fait le nécéssaire pour sauver le continent européen en fermant les frontières et en renvoyant les africains chez eux car cela supprimerait à la fois leurs exportations humaines et leurs importation financières et ils n’y survivraient pas ce qui aurait pour conséquence que le démographie et par conséquent leurs populations baisseraient au lieu de monter sans parler des famines des « mon Dieu-mon Dieu » … La gauche fait tout pour renforcer l’afrique et affaiblir l’europe actuellement.

    9. maury

      « France de ton malheur tu es en cause en partie,je t’en ai par mes vers,mille fois avertie,tu es marâtre aux tiens et mère aux étrangers,qui se moquent de toi quand tu es en danger,car la plus grande part des étrangers obtiennent les biens qu’à tes fils justement appartiennent « (Pierre de Ronsard 1524-1589)

    10. robert davis

      Le seul à remettre la France au centre du débat et la sortir du fond du trou et du bassin du fleuve congo c’est EZ : ah l’obsédé…

    11. robert davis

      Je ne vois pas en quoi le patriotisme serait de…l’extrême droite et donc que EZ serait d’extrême droite alors qu’il est à peine centre droit puisqu’il ne demande même pas l’arrêt de toutes les allocs aux africains et qu’on ne devrait pas débattre avec…l’extrême droite alors qu’on débat bien avec l’extrême gauche qui veut la fin de la France et le remplacement de son peuple. La noire aux cheveux jaunes des GG de RMC est un exemple typique de ceux qui veulent faire taire EZ.

    12. Jacques B.

      Il faut être lucide : seul Zemmour, aujourd’hui, a des chances de battre Macron au second tour (l’exclus Bertrand, qui est un clone de Macron, et Mélenchon le stalinien). Marine Le Pen sera battue, comme en 2017, à la fois parce qu’elle a vidé son message de son contenu et parce qu’elle est mauvaise.

      Il faudrait que Zemmour lisse son discours, qui jusqu’ici était trop radical et qui c’est évident fait fuir beaucoup de gens qui pourtant ont du bon sens. Il faut rassurer les musulmans qui aiment et respectent la France, et être intraitable avec les autres. Sur le féminisme, il faut rassurer également : son ennemi est le féminisme contemporain extrémiste, celui des Alice Coffin et cie, pas le vote ou le travail des femmes ! (comme on pourrait le penser quand on l’écoute, parfois, car il a cette tendance à toujours caricaturer).
      S’il fait cela il pourrait remporter son pari, celui de refaire le RPR des années 80-90, et de remporter la présidentielle, car les Français en ont majoritairement marre de la chienlit socialiste et macronienne.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    402 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap