toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Lyon: A la Guillotière la police lyonnaise n’y arrive plus, en une semaine une fusillade et une violente agression antisémite au cri de « sale juif »


Lyon: A la Guillotière la police lyonnaise n’y arrive plus, en une semaine une fusillade et une violente agression antisémite au cri de « sale juif »

En l’espace d’une semaine, le quartier de la Guillotière, à Lyon, a été le témoin d’une fusillade et d’une agression antisémite. Sur place, les effectifs de police affichent leur découragement face à une délinquance débridée et incontrôlable. Témoignages.

Un kilomètre à peine sépare la place Bellecour de la place Gabriel Péri, centre névralgique de la Guillotière, à Lyon. A cette distance, il est encore inconcevable pour certains habitants d’imaginer la réalité apocalyptique du quartier situé de l’autre côté du Rhône et dont le nom sonne toujours pour beaucoup de consciences comme le pendant populaire et multiculturel de la place Bellecour. Un multiculturalisme auquel ne goûtent pourtant plus les riverains du quartier qui ne doivent leur salut qu’aux innombrables forces de police astreintes à une présence quotidienne sur place. « On sent une tension qui grandit sur la Guillotière, on retrouve beaucoup d’armes et on à régulièrement à faire à des agressions sexuelles et du harcèlement de rue », témoigne ce policier membre d’une unité opérationnelle, bien familier du quartier.

Dernier exemple en date, une fusillade en plein cœur du quartier a fait un blessé sur ce qui pourrait bien ressembler à un règlements de compte entre bandes rivales.

Quelques jours plus tôt, la police intervenait sur la désormais tristement célèbre place Gabriel Péri à la suite de l’agression antisémite d’un passant traité de « sale juif » avant d’être violenté à coups de pieds et de poings pour être sorti en portant une kippa. A la Guillotière comme partout ailleurs, les dernières scories du multiculturalisme finissent de se consommer dans le chaos communautaire ambiant. « Les communautés ne se mélangent pas, il n’y a pas du tout de mixité de population », reconnaît cet agent de police.

Un grand remplacement de la délinquance

Grand remplacé ou créolisé, le quartier de la Guillotière l’est assurément même si les statisticiens de France Stratégie n’en ont pas encore mesuré l’ampleur. Sur le terrain, la police constate quant à elle un remplacement de la délinquance : « Avant on avait une délinquance locale de gens qui étaient nés et avaient grandi en France qui ont petit à petit été remplacés par des étrangers présents depuis peu sur le sol français », explique ce fonctionnaire en poste depuis dix ans.

Lire la suite sur Valeursactuelles

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Lyon: A la Guillotière la police lyonnaise n’y arrive plus, en une semaine une fusillade et une violente agression antisémite au cri de « sale juif »

    1. robert davis

      Cela étonne qui? c’est le résultat VOULU, recherché, soutenu par la gauche, le résultat du multiculturisme et de l’africanisation de la France que soutient macron et toute la gauche. Il est évident que la police ni même l’armée ne peuvent faire face à tant d’africains et de mus il y faudrait 1 ou 2 millions de policiers et même cela ne servirait à rien puisque la police ne peut pas se débarrasser DEFINITIVEMENT de cette masse compacte et toujours plus nombreuse d’africains et de mus évidemment indésirable en France et en europe. IL FAUT S EN DEBARRASSER PR L EXPULSION DE MASSE EN PASSANT PAR LES CAMPS DE CONCENTRATION où il faut leur faire une vie si misérable qu’ils souhaiteront d’eux mêmes quitter la France. Ceux qui ne veulent pas de cette vraie solution ne veulent pas d’une solution.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    171 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap