toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentat islamiste en Nouvelle-Zélande : le terroriste sri-lankais faisait l’objet d’un ordre d’expulsion depuis avril 2019, son statut de réfugié avait été révoqué, mais la Justice l’a autorisé à rester


Attentat islamiste en Nouvelle-Zélande : le terroriste sri-lankais faisait l’objet d’un ordre d’expulsion depuis avril 2019, son statut de réfugié avait été révoqué, mais la Justice l’a autorisé à rester

La Nouvelle-Zélande essayait depuis des années d’expulser le jihadiste sri-lankais responsable d’une attaque au couteau dans un supermarché vendredi, a révélé samedi la Première ministre Jacinda Ardern, disant sa “frustration” et sa volonté de faire évoluer la législation antiterroriste.

Son statut de réfugié avait pourtant été révoqué, les autorités soupçonnant de fausses allégations de menaces pour sa vie au Sri Lanka. Un avis d’expulsion avait même été émis contre lui en avril 2019.

Mais depuis le processus légal traînait en longueur, ce musulman tamoul contestant en justice la révocation de son statut de réfugié, en arguant qu’il risquait “d’être arrêté et torturé” si la Nouvelle-Zélande le renvoyait au Sri Lanka.

Et les tentatives de le condamner en vertu de la loi antiterroriste avaient toutes échoué.

Ahamed Aathil Mohamed Samsudeen, arrivé en Nouvelle-Zélande avec un visa d’étudiant en 2011, avait réussi à obtenir le statut de réfugié deux ans plus tard.

Mais il avait attiré l’attention de la police en 2016 après avoir exprimé sur Facebook sa sympathie pour des attaques jihadistes.

(…) Jacinda Ardern a déclaré que des changements à la législation antiterroriste devraient être approuvés par le Parlement avant la fin du mois.

RTBF


04/09/2021

Les autorités avaient épuisé tous les recours pour maintenir en détention le Sri Lankais de 32 ans qui s’est attaqué à sept personnes avec un couteau vendredi à Auckland. La première ministre a annoncé une modification de la loi.

L’homme responsable d’une attaque au couteau dans un supermarché en Nouvelle-Zélande avait été surveillé pendant cinq ans et emprisonné pendant trois ans avant que les autorités n’épuisent tous les recours pour le maintenir en détention, a révélé samedi le premier ministre Jacinda Ardern. L’homme, inspiré par l’Etat islamique, avait été libéré en juillet et était depuis sous surveillance policière.

Vendredi, ce Sri Lankais de 32 ans a pris un couteau dans un supermarché d’Auckland et a attaqué sept personnes, dont trois ont été grièvement blessées, avant d’être abattu par la police armée chargée de le suivre. Les ordonnances de suppression du tribunal ont empêché Jacinda Ardern d’expliquer pourquoi le terroriste n’avait pas été expulsé, mais elle a déclaré que des mesures étaient déjà mises en place pour renforcer les lois néo-zélandaises de répression du terrorisme.

(…) Bien que l’homme ait été reconnu coupable de certains chefs d’accusation, il avait déjà passé trois ans en prison en détention provisoire et «toutes les possibilités de poursuivre sa détention avaient été épuisées», a déclaré Jacinda Ardern, même si «des mesures d’atténuation des risques étaient déjà en cours». Jacinda Ardern a ajouté que des changements apportés à la législation néo-zélandaise en matière de lutte contre le terrorisme devraient être approuvés par le Parlement avant la fin du mois.

Le Figaro

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    161 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap