toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Allemagne: une secrétaire du camp nazi de Sachsenhausen jugée à 96 ans


Allemagne: une secrétaire du camp nazi de Sachsenhausen jugée à 96 ans

Ce procès sera suivi par celui d’un centenaire, un ancien gardien du camp nazi de Sachsenhausen

Soixante-seize ans après la libération des camps nazis, une ancienne secrétaire d’un camp de concentration âgée de 96 ans est jugée à partir de jeudi en Allemagne, l’un des derniers procès d’anciens nazis encore en vie.

Hautement symbolique, l’affaire est examinée à la veille du 75e anniversaire de la condamnation à mort par pendaison par le tribunal de Nuremberg de 12 des principaux dirigeants du Troisième Reich.

Ce procès sera également suivi par celui, à partir du 7 octobre, d’un centenaire, un ancien gardien du camp nazi de Sachsenhausen, près de Berlin.

Agée à l’époque des faits de seulement 18 à 19 ans, la nonagénaire Irmgard Furchner, qui vit dans une résidence pour personnes âgées près de Hambourg, sera jugée par une Cour spéciale pour jeunes.

Devant le tribunal de Itzehoe, dans le nord de l’Allemagne, elle doit répondre de « complicité de meurtre dans plus de 10.000 cas », selon le Parquet.

L’accusation lui reproche d’avoir participé au meurtre de détenus dans le camp de concentration de Stutthof, dans la Pologne actuelle, où elle travaillait comme dactylographe et secrétaire du commandant du camp, Paul Werner Hoppe, entre juin 1943 et avril 1945.

Dans ce camp proche de la ville de Gdansk où périrent 65.000 personnes, « des détenus juifs, des partisans polonais et des prisonniers de guerre soviétiques » ont été systématiquement assassinés, selon le Parquet.

Elle est également poursuivie pour « complicité dans des tentatives de meurtres ».

Quelque 30 parties civiles dont une grande majorité venue de l’étranger sont attendues lors des audiences qui doivent s’étaler au moins jusqu’à juin 2022.

Peu d’informations ont circulé sur l’accusée qui ne s’est pas exprimée jusqu’ici sur les faits qui lui sont reprochés.

Mais selon l’avocat Christoph Rückel, qui représente depuis des années des survivants de la Shoah, « elle a tenu l’ensemble de la correspondance du commandant du camp ». « Elle a aussi tapé à la machine les ordres d’exécution et de déportation et apposé ses initiales », a-t-il assuré sur la chaîne régionale publique NDR.

Pour son avocat, Wolf Molkentin, elle ignorait le sort exact des détenus. « Ma cliente aurait travaillé au milieu de SS expérimentés dans la violence. Mais devait-elle partager leur niveau de connaissance ? », s’est-il interrogé dans un entretien au Spiegel.

« A mon avis, ce n’est pas forcément évident », a-t-il ajouté, insistant sur le recours à des termes « codés » dans les échanges épistolaires entre responsables de la machine de mort nazie « de telle manière qu’une secrétaire ne pouvait pas nécessairement les décoder », selon lui.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Allemagne: une secrétaire du camp nazi de Sachsenhausen jugée à 96 ans

    1. alauda

      Paul Werner Hoppe (1910-1974), le commandant du camp, a été condamné en juin 1957 à neuf ans d’emprisonnement et libéré en 1960. Entre les camps (le premier en avril 1946), sa fuite en Suisse pendant trois ans, et la prison, il a passé en tout et pour tout 11 ans à l’ombre pour ses crimes de guerre.
      Et il y en a combien qui sont passés à travers les mailles à cette époque-là ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    174 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap