toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Virée du FN, conseillère municipale: ce que l’on sait de Cassandre Fristot la manifestante qui tenait une pancarte antisémite


Virée du FN, conseillère municipale: ce que l’on sait de Cassandre Fristot la manifestante qui tenait une pancarte antisémite

Une manifestante anti-pass sanitaire a fait beaucoup parler d’elle pour avoir brandi une pancarte jugée antisémite à Metz. Ancienne FN, elle a travaillé pour Louis Aliot, le maire de Perpignan, un fait qu’il confirme dans L’Indépendant. Darmanin a annoncé son interpellation.

Lors de la manifestation anti-pass sanitaire du samedi 7 août, une pancarte a particulièrement fait le tour des médias et des réseaux sociaux. Plusieurs noms y sont inscrits, qualifiés de «traîtres», dont une grande partie de confession juive, avec le slogan «Mais qui?» associé à l’antisémitisme. La manifestante en question est Cassandre Fristot, ancienne chef de cabinet de Louis Aliot lorsque ce dernier était le vice-président du Front national (FN).

«Elle a été mon assistante pendant deux mois. Le temps que je l’embauche et que je la débauche… C’était une fille présentée par l’équipe de Philippot dans l’est. Ça ne m’étonne pas qu’on la retrouve là. Ces dingueries ne me font pas rire du tout… C’est honteux», a réagi le maire de Perpignan dans le quotidien local L’Indépendant.

Ce lundi, Gérald Darmanin a annoncé que «la jeune femme brandissant cette pancarte» avait été interpellée dans la matinée, sans citer son nom.

Le ministre de l’Intérieur a réagi à l’affaire la veille, rappelant que «l’antisémitisme est un délit, en aucun cas une opinion» et que «de tels propos ne resteront pas impunis».

Carrière politique

Mme Fristot avait été candidate FN aux législatives en Moselle en 2012. En février 2013, elle avait quitté le parti, dénonçant son «comportement totalitaire», quelques semaines après avoir été licenciée du cabinet de Louis Aliot pour un différend autour de son emploi du temps. Invitée à réagir sur ce début de polémique à l’époque, Marine Le Pen avait décrit «une incompétente qui n’est même pas allée au bout de sa période d’essai».

Elle a occupé un siège d’opposition au conseil municipal de Hombourg-Haut à partir de 2014. Lors des municipales de 2020, elle a été réélue avec 12,05% des voix en menant une liste de divers droite, mais a laissé son siège à l’un de ses suppléants, Pierre Friderich. Actuellement âgée de 34 ans, elle est titulaire d’un master d’études européennes et internationales et enseigne l’allemand, d’après le Républicain lorrain.

Que risque-t-elle?

Saisie dimanche 8 août par Gérald Darmanin, la préfecture de Moselle a condamné dans un communiqué «une pancarte au message manifestement antisémite». Une enquête de flagrance a été ouverte dans la foulée et confiée au commissariat de Metz.

La Licra a annoncé avoir saisi sa commission afin de déterminer si les propos inscrits sur cette pancarte permettent d’engager des poursuites pénales, même chose pour SOS Racisme. Le président du CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) Francis Kalifat va quant à lui déposer plainte via son avocat, visant nommément Cassandre Fristot.

D’après la loi française, l’injure envers une personne à raison de son appartenance à une religion déterminée est punie de six mois d’emprisonnement et de 22.500 euros d’amende lorsqu’elle est commise publiquement.

D’où vient ce nouveau slogan antisémite?

Sur la pancarte, le slogan «Mais qui?» retrace les propos d’un général à la retraite, Daniel Delawarde, signataire d’une tribune des généraux évoquant «le délitement» de la France. À la question «qui contrôle la « meute médiatique? »» lors d’une interview en juin sur CNews, l’homme avait répondu, après des hésitations, «la communauté que vous connaissez bien», avant d’être coupé par le présentateur, Jean-Marc Morandini.

Pour la Licra, ce slogan est «une autre manière de dire qu’on n’aime pas les juifs».

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Virée du FN, conseillère municipale: ce que l’on sait de Cassandre Fristot la manifestante qui tenait une pancarte antisémite

    1. Robert Davis

      Toujours les mêmes sophismes! Dénoncer un juif de gauche ce n’est PAS de l’antisémitisme encore que à la façon de cette imbécile fristot, ça y ressemble bien quand même . Est ce que nous on ne dénonce pas soros et ces autres gauchistes juifs et chrétiens? sommes nous antisémites pour autant? évidemment que de choisit uniquement des juifs de gauche alors que la gauche compte bien plus de chrétiens cela a un relent désagréable et on se doute bien que cette femme est une antisémite avérée. mais je constate que tous les dirigeants RN l’ont chassée de leurs rangs. Cette grande imbécile aurait dû y ajouter des gauchistes chrétiens, les besancenot ce maquereau nazi, mélanchonchon un autre gauchiste nazi etc eux sont bien pire!;

    2. Robert Davis

      9 noms de juifs de gauche sur 13 ça fait bcp et les 4 autres ne sont que de l’enfumage habituel chez les antisémites pour éviter les ennuis mais ça ne trompe personne.

    3. Robert Davis

      Qui contrôle la meute médiatique? au fond ce général delawarde n’a peut-être pas si tort que ça au fond car il y a bcp de juifs de gauche dans cette meute! Ce n’est bien sûr pas le cas dans tous les domaines mais parmi les merdias…

    4. Yannouch

      Arrêtons la paranoia ! la dame est ce qu’elle est, mais tous les noms affichés sur sa pancarte sont des acteurs opératifs de la déstructuration et de la dissolution planétaire du
      monde humain à relents mondialistes et dictatoriaux… et infernaux.

    5. Robert Davis

      Yannouch: oui ce sont tous des gauchistes mondialistes mais en principe 9 sur 13 soit 70% de juifs destructeurs ça ne correspond pas à la réalité numérique puisque les juifs sont 1% de la population française pas 70%! Cependant une pression sur les journaleux juifs ne me semble pas contre productif car ces salauds font accuser toute la communauté par leur malveillance, leur opportunisme financier et leur egoisme. Il faut les enfoncer pour leur apprendre à vivre, ce sont des profiteurs.

    6. Arlette

      Comme quoi en france « avec un petit f pour un petit pays rempli de petites gens » , ont ne peut pas donner des noms ou montrer des visages sans se faire traiter de sales racistes anti-juifs et autres
      Dormer tranquille braves gens votre fin est proche et ce ne sera pas par une idiote bien blanche qui aura inscrit des noms sur une pancarte, mais …..chuuuuut , il faut pas le dire… vous serez traiter de sales racistes.
      De toutes façons il y a quand même une vérité sur cette pancarte, ce sont tous des traitres à la nation, mais DIEU les jugeras…………..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    586 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap