toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Une Afghane, qui a eu les yeux arrachés par les talibans, affirme qu’ils donnent les cadavres à manger aux animaux


Une Afghane, qui a eu les yeux arrachés par les talibans, affirme qu’ils donnent les cadavres à manger aux animaux

« C’est dur pour le monde d’imaginer ce que nous avons construit au cours des vingt dernières années. Nous avons construit des rêves. Qui sont maintenant partis en fumée. Tout est fini pour nous. Les femmes qui travaillent pour le gouvernement ou la police ont été chassées et menacées avant même que les talibans ne prennent le pouvoir », a déclaré Khatera au journal indien News 18. « Maintenant, l’inquiétude ne se limite plus au travail des femmes. À ce stade, j’ai peur pour la vie même de ces femmes. Ils ne se contentent pas de tuer des femmes. Ils font en sorte que des animaux viennent ensuite dévorer leurs corps. Les talibans sont une tache sur l’islam. »

« Ils commencent par nous torturer [les femmes], puis ils jettent nos corps pour les montrer comme un exemple de punition. Parfois, ils donnent nos corps à manger aux chiens. J’ai eu de la chance d’y échapper », a-t-elle dit. « Il faut avoir vécu en Afghanistan sous les talibans pour imaginer l’enfer qui s’est abattu sur les femmes, les enfants et les minorités du pays. »

« Aux yeux des talibans, les femmes ne sont pas des êtres humains, mais juste de la viande bonne à battre. »

Trois talibans ont tiré huit fois sur Khatera, 33 ans, dans le torse, alors qu’elle rentrait chez elle après le travail, puis ils lui ont sorti les yeux des orbites avec un couteau après qu’elle eut perdu connaissance, en octobre 2020, selon le journal indien News 18. La victime, qui avait travaillé auparavant pour la police, était enceinte de deux mois.

Le propre père de Khatera, un ancien taliban, est soupçonné d’avoir comploté cet attaque après avoir appris que sa fille travaillait.

Après avoir pris Kaboul dimanche, les talibans ont promis de nommer des femmes à des postes gouvernementaux, mais ils veulent interdire aux femmes de recevoir une éducation après l’âge de 12 ans et de travailler.

Sous l’ancien régime taliban (1996-2001), les femmes devaient porter la (voile intégral) burqa pour se couvrir le visage, être accompagnées d’un homme de leur famille pour sortir de la maisons et n’avaient pas le droit de recevoir une éducation. Il leur était interdit de regarder la télévision ou d’écouter de la musique, selon l’Associated Press.

Des proches de Khatera l’ont informée que de nombreuses familles avaient brûlé les certificats d’études des femmes « pour les protéger des talibans ».

Depuis l’attaque, Khatera vit avec son mari et son enfant à Delhi, où elle continue de suivre un traitement.
Elle déclare que des femmes meurent à cause des talibans pour avoir désobéi à leurs règles ou aussi faute d’avoir reçu des soins médicaux de base.

« Les talibans interdisent aux femmes de consulter des médecins hommes et, en même temps, ne les laissent ni étudier ni travailler. Alors, que reste-t-il à une femme ? La mort ? Même s’ils ne voient en nous que des machines à reproduire, il n’y a pas de bon sens, mais de la pure haine. Comment une femme peut-elle accoucher conformément aux diktats des talibans ? »

« Pas une seule personne ayant survécu aux talibans ne croirait cela une seconde. Et l’Afghanistan, ce n’est pas seulement Kaboul. Les zones rurales seront détruites. L’ampleur du zulm (oppression) et de la cruauté qui s’abattra sur les femmes, vous ne pouvez pas l’imaginer. »

Zarifa Ghafari, la première femme maire d’Afghanistan, a déclaré dimanche qu’elle attendait que les talibans viennent la tuer.

« Je suis assise ici à les attendre qu’ils viennent », a-t-elle dit. « Il n’y a personne pour m’aider ni aider mes proches. Je suis juste assise ici avec ma famille et mon mari. Et ils viendront pour les gens comme moi et me tueront. »

Source : Afghan Who Had Her Eyes Gouged Out By Taliban Says They ‘Make Animals Feed’ On Women’s Bodies
Traduction Albert Coroz pour LesObservateurs.ch

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Une Afghane, qui a eu les yeux arrachés par les talibans, affirme qu’ils donnent les cadavres à manger aux animaux

    1. Jean-Francois Morf

      Herodes, dix femmes et 500 concubines, avait assassiné tous ses princes et les avait donné à manger à ses porcs, pour les transformer en fumier.
      César Auguste avait alors dit: chez Herodes, mieux vaut être porc que prince.
      Cela se passait sous la comète C/-43K1

    2. LeClairvoyant

      70 000 talibans n’est pas la fin du monde, Il y a des régions qui refusent ces Talibans dans leurs régions, Avant qu’ils apprenaient à se servir des avions américains, va se passer un certain temps.
      Et la VI flotte du Pacifique peut faire quelques passages pour aider les tribus que ne veulent pas des talibans..
      A Biden, il faut lui acheter tous las jours 50 glaces et le loger à l’hospice.

    3. c.i.a.

      LeClairvoyant, WOW!, même avec l`aide des russes, ces macaques talibans ne pourraient pas se servir d`une trôtinette!, merci d`avoir souligner l`évidence, moi qui était inquièt, je suis plus rassuré, concernent cette débacle incroyable!

    4. Jean-Francois Morf

      Les talibans ne piloteront pas eux-même les avions volés sur des tours: ils ont les pilotes saoudiens pour faire cela…

    5. Robert Davis

      Les talibans talimi-bananes (calypso) ne peuvent pas se servir des avions ni les entretenir mais ils savent se servir des 600.000 fusils d’assaut que biden a envoyé à l’armée afghane de 100.000 hommes en déroute! Ce n’est pas possible de l’avoir fait par hasard, biden VEUT la défaite des USA partout dans le monde et la victoire de la chine qui l’a aidé dans ses escroqueries financières.

    6. robert davis

      biden a aussi largement contribué à la défaite de l’armé afghane en cessant de payer ses soldats qui ne battaient pas pour la démocratie à laquelle ils ne comprennent rien mais pour leur salaire, biden savait ce qu’il faisait.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    579 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap