toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ubuesque : les Français paient avec leurs impôts la nourriture et l’hébergement des migrants, mais en plus la France est condamnée à verser 1 000 euros et à autoriser à revenir sur son sol un Algérien qu’elle avait expulsé…


Ubuesque : les Français paient avec leurs impôts la nourriture et l’hébergement des migrants, mais en plus la France est condamnée à verser 1 000 euros et à autoriser à revenir sur son sol un Algérien qu’elle avait expulsé…

La cour administrative d’appel de Nantes vient de valider l’expulsion d’un clandestin algérien décrétée en juillet 2020 par la préfecture d’Indre-et-Loire… tout en indemnisant l’homme, et en l’autorisant à revenir en France.

C’est une affaire ubuesque, dont on serait tenté de dire qu’elle illustre à merveille les difficultés qu’a la France à expulser et faire expulser les clandestins qui occupent son sol. Comme le rapporte la Nouvelle République, la cour administrative d’appel de Nantes vient de valider une décision prise par la préfecture d’Indre-et-Loire en juillet 2020. A l’époque, la préfète avait décrété l’expulsion d’un Algérien de 25 ans, entré illégalement sur le sol français en 2017. Une affaire qui avait eu alors eu droit à un volet judiciaire, les avocats d’Abdelaziz estimant que les arrêtés d’expulsion le visant n’ayant pas été rédigés en arabe, le prévenu ne pouvait les comprendre. « Les arrêtés » ? C’est que, dès 2018, Abdelaziz avait déjà été visée par une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Une expulsion alors dûment effectuée, mais que l’Algérien avait contournée en revenant en France… 13 jours après son renvoi.

1 000 euros… et un Mars ?

C’est ce rapide retour en France malgré l’arrêté d’expulsion qui avait motivé la préfète, en juillet 2020, à alourdir la peine d’Abdelaziz : en plus de son expulsion, le jeune homme se voyait interdit de revenir sur le territoire français pour une durée de deux ans. Et si la cour administrative de Nantes a bel et bien validé l’expulsion du clandestin, elle a tenu à faire annuler ces deux ans d’interdiction de territoire. Motif : l’homme ayant trouvé femme en France, la mesure présenterait un « obstacle significatif au maintien de ses liens familiaux ». Il sera donc autorisé à rentrer en France, une nouvelle fois, après son expulsion… Mieux encore, s’il l’on peut dire : la cour a condamné l’Etat à verser 1 000 euros de frais de justice à Abdelaziz, en raison de cette « atteinte excessive à son droit au respect de sa vie privée ».

Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Ubuesque : les Français paient avec leurs impôts la nourriture et l’hébergement des migrants, mais en plus la France est condamnée à verser 1 000 euros et à autoriser à revenir sur son sol un Algérien qu’elle avait expulsé…

    1. Robert Davis

      Nourriture et hebergement seulement? + soins + escroqueries sans fin + agressions sans fin +préparation à la guerre civile +dégradations de toutes sortes + saloperie de charia +++++…

    2. Filouthai

      Il faut envoyer en Algérie les juges coupables d’un tel jugement absurde parce qu’apparemment ils veulent.vivre entourés d’Algeriens !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    756 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap