toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les journalistes d’Al-Jazeera célèbrent la « victoire des talibans », la « défaite des États-Unis » comme un triomphe historique pour l’Oummah islamique


Les journalistes d’Al-Jazeera célèbrent la « victoire des talibans », la « défaite des États-Unis » comme un triomphe historique pour l’Oummah islamique

Le retrait américain d’Afghanistan et la prise de contrôle du pays par les talibans ont suscité de nombreuses réactions dans le monde, y compris dans le monde arabe. Parmi ces réactions, on peut remarquer les expressions de joie d’organisations islamistes telles que le Hamas, [1] le Jihad islamique palestinien, [2] l’Union internationale des savants musulmans [3] et divers éléments identifiés aux Frères musulmans.

Cependant, la satisfaction à l’égard de la « défaite » américaine était également évidente dans les tweets des journalistes et présentateurs du réseau qatari Al-Jazeera, qui ont écrit que les États-Unis « s’étaient effondrés » et étaient « abasourdis » et « terrifiés » face à l’avancée des talibans. . Il s’agissait, ont-ils dit, d’un événement historique qui « a mis fin à la folle escapade américaine en Afghanistan » et a prouvé que la volonté des peuples pouvait vaincre même la force la plus puissante. Certains de ces journalistes ont tweeté sous le hashtag « Taliban Wins », devenu viral parmi les utilisateurs qui se sont félicités de la résurgence de cette organisation terroriste.

Il est à noter que, ces deux dernières années, le Qatar, qui soutient les talibans, a servi de médiateur entre les États-Unis et cette organisation. Ces derniers mois, le Qatar a également accueilli des pourparlers entre les talibans et le gouvernement afghan visant à établir une règle commune, mais en même temps, les talibans ont pris le contrôle du pays.

Vous trouverez ci-dessous un échantillon de tweets de journalistes et présentateurs d’Al-Jazeera se réjouissant de la « défaite » américaine en Afghanistan :

Reporter d’Al-Jazeera : « Une victoire pour la Oummah islamique »

Le 14 août, alors que les talibans s’emparaient de plus en plus du pays et entreraient bientôt dans la capitale, Kaboul, le journaliste d’Al-Jazeera Ahmad Muwaffaq Zaidan, l’ancien chef des bureaux du réseau au Pakistan, a tweeté : « #Taliban gagne. [C’est] une victoire pour la oumma [islamique] , parce que quiconque appartient à cette oumma ressent sa douleur et partage ses espoirs. Les visages [des musulmans] brillent et rayonnent d’une victoire imminente. Quant à leurs ennemis et rivaux, leurs visages ont été couverts de poussière pendant un moment… La oumma islamique est comme un globe dont le centre est à n’importe quel point de sa surface. Aujourd’hui, le centre est l’Afghanistan. [4]

Présentateur principal Ahmad Mansour : « Un événement historique sans précédent » ; « Les États-Unis s’effondrent et se retirent, vaincus », face aux talibans

Le présentateur principal d’Al-Jazeera, Ahmad Mansour, a tweeté le même jour : « L’effondrement rapide… de l’armée de Kaboul, entraînée [par les États-Unis] et équipée des armes américaines les plus avancées, a complètement choqué et étonné les Américains. Cela a prouvé que le pouvoir [ ne dépend pas des] armes mais avant tout de la puissance de ceux qui les manient, donc posséder des armes à la pointe de la technologie ne garantit pas la victoire. C’est ce qui s’est passé à Gaza, et c’est ce qui se passe maintenant en Afghanistan. [5]

Dans une série de tweets le lendemain, Mansour a ajouté : « Ce qui se passe en Afghanistan est un événement historique, sans précédent dans l’histoire de la guerre. Les États-Unis, avec leur immense puissance militaire et leur technologie de pointe, s’effondrent et se retirent, vaincus, avec avec l’armée de Kaboul pour laquelle il a dépensé des milliards. Il reste abasourdi, terrifié et impuissant face aux forces talibanes, qui se sont abattues sur lui comme la foudre du sommet des montagnes. Après la fuite du président afghan du pays, Mansour a tweeté : « [Le président] Ashraf Ghani, le produit de l’occupation américaine, a fui l’Afghanistan. Les #Taliban gagnent. [6] Le 16 août, il a tweeté sous le même hashtag : « Biden prononce son discours de défaite et reconnaît que l’Afghanistan est le cimetière des empires.

D’autres journalistes d’Al-Jazeera ont également salué les événements en Afghanistan. Jaber Al-Harmi, l’ancien rédacteur en chef du quotidien qatari Al-Sharq , a tweeté : s’est opposé aux occupants et à leurs serviteurs pendant 20 ans et [éventuellement] les a battus. Cette [attitude] alarmiste envers les talibans et cette distorsion auraient-elles existé s’il avait été un [mouvement] laïc ou communiste ? Certainement pas. » [8]

Ancien directeur d’Al-Jazeera : Arrogant Force a été vaincu par la volonté des peuples ; « C’est la fin désolée de l’escapade folle de l’Amérique en Afghanistan »

Waddah Khanfar, l’ancien directeur général d’Al-Jazeera, a tweeté le 15 août : « Les talibans ont triomphé, et l’Américain est vaincu ! Vingt ans de résistance populaire, une fermeté légendaire et une boussole [morale] inébranlable. Cela nous rappelle l’Amérique défaite dans sa guerre de 20 ans au Vietnam (1955-1975). La force arrogante a été vaincue par la volonté des peuples. [9] Dans un tweet le lendemain, Khanfar a partagé des images d’actualités d’un avion américain décollant de l’aéroport de Kaboul tandis que des centaines de citoyens afghans tentent de monter à bord et de fuir le pays, et a commenté : « Ce clip [vidéo] va tomber dans C’est la triste fin de la folle escapade américaine en Afghanistan, une fin appropriée [qui] résume l’humiliation subie par les occupants et leurs aides. » [dix]

Le journaliste jordanien Yasser Abu Hilala, ancien directeur d’Al-Jazeera en Jordanie, a partagé une photo d’un avion américain quittant Saigon en 1975 à côté d’une photo d’un avion américain quittant Kaboul, avec le commentaire : « …Les États-Unis n’ont rien appris. est voué à disparaître. » [11]

Dans un autre tweet, il a écrit : « Notons que [le président afghan Ashraf] Ghani a gouverné et remporté [les élections] au nom de l’occupation américaine, avec [un financement] émirati. Ni l’armée la plus puissante du monde ni son pays le plus riche ne peuvent accorder un légitimité du dirigeant. [La seule chose] qu’ils peuvent fournir est un siège dans un avion fuyant [le pays]. [12]

Journaliste libanais : La couverture par Al-Jazeera des événements en Afghanistan est une honte

A l’inverse, la journaliste libanaise Diana Moukalled a adressé des critiques sévères aux éléments qui ont salué la prise de contrôle de l’Afghanistan par les talibans, et en particulier à la couverture positive des événements par Al-Jazeera. Elle a tweeté le 16 août : « Le poison de l’islam politique a commencé à émerger à divers endroits sous la forme d’applaudissements pour l’idéologie obscure des talibans. [C’était évident sur] Al-Jazeera, qui a salué [les développements] et dans des messages de les félicitations des factions armées syriennes, aux côtés des remarques réactionnaires de [commentateurs] enthousiastes, et la liste s’allonge encore et encore. » Dans un autre tweet, elle a écrit : « La couverture de l’Afghanistan par Al-Jazeera, qui tient à souligner les messages rassurants, au lieu de la réalité alarmante, est une honte. Cette chaîne des révolutions [du printemps arabe] ignore tous ceux qui vivent actuellement dans la peur en Afghanistan, et ne tient pas compte des femmes et des minorités qui craignent cette organisation obscure. Ils devraient au moins traiter les talibans comme ils traitent [le président égyptien] Al-Sisi, et couvrir tout ce qu’ils font. »[13]

Source MEMRI – traduction Europe Israël News

[1] Voir Hamas.ps, 16 août 2021.

[2] Voir Jehad.ps, 16 août 2021.

[3] Voir Iumsonline.org, 16 août 2021.

[4] Twitter.com/Ahmadmuaffaq, 14 août 2021.

[5] Twitter.com/amansouraja, 14 août 2021.

[6]  Twitter.com/amansouraja, 15 août 2021.

[7] Twitter.com/amansouraja, 16 août 2021.

[8] Twitter.com/jaberalharmi, 16 août 2021.

[9] Twitter.com/Khanfarw, 15 août 2021.

[10] Twitter.com/16 août 2021.

[11] Twitter.com/abuhilalah, 15 août 2021.

[12] Twitter.com/abuhilalah, 15 août 2021.

[13] Twitter.com/dianamoukalled, 16 août 2021.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les journalistes d’Al-Jazeera célèbrent la « victoire des talibans », la « défaite des États-Unis » comme un triomphe historique pour l’Oummah islamique

    1. Robert Davis

      L’Amérique n’a pas été vaincue elle s’est retirée volontairement car elle en avait marre de l’afghanistan. Cependant elle a semé les graines de la démocratie mais pas la démocratie elle même qui n’est pas possible actuellement en afghanistan.

    2. Robert Davis

      De toutes manières les vrais perdants sont l’afghanistan et les talibans car maintenant le 40% de leur budget s’est envolé et sur les 60% restants on verra ce qu’ils deviendront en cas de sanctions des USA. Ils vont tous crever de faim.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    599 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap