toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

“La responsabilité me revient”, reconnaît Biden après avoir blâmé Trump, le gouvernement, l’armée et le peuple afghans (Vidéo)


“La responsabilité me revient”, reconnaît Biden après avoir blâmé Trump, le gouvernement, l’armée et le peuple afghans (Vidéo)

Le président des Etats-Unis a tenu un discours très attendu ce lundi 16 août depuis la Maison Blanche. Joe Biden a notamment reconnu que la situation s’est empirée “beaucoup plus vite” qu’il le pensait en Afghanistan.

« Nous leur avons tout donné. » Joe Biden est revenu sur la situation catastrophique en Afghanistan. Après vingt ans, le président démocrate avait finalisé le début du retrait des troupes américaines dans le pays. Le week-end dernier, les talibans en ont profité pour s’emparer de Kaboul. Cette prise de pouvoir provoque un véritable chaos dans la capitale afghane, où des milliers d’Afghans tentent de quitter le pays. Le président américain a donc réagi. Depuis la Maison Blanche, il a reconnu être « responsable » de la prise de Kaboul par les talibans : « La responsabilité me revient. »

« Je ne répèterai pas les erreurs de notre passé »

Joe Biden a aussi expliqué les deux possibilités qui s’offraient aux Etats-Unis : « Soit nous retirions nos forces, soit nous provoquions une escalade du conflit. » D’après lui, « les talibans se sont renforcés depuis 2001 », avant d’avouer « la vérité » : « Les choses se sont passées beaucoup plus vite que nous le pensions. » Le chef de l’Etat a détaillé : « Les dirigeants afghans se sont enfuis, les soldats ont baissé les bras. » Selon Joe Biden, les Etats-Unis ont « tout donné » pour combattre ces extrémistes.

Le successeur Donald Trump a toutefois maintenu que la « bonne décision » était d’avoir retiré les troupes américaines d’Afghanistan. « Les Américains ne doivent pas mourir pour une cause que les Afghans ne veulent pas défendre. Nous avons équipé et investi dans l’armée afghane bien plus que pour d’autres de nos alliés. Nous ne pouvons pas leur donner la volonté de lutter pour leur avenir », a jugé Joe Biden. Il s’est enfin adressé à « ceux qui disent que nous aurions dû rester » présents dans le conflit afghan. « Je leur réponds : combien de cadavres américains devraient joncher les cimetières pour la cause afghane ? Je ne répèterai pas les erreurs de notre passé, à lutter pour des causes qui ne servent pas nos intérêts nationaux. » A l’issue de son discours, Joe Biden n’a répondu à aucune question des médias. Le chef de l’Etat est ensuite rentré à Camp David, dans le Maryland, afin de poursuivre ses vacances.
Source

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on ““La responsabilité me revient”, reconnaît Biden après avoir blâmé Trump, le gouvernement, l’armée et le peuple afghans (Vidéo)

    1. Jean-Francois Morf

      Qu’on ne vienne pas me raconter que le mahométan Obama n’a pas tout organisé pour procurer un maximum d’armes américaines à ses talibans chéris.
      Ces armes et munitions se retrouveront en Europe quand les mahométans prendront le pouvoir.

    2. robert davis

      Pour une fois je suis d’accord avec joe biden: l’armée US ne doit pas se battre à la place des afghans.On pouvait leur INSUFLER l’envie de se battre par une pr appropriée que la gauche US ne partage pas mais se battre à leur place NON et NON.

    3. robert davis

      Après avoir fait de szon mieux pour ses correligionnaires mus, hussein obanana a essayé de faire le même coup contre Israel qui heureusement a préféré ses soldats à ceux d’une puissance étrangères obéissant à des intérêts non Israéliens et en ceci Netanyahou a bien fait mais je ne suis pas sûr qu’il l’a fait pour des raisons stratégiques ou tactiques car dans ce cas les 2 vont ensemble tant sa décision était logique. Netanyahou est trés bon en tactique mais mauvais en stratégie, celle-cine l’interessant pas puisqu’elle ne va pas de air avec son intêrêt personnel mais dans ce cas les 2 allaient ensemble. L’Homme d’Etat est celui qui possède les 2 élémenst ce qui est rare.

    4. Robert Davis

      Le général dégueule parlait de « l’orient compliqué » surtout pour sa petite tête mais l’extrême orient est bien plus compliqué encore…

    5. Robert Davis

      Le président Trump avait certes préparé la retraite US mais dans l’ordre et avec toutes les garanties des représailles que risquaient les talibans de la part de Trump soit une bonne stratégie doublée d’une bonne tactique. biden a repris la stratégie de Trump mais à la sauce tactique biden en donnant la grande base US de Bagram avec tout son matériel aux talibans qui en ont profité pour attaquer l’armée afghan découragée par cette tactique de biden qui les abandonnait provoquant leur débandafe! Ajouter à cela qu’aucune menace de représailles en cas d’agression des talibans ne l’accompagnait et on voit le résultat!

    6. Robert Davis

      Là où on voit bien que les diploooomates sont une calamité en politique c’est lorsqu’on entend dire que biden n’a pas voulu bombarder les avions, hélicos et autres armes envoyées à Kaboul même pendant la débacle et…ça continue! Tout ça pour ne pas contrarier les talibans! Toutes ces armes maintenant vont servir à tuer dans l’oeuf la résistance. Contrarier l’ennemi contrairement à ce que pensent les diplooomates est un élément positif en politique.

    7. alauda

      Les militaires américains ont laissé derrière eux, non seulement des armes, mais encore les données biométriques de millions de personnes…

      La honte ! Aucune anticipation de Biden, alors qu’il a disposé de six mois pour que le retrait se fasse plus proprement.

      Pour tout donner, les USA sous bannière démocrate, pour sûr, ont tout donné, mêmes les données.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    532 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap