toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Malgré leurs efforts continus, les gauchistes et les médias n’arrivent pas à démolir la popularité de Donald Trump


Malgré leurs efforts continus, les gauchistes et les médias n’arrivent pas à démolir la popularité de Donald Trump

La gauche fait tout pour démolir Donald Trump, parce qu’il représente encore une menace et demeure très populaire.

Il défend avec énergie les positions conservatrices et dénonce le désastre de l’Administration Biden/Harris. Malgré les nombreuses manipulations des médias qui tentent de faire croire qu’il est en perte de vitesse, il a attiré une foule immense de 20 000 personnes lors de son dernier rassemblement en Floride, samedi, le 3 juillet. Qu’il se représente ou non à la présidence en 2024, il conserve une grande influence dans la politique américaine, avec laquelle il faut compter.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Rachel Alexander, paru sur le site de Townhall, le 5 juillet.


Désolé les gauchistes, vous ne pouvez pas démolir la popularité de Trump

La gauche a fait tout ce qu’elle pouvait pour démolir Donald Trump, se rendant compte de la menace qu’il représentait pour ses positions, car il était très populaire et défendait agressivement des positions conservatrices.

Mais même après l’avoir battu lors de l’élection présidentielle, dont une majorité de républicains pensent qu’elle était due à la fraude, ils ont fait peu de progrès dans la ruine de son leadership continu à travers le pays.

Malgré les nombreuses manipulations des médias – qui tentent de faire croire que personne ne l’aime, que sa vie est en désordre, qu’il est un « has been » malhonnête – ne fonctionnent pas.

Samedi (le 3 juillet), M. Trump a fait l’une de ses premières grandes apparitions, à Sarasota, en Floride, et les gens ont fait la queue et ont campé toute la nuit pour pouvoir y assister. Une foule immense de 20 000 personnes a assisté à ce rassemblement. Lors de son discours, Donald Trump a qualifié l’élection de « truquée et frauduleuse ». La gauche et ses camarades des médias de masse qualifient systématiquement de théoriciens du complot et de menteurs ceux qui suggèrent qu’il y a eu une importante fraude électorale.

Les gauchistes ont déterré quelques marginaux radicaux qui apportent des arguments bizarres à propos de l’élection, et les mettent constamment en avant comme s’ils représentaient les conservateurs. Mais cela ne fonctionne pas, car les gens ne sont pas dupes. Il y a eu tellement de fraudes électorales que quiconque a fait ses propres recherches pour les trouver, en dehors de la lecture des articles des médias de masse, ne peut pas être influencé par eux. La quantité de mensonges publiés dans les médias de masse concernant la fraude fait que les gens se retranchent et défendent Trump encore plus. Seules les personnes qui ne regardent rien d’autre que les médias de masse et ne voient pas plus loin que les premiers résultats apparaissant dans une recherche Google biaisée peuvent continuer à accepter aveuglément la propagande anti-Trump.

Le nombre de personnes crédibles qui s’expriment à droite, et même de personnes qui ne sont pas traditionnellement de droite et qui ont mené leurs propres enquêtes indépendantes concernant la fraude électorale, est énorme.

La gauche espérait qu’en soulignant sans cesse les défauts de Donald Trump, la droite le laisserait tomber. Mais ses défauts sont plutôt normaux, et ne sont pas pires que ceux de nombreux autres présidents. Bien sûr, il a tendance à exagérer en ce qui a trait aux petits détails, mais cela fait partie de sa personnalité et il le fait pour des choses qui n’ont pas d’importance, comme dire qu’il est le président préféré de tous. On pourrait relever des défauts tout aussi graves chez d’autres présidents ; beaucoup d’entre eux ne sont pas aussi connus en raison de l’absence d’Internet et des médias sociaux à des époques révolues.

Le mouvement MAGA était génial et la gauche déteste Donald Trump pour cela.

En fait, ils ne le détestent pas parce qu’il a dit une fois quelque chose de grossier sur les femmes (beaucoup de leurs héros d’extrême gauche ont dit bien pire), ils ne le détestent pas parce que le directeur financier de la Trump Organization a peut-être commis des erreurs dans ses déclarations d’impôts, et ils ne le détestent pas parce qu’il est égoïste. Ils le détestent parce qu’il est très efficace. Le reste n’est que de la propagande visant à convaincre les conservateurs de l’abandonner.

De nombreux conservateurs ont eux-mêmes des défauts bien pires, ou ont un parent qui est un Américain décent et qui a ces défauts, donc ils voient clair dans cette hystérie anti-Trump. Les conservateurs aiment Trump précisément parce qu’il a dénoncé les mensonges des médias de masse, contrairement à tout autre président précédent, même Ronald Reagan. Il a popularisé l’expression « fake news », dont les sondages montrent qu’elle a fonctionné et a porté atteinte à la crédibilité des médias.

Ses partisans ne sont pas influencés par la propagande à son sujet, elle a plutôt l’effet inverse, renforçant leurs convictions sur la partialité des médias. Des procureurs, des militants de gauche, ont essayé de le faire tomber, mais leurs efforts s’essoufflent. Après plus de deux ans d’enquête sur Donald Trump et ses affaires, tout ce que le controversé procureur du district de Manhattan, Cyrus R. Vance Jr., a pu trouver, c’est d’inculper le directeur financier de la Trump Organization pour avoir omis de déclarer au fisc les avantages sociaux qu’il a reçus – ce qui n’a strictement rien à voir avec M. Trump.

Compte tenu des vastes ressources du bureau de M. Vance, et du fait qu’un bon procureur peut amener un grand jury à inculper un sandwich au jambon, c’est bien le signe que cette chasse aux sorcières ne va nulle part. La gauche va continuer à en faire un battage hystérique, et la vie de M. Vance sera misérable pendant un certain temps, mais ses tentatives maladives pour faire jeter Donald Trump en prison ont échoué.

M. Vance a déjà tenté de poursuivre l’associé de M. Trump, Paul Manafort, mais un juge a rejeté ses accusations.

La gauche est devenue hystérique en condamnant la manifestation au Capitole des États-Unis le 6 janvier, et en essayant de mettre les actions de quelques manifestants violents sur le dos de M. Trump, mais la plupart des gens ont maintenant entendu l’histoire complète et compris que c’était de la manipulation. La gauche a agi comme si les événements de cette journée étaient similaires à une insurrection déclenchant une guerre civile, mais les actions d’une poignée de personnes n’étaient pas plus violentes que de nombreuses manifestations d’Antifa et de Black Lives Matter. Par conséquent, ces manifestants « pour la plupart paisibles » ne sont pas condamnés à la prison à vie ou à la peine de mort. La seule personne condamnée à ce jour a plaidé coupable pour un simple délit et n’a même pas été condamnée à une peine de prison.

Comparez cela au silence étonnant de la gauche concernant la violence causée par Antifa et Black Lives Matter. Ou leur silence en ce qui a trait au militant BLM John Earle Sullivan, qui, selon les procureurs, a dit à une autre personne qu’il avait rejoint l’émeute du 6 janvier pour inciter les partisans de Trump à la violence. Il a été filmé en train de briser une fenêtre du Capitole afin d’y entrer. Lors d’un discours à l’extérieur du Capitole en 2020, M. Sullivan a dit qu’il voulait l’incendier et arracher Trump de son poste. S’il n’avait pas participé à cette journée, incitant les gens à l’émeute afin de gagner des milliers de dollars en vendant les vidéos aux médias, les violences auraient-elles eu lieu ?

Même si Trump choisit de ne pas se représenter à la présidence en 2024, il conserve une puissante influence dans la politique américaine. Les politiciens républicains convoitent toujours son appui. Il pourrait être incroyablement efficace s’il lance une plateforme de médias sociaux pour rivaliser avec Facebook et Twitter, et aller plus loin, en s’aventurant dans les médias de diffusion traditionnels et en concurrençant d’autres géants de la technologie comme Google.

Donald Trump Jr, qui est brillant, fait plus attention à ce qu’il dit que son père. Peu importe si la gauche empêche son père de se présenter en 2024, Trump Jr sera tout aussi efficace.

© Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : https://townhall.com/columnists/rachelalexander/2021/07/05/sorry-leftists-you-havent-destroyed-trumps-popularity-n2592031

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Malgré leurs efforts continus, les gauchistes et les médias n’arrivent pas à démolir la popularité de Donald Trump

    1. c.i.a.

      BRAVO!,que Trump continu à les emmerder, avec une victoire ,ces hystérique gauchistes ,vont tous se jeter du haut des ponts!
      TROP FRAGILES LES PAUVRES.

    2. michel

      c’est simplement de la panique dans le camp anti-trump car biden a fait grimper le prix du gallon de pétrole de 1.75$ a 3.50$ donc le prix de tout les produits a la consommation ont exploser mais surtout est que les audits vont bon train surtout celui de l’Arizona car il ne reste que 40% des machines a compter les votes Dominion a inspecter parce que la vérification des bulletins de vote papier prouve qu’il y a eu des centaines de milliers de bulletin ont été passer dans les machines plusieurs fois … tous des votes pour biden donc il y a une possibilité que l’élection de Novembre dernier soit annuler pour raison de tricherie + cela serait une première au USA + les responsables de la tricherie iront en prison pour haute trahison

    3. robert davis

      Plus les merdias de gauche et leurs soutiens financiers attaquent le président Trump car c’est lui le vrai président et non l’imposteur biden, plus leurs mensonges sont évidents et montent la force de résistence de Trump et ses partisans. Les mensonges ne sont efficaces qu’à court terme et s’ils ne se heurtent pas à une forte résistance car à la longue non seulement ils perdent de leur éfficacité mais en plus les mensonges se retournent contre les menteurs. Trump gagnera les prochaines élections, c’est une certitude.

    4. robert davis

      Le « problème » si problème il y a ce n’est pas le manque de preuves qu’il y a eu fraudes aux élections de 2020 mais les démocrates prétendent que ce n’est pas le cas parce que…les juges ne l’ont pas reconnu puisqu’ils n’ont pas osé accepter de voir ces preuves! Les juges se sont montrés lâches car ils ont dû juger que Trump était fichu vu le nombre de ses ennemis y compris dans le parti républicain comme le vice président half penny l’a démontré et ils ont préféré prendre parti pour les démocrates. En réalité c’est une preuve supplémentaire de l’ampleur de la fraude mais il reste que les juges y compris scotus n’ont pas jugé…on ne peut pas faire plus machiavélique mais ce n’est pas fini.

    5. robert davis

      Je trouve que Trump a eu raison de quitter la MB sans faire intervenir l’armée et se contentant de protester contre les fraudes car s’il avait fait intervenir l’armée cela aurait fait pas mal de morts qu’on lui aurait reproché ainsi que de vouloir se maintenir à la MB à tout prix. Partir était bcp plus judicieux il reviendra la tête haute et avec bcp plus de partisans et pourra en plus montrer les c. que fait biden et sa famille d’escrocs.

    6. robert davis

      On devrait appeler pence half-penny-felon et que ça lui colle à la peau et qu’l soit stigmatisé par tous jusqu’à la fin de sa vie misérable. Quel que soit le nombre de millions qu’il a touché son karma est terrible.

    7. LeClairvoyant

      C’est sûr qu’il y a eu des élections en 2020 avec des problèmes de légalité, et des sénateurs et autres élus que sont illégitimes dans leurs postes. A la fin sera l’armée américaine que va rétablir la légalité démocratique, dès que les juges valideront les nouveaux résultats qui seront différents que ceux valides le 4 novembre 2020. Et j’espère que les coupables iront en prison.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    191 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap