toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Macron en 2017 affirmait «Un ministre doit quitter le gouvernement quand il est mis en examen»


Macron en 2017 affirmait «Un ministre doit quitter le gouvernement quand il est mis en examen»

lAprès a mise en examen du garde des Sceaux, une première sous la Ve République, Emmanuel Macron a laissé entendre qu’Éric Dupond-Moretti ne sera pas démis de ses fonctions. Cependant, il y a plus de quatre ans, le futur chef de l’État alors candidat avait assuré tout le contraire.

Vendredi 16 juillet, Éric Dupond-Moretti a été mis en examen par la Cour de justice de la République pour «prise illégale d’intérêt», mais tout porte à croire que cela ne l’empêchera pas de poursuivre l’exercice de ses fonctions. Le Premier ministre en a pris acte et a invité son ministre à poursuivre sa mission au nom du principe de présomption d’innocence. La même présomption avait été évoquée la veille sur le même sujet par le Président de la République.

Le 15 juillet, lors de son déplacement dans les Hautes-Pyrénées, M.Macron a soutenu le garde des Sceaux avant même sa mise en examen.

«Le garde des Sceaux a les mêmes droits que tous les justiciables. C’est-à-dire celui de la présomption d’innocence, de pouvoir défendre les droits qui sont les siens», a-t-il déclaré devant la presse en marge de son déplacement.

«La justice est une autorité, pas un pouvoir. Je ne laisserai pas la justice devenir un pouvoir», se serait agacé le chef de l’État mercredi, durant le Conseil des ministres, selon des informations de BFM TV.

Un discours différent avant son élection

Son discours a ainsi radicalement changé par rapport à ce qu’il disait en 2017, époque durant laquelle il n’était que candidat à la présidence.

«Un ministre doit quitter le gouvernement quand il est mis en examen», affirmait le candidat Macron.

Réinterrogé vendredi après-midi, après l’annonce de cette mise en examen, Emmanuel Macron s’est refusé à tout commentaire supplémentaire.

Castex «renouvelle toute sa confiance»

Dès l’annonce de la mise en examen d’Éric Dupond-Moretti, un soutien ne laissant aucun doute sur son avenir dans le gouvernement lui a été apporté par le Premier ministre.

«Le Premier ministre lui renouvelle toute sa confiance et lui demande de poursuivre l’action de réforme et de confortement des moyens accordés au service public de la Justice», a indiqué Matignon dans un communiqué vendredi.

Et d’ajouter: «L’ouverture d’une enquête administrative constitue un acte courant dans la gestion d’une administration. N’ayant d’autre objet que d’éclairer les faits et de vérifier l’existence d’éventuels dysfonctionnements, elle n’emporte en elle-même aucun effet juridique sur la situation des intéressés.»

Mis en examen par la Cour de justice de la République pour «prise illégale d’intérêt», Éric Dupond-Moretti est soupçonné d’avoir profité de sa fonction de ministre pour régler ses comptes avec les magistrats avec lesquels il avait eu des différends lorsqu’il était avocat. M.Dupond-Moretti le réfute.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Macron en 2017 affirmait «Un ministre doit quitter le gouvernement quand il est mis en examen»

    1. Filouthai

      La parole vaut l’homme ou l’homme ne vaut rien !
      Pour Macron, cela fait longtemps que l’on a compris ce que vaut sa personne ou sa parabole !

    2. robert davis

      macron est un opportuniste qui n’affirme jamais que ce qui lui convient, la vérité et la probité il ne sait même pas ce que c’est.

    3. martinette

      macron est a la france ce que petain était a vichy: attendons qu’il soit battu en 2022 pour jeter sa photo a la poubelle (heu…pardon…au chiot!)

    4. doudou

      le president macron est vraiment un oportuniste,jugez en:comme les muses vont bientôt etre plus nombreux que les français,il se rapproche d’eux ,la plupart de ses gardes du corp sont magrebins(benala et d’autres) en plus,il obeit aveuglément à l’onu qui défend la migration des racailles en europe et particulierement en france,ils nous envahissent et profitent du gite et des aventages qu’ils n’ont pas chez eux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    142 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap