toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Ils sont fous ! Un homme biologique, qui s’estime être une femme, allaite son bébé et s’étonne que ça ne marche pas


Ils sont fous ! Un homme biologique, qui s’estime être une femme, allaite son bébé et s’étonne que ça ne marche pas

Un homme biologique, qui se présente comme une femme dans sa relation essaie d’allaiter son bébé et exprime sa perplexité lorsque ça ne marche pas.

Facebook diffuse et fait la promotion d’une mini-documentaire mettant en scène un couple transgenre qui souhaite élever son enfant en tant que « non-binaire » et tente d’ »allaiter » le nourrisson sur une poitrine masculine.

La troisième saison de l’émission met en scène un couple transgenre qui est tombé naturellement enceinte de façon inattendue. Ahanu, une femme s’identifiant comme un homme, et son partenaire Petrona, un homme s’identifiant comme une femme, ont été pris au dépourvu par la nouvelle parce qu’ils suivaient tous deux un traitement hormonal substitutif.

Au fil des épisodes, Cox affirme que le couple est « victime de discrimination » au cabinet du médecin parce que quelqu’un a supposé à tort le sexe de chaque partenaire.

« Ils ne m’ont même pas parlé », a déclaré Ahanu.

« J’ai juste eu l’impression qu’ils ont fait des suppositions, dès le début, sans même nous demander nos noms, sans demander la moindre chose sur nous », a ajouté Petrona.

Jusqu’à l’accouchement à domicile pour lequel le couple a opté afin d’éviter d’autres « discriminations » et « traumatismes » médicaux, l’émission a également documenté la lutte du couple pour « revendiquer sa vérité » et choisir qui dans leur famille respectera leur souhait d’élever un enfant non binaire.

« Le binaire de genre était très violent, en grandissant, on m’a assigné un genre et cela m’a causé beaucoup de traumatismes inutiles », explique Ahanu.

Petrona a également exprimé sa réticence à l’idée que sa famille choisisse d’ignorer le sexe du bébé parce que « leur esprit est rempli de suprématie chrétienne. »

« Ils sont coincés. Il n’y a pas d’échappatoire. Ils sont piégés et pour moi, c’est vraiment triste », a-t-il déclaré en se faisant passer pour une femme devant le monde entier.

« Je ne sais pas si quelqu’un d’autre que ma mère sait que nous attendons un bébé. C’est vraiment triste parce qu’ils sont en train de manquer quelque chose. »

  • Le couple a finit par exiger qu’un des membres de sa famille cesse d’appeler le bébé « il » et utilise les pronoms « ils ou elles ».
  • Ils ont exprimé leur indignation lorsque le département de l’état civil a refusé d’accepter toute autre désignation de sexe que « homme » ou « femme » pour le certificat de naissance du bébé.

« Je suis très mal à l’aise avec [l’indication du sexe sur un certificat de naissance] », a déclaré Mme Petrona, « Il n’y a aucun avantage médical à connaître les organes génitaux d’un bébé. C’est vraiment malheureux que le système médical en soit là… Tout ce que nous essayons de faire, c’est de laisser notre bébé nous dire qui il est. »

Finalement, Ahanu donne naissance au bébé sous le regard de Petrona. « Ils sont si beaux », déclare Petrona en tenant le nouveau-né.

À un moment donné, Petrona, l’homme biologique qui se présente comme une femme, essaie de « donner le sein » au bébé et exprime sa perplexité et sa déception lorsque ça ne marche pas.

« Le bébé a pu prendre le sein, mais je n’ai pas pu produire de lait », déclare Petrona à la caméra après avoir reçu une série de traitements destinés à stimuler la lactation masculine dans un épisode intitulé « La lactation trans est possible ».

« Le fait de pouvoir même faire partie d’un processus où j’essaie de créer du lait et mon corps, ça me rend très excité. Je suis la mère de ce bébé, alors en faisant cela, je me sens vraiment lié à la grossesse », a déclaré l’homme.

Dans cette famille, le père s’identifie comme la mère, tandis que la mère s’identifie comme le père. Le père essaie maintenant d’allaiter le bébé, lequel bébé devra décider ce qu’il est. Toute personne qui pose des questions est coincée.

Le bébé est condamné à cette folie. Le principe de précaution n’existe plus. La sauvegarde de l’enfance, c’est trop bourgeois.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 9 thoughts on “Ils sont fous ! Un homme biologique, qui s’estime être une femme, allaite son bébé et s’étonne que ça ne marche pas

    1. alauda

      De mieux en mieux : « Il n’y a aucun avantage médical à connaître les organes génitaux d’un bébé »….

      S’imaginer deux minutes dans cette famille… l’horreur !

    2. Simon

      MDR ! Ce qui « bourgeois » et « rempli de suprématie chrétienne », c’est d’avoir décrété que c’est la mère qui doit allaiter.
      Quelle horreur ! Qu’ils fassent allaiter le père (« La lactation du père trans est possible ») et la boucle sera bouclée ;))

    3. Michel Boissonneault

      dépravation , honte , être totalement déconnecté et comme résultat c’est l’enfant qui va souffrir si il survie biensûr a ce cauchemar ….. bien entendu il y a aucun département juridique gouvernemental pour la protection de l’enfance , tout les auditeurs et nos dirigeants politique regarde la mort a petit feu en direct de cette enfant …. durant ce temp les gafa coupe la parole aux Conservateurs qui dénonce ses anomalies cruel mais moi ce qui me déçoit … c’est le silence des gays et lesbiennes qui ont tant lutter pour être accepter dans la société en ce disant normal aux autres …. par leurs silences les lgbts sont complice de la maltraitance de cette enfant

    4. alauda

      Une compagnie aérienne, dont je tairai le nom, vient de demander à son personnel navigant de ne plus dire « mesdames ou messieurs » pour ne pas discriminer celles et ceussent qui se croient médicalement, chirurgicalement transformables et qui imposent leur charabia aux « binaires cisgenres ».

      Bientôt, on pourra greffer des utérus sur ceux qui ne peuvent pas avoir des enfants ensemble, ce qui leur évitera de louer sur catalogue des ventres à enfanter auprès de la population cisgenre désargentée.

    5. Danibert

      Leur bébé est un objet de consommation qui ne sait pas consommer. 🙂

      L’inhumanité est en marche et les monstres font la une des chroniques.

    6. Slam

      Bienvenue chez la Famille Addams où deux électrons libres ont inversé leur polarité et tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Un sketch qui .pourrait être risible s’il n’y avait un enfant en grand danger de connerie congénitale.

    7. Slam

      Bienvenue chez la Famille Addams où deux électrons libres ont inversé leur polarité et tournent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Un sketch qui pourrait être risible s’il n’y avait un enfant en grand danger de connerie congénitale.

    8. Raggio

      Pourquoi ces gens ne sont pas occultés par des psychiatres, pour être mis où il se doit…. Il n’y a pas que les fumeurs de havanes qui délirent…….
      Bientôt nous assisterons à un mariage d’un humain et d’une chèvre avec l’aval de nos traîtres dirigeants…..
      Qui devraient semble-t-il passer aussi par la case psychiatrie….
      Pour beaucoup….

    9. LeClairvoyant

      La procréation par des fous homos, etc; fait partie des fantasmes et chimères de certains. Je pense que des parents « tordus » ne vont pas faire un enfant « droit » mais le droit à « la folie humaine » fait partie de nos démocraties. Ou plutôt nous on fait partie de ses travers.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    464 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap