toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

François Burgat, du CNRS, soutient les terroristes du Hamas : un agent de l’islam radical payé par nos impôts


François Burgat, du CNRS, soutient les terroristes du Hamas : un agent de l’islam radical payé par nos impôts

Il y a – et nous le savons depuis longtemps – des islamo-collabos en fonction dans des écoles, des universités, des grandes écoles et au CNRS comme François Burgat qui a fait le choix de soutenir le Hamas contre vents et marées.

Qui est cet intellectuel nourri au biberon des contribuables ?

Qui est ce coucou qui vit sur le dos d’une institution mémorable, quoique sous la férule gauchiste la plupart du temps ?

Qui est cet homme qui a sûrement oublié ce qu’est la France, pour mettre un genou à terre devant les pires des terroristes comme ceux du hamas (minuscule volontaire), cette entité nocive, financée par le Qatar et l’Union européenne ?

“Force à eux” qui ont envoyé à l’aveuglette plus de 3 000 missiles et roquettes sur des civils, des innocents, des enfants également. Que vaut la vie des Juifs pour François Burgat ?

Il est né en 1948 et c’est un islamologue et politologue français. Directeur émérite de recherche au CNRS depuis 2016. Il est chercheur à l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM). C’est donc loin d’être une tête vide.

Nous savons qu’une tête pleine n’est pas forcément un gage d’un bon remplissage. Il faut croire que cette tête pleine l’est de connaissances négatives et nocives envers notre pays.

Son attachement à l’islam est évident. Ses prises de positions sont anti-françaises, anti-israéliennes et pro-Hamas. À tel point que l’on est en droit de se demander pourquoi il bénéficie encore de la nationalité française.

De 1973 à 1980, il a enseigné le droit à l’université de Constantine en Algérie. Ces sept ans en Algérie n’ont pas dû arranger son opinion sur la France qui le nourrissait. On devine que ses soirées en Algérie, à cette époque, n’étaient pas baignées par la nostalgie.

De 1983 à 1989 il est à Aix-en-Provence.

De 1989 à 1993Il est au au Caire, au Moyen-Orient comme chercheur au Centre d’études et de documentation économiques, juridiques et sociales (CEDEJ) en Égypte.

De 1997 à 2003, il est le directeur du Centre français d’archéologie et de sciences sociales (CEFAS) à Sanaa au Yémen.

Il poursuit et participe, durant cette période, à des travaux au Sultanat d’Oman, en Arabie saoudite, célèbre pays pour ses exécutions en public, ses décapitations de femmes violées ayant tué leurs maîtres, ses condamnations aux fouets, etc. Et en Érythrée.

Voilà le personnage qui durant toute sa carrière aura été proche des milieux du pouvoir en Algérie, puis de l’islam le plus rigoriste.

Est-ce encore utile de préciser que sa vision du monde musulman est anti-française puisque pour lui, l’islamisme est essentiellement dû à des causes politiques. Il ne serait dû qu’aux mauvaises politiques d’intégration, au classique passé colonial de la France qu’elle n’aurait pas assumé. C’est de la faute de la politique étrangère française menée dans le monde arabe et musulman.

La France et les Français sont coupables.

Les victimes d’assassinats aux couteaux d’aujourd’hui ne sont juste que des victimes collatérales de la politique de la France, mais pas de l’islam tolérant bien sûr, un islam pacifique, d’amour et de paix.

À la suite de la dissolution du CCIF, organisation des Frères musulmans, il appelle à adhérer à la nouvelle organisation islamique à l’échelle européenne le CCIEurope.

Voici donc le genre de personnes qui ont investi nos institutions scolaires et facultés. Au départ par l’intermédiaire des communistes, puis peu à peu, par les islamo-gauchistes.

Ces gens ont la mainmise sur tous les professeurs et étudiants dans des facultés parisiennes, dont la célèbre Sorbonne, haut lieu de l’ex-savoir, et dans les universités des grandes métropoles.

Si vous n’adhérez pas à la doxa minoritaire des islamo-gauchistes, des indigénistes et autres racialistes, vous avez toutes les chances de vous faire mal voir par les profs et les différentes directions d’établissements trop lâches pour résister.

Vivement qu’Éric Zemmour donne un coup de pied dans ces nids de serpents

Gérard Brazon – Ripostelaique

 

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “François Burgat, du CNRS, soutient les terroristes du Hamas : un agent de l’islam radical payé par nos impôts

    1. robert davis

      Le cnrs comme tout le reste est payé par macron sous la forme de subventions pour faire sa politique d’islamisation de la France et si possible, du monde! Tous les opportunistes suivent pour se remplir les poches, que ne ferait-on pour un …plat de lentilles merdiques?

    2. robert davis

      Ce type burgat est aussi menteur que opportuniste quant il parle de « génocde de palestiniens »: non seulement les arabes ne sont pas des palestiniens mais ce n’est pas Israel qui pratique les génocides mais les arabes: n’est-ce pas plutôt les arabes qui se félicitent du GENOCIDE réél lui des juifs et encensent hitler? cet hitlérien n’a-t-il pas honte de chercher de si piètres excuses? heureusement qu’il est aussi stupide que menteur et opportuniste car ainsi il n’a aucune crédibilité et tout le monde se fout de l’opinion des dirigeants socialistes comme hitler de la France.

    3. Slam

      Un passionné de l’aplatissage à la jack langue et comme lui sans doute follement amoureux des étalons arabes qui lui auront fait vivre de fabuleuses courses hippipiques hourra.

    4. robert davis

      Ce minus habens n’est pas amoureux des faux palestiniens sinon il les aurait défendu contre le syrien assad qui les massacre et autres arabes, c’est un nazi antisémite, il cherche à affaiblir Israel en lui opposant le premier venu. C’est aux dirigeants d’Israel de ne pas se laisser faire et à ne pas se tirer une balle dans le pied en refusant d’expluser ces arabes nazis, antisémites et voleurs de l’identité des vrais palestiniens qui sont des juifs et non des arabes originaires d’arabie et des pays conquis par les arabes.

    5. doudou

      ce salopart de burgat qui soutient les terroristes du hamas est rémunéré grace à nos impots,ça ne m’etonne pas puisqu’il fait partie du (cnSS),encore un collabo adorateur des muses islamistes,et D sait s’ils sont malheureusement legions en france.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    303 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap