toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Zemmour : “Le Front républicain (contre le RN), c’est du théâtre, mais du théâtre efficace car cela divise les électorats de droite qui ne demandent qu’à se rassembler” (Vidéo)


Zemmour : “Le Front républicain (contre le RN), c’est du théâtre, mais du théâtre efficace car cela divise les électorats de droite qui ne demandent qu’à se rassembler” (Vidéo)

Zemmour : “Le Front républicain (contre le RN), c’est du théâtre, mais du théâtre efficace car cela divise les électorats de droite qui ne demandent qu’à se rassembler”

Puisque vous êtes là…

… on aimerait vous dire un dernier mot. Vous êtes de plus en plus nombreux à lire Europe Israël sur le web, et nous nous en réjouissons. Nous souhaitons qu’une grande partie des articles de notre site soit accessible à tous, gratuitement, mais l’information de qualité a un coût.

En n’étant rattaché à aucun groupe industriel, aucun lobby, aucun politique, Europe Israël prouve chaque jour son indépendance éditoriale. Pour nous aider à garder notre liberté de ton et notre exigence journalistique, votre soutien est précieux.

En donnant 100 € grâce à la déduction fiscale de 66% votre don ne vous coûte que 33 €.

Vous recevrez un reçu CERFA pour tous dons supérieurs à 50 Euros qui vous permettra de déduire 66 % des sommes versées.

Nous soutenir







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Zemmour : “Le Front républicain (contre le RN), c’est du théâtre, mais du théâtre efficace car cela divise les électorats de droite qui ne demandent qu’à se rassembler” (Vidéo)

    1. robert davis

      Le front républicain c’est le front de RIEN qui n’ose même pas utiliser le mot national puisqu’il n’a rien de national. Quant au terme républicain il ne signifie rien du tout en lui-même pour le comprendre il faut se référer à des évènements historiques dont seuls les historiens peuvent ESSAYER de deviner l’origine:la commune? les républicains y ont massacré des tas de gens…1789, la révolution? à quoi se réfèrent les « républicains »? pourquoi pas les pagayeurs, les dératiseurs ou les clowns du carnaval? encore un mot de l’islamiste de l’Elysée!

    2. robert davis

      Peut-être que les inventeurs de mots gauchistes servant à remplacer les mots de la langue française qui ne leur plaisent pas ou leur donner un sens différent à coucher dehors, voulant remplacer à tout prix le mot national qui ne leur plait pas, se référent-ils à la république qui a remplacé la monarchie en 1789 mais cette république là coupeuse de têtes et envahissant toute l’europe n’a rien à voir avec celle de l’islamiste macron qui n’ose rien faire contre l’islam qui envahit la France et l’europe et se couche à plat vendre devant elle et lèche les babouches de l’mir du qatar pour en recevoir un susucre pour lui tout seul en l’exonérant d’impôts en France et en permettant de construire des mosquées à foison. Tout cela coûte des milliards au contribuable pour que son compte en banque au qatar soit crédité de 3 sous?

    3. robert davis

      …tout cela coûte des milliards au contribuable et surtout son patrimoine NATIONAL qui va lui manquer quand il partira sur les routes comme en 1940… merci makroune 1er!

    4. LeClairvoyant

      Diviser la Droite des patriotes, arrange à la gauche, Partout dans le monde, après le Premier tour, les droites se mettent ensemble (sauf en France ). Ainsi les Gauches minoritaires se mettent ensemble. Résultat, on a des coalitions multiformes que fragilisent la France et nos ennemis gaucho-islamistes rigolent, car eux arrivent à gagner en manipulent les droites et le centre.

    5. Jacques B.

      Il est clair que les gens qui votent LR ou RN ou autre Dupont-Aignan ont en commun beaucoup de choses essentielles : l’identité française, une certaine idée de la liberté, la propriété privée, l’ordre (l’élève écoute le maître, le délinquant est mis en prison), et que cela devrait effectivement suffire à les rassembler autour d’un candidat et d’une politique.
      Le problème est que dans les partis de droite « classique », les traîtres se sont multipliés, et les Français sont très lents à la détente pour le reconnaître. Traîtres à la Nation et en réalité à l’identité française (favorables à l’intégration européenne, à l’accueil de tous les immigrés de la terre, à l’islam, etc.), traîtres à la liberté, à la propriété privée (ils mènent des politiques de gauche sur ces plans), à l’ordre, etc.
      Le problème est qu’il faut virer ces traîtres. Le problème étant aussi que Marine Le Pen semble elle aussi être tentée par la trahison…

    6. robert davis

      Je suis d’accord avec le précédent commentateur MLP semble ne pas se rendre compte que « qui trop embrasse mal étreint »: à vouloir faire partie de l’umps qu’elle avait si bien stigmatisé, elle risque fort de perdre son socle politique pourtant solide « un tiens vaut mieux que 2 tu l’auras ». Le char brinballant de l’umps n’a pas besoin d’une 5ème roue fêlée alors que la droite a besoin d’elle. Quand on a une fuite a t on besoin d’un bon plombier ou d’un bricoleur du dimanche ne sachant que donner de grands coups de marteau pour tout casser? Elle ferait mieux de revenir aux fondamentaux que d’essayer de racoler à gauche.

    7. Circonstances exténuantes

      Le scénario est simple et toujours le même.
      Le Pen remporte le premier tour.
      Puis, le candidat qui lui fait face au second tour gagne la présidence,
      parce que les électeurs se disent :
      On ne peut quand même pas laisser passer Le Pen !
      Quel que soit le désastre en vue.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    92 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap